Bande Annonce de MINUSCULE - LA VALLÉE DES FOURMIS PERDUESDécouvrez la bande Annonce de MINUSCULE - LA VALLÉE DES FOURMIS PERDUES sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/5836/fond/5836_w_500.jpg
Thomas Szabo

MINUSCULE - LA VALLÉE DES FOURMIS PERDUES

89 mn

Note de SensCritique :

/ 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Thomas Szabo, Hélène Giraud.

Casting :

Synopsis : Une grande rivalité éclate entre fourmis noires et fourmis rouges, autour d'un trésor de taille: une boîte de sucres. C'est grâce à l'amitié d'une coccinelle que l'une des fourmis noires pourra porter assistance aux siens dans le combat qui les oppose au fourbe et méchant Butor, leader des fourmis rouges.

Scénario : Hélène Giraud, Thomas Szabo.
Musique : Hervé Lavandier.
Pays : France
Tags : Avec un insecte, Qui se déroule en région sauvage, de moins de 90 minutes, Sélection Poésie.

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film

Dans une paisible vallée, des fourmis noires vivent une série d’aventures extraordinaires après la découverte d’une boîte de sucres, un trésor convoité également par les terribles fourmis rouges. Mais c’est grâce à l’amitié d’une jeune coccinelle qu’une fourmi noire va tenter par tous les moyens de sauver les siens.

Au commencement naquit Minuscule - La vie privée des insectes, saisons 1 et 2, la série qui fit sensation dans les cours de récréations du monde entier. Avec un temps de conception bien plus long, Thomas Szabo et Hélène Giraud, scénaristes et réalisateurs de ladite série, donnent le jour à une histoire d’une heure et demie ou presque, 89 minutes pour être précis, à la dimension cinématographique impressionnante. Le titre en est Minuscule – La vallée des fourmis perdues. Une épopée qui grouille de rebondissements, une sorte de Seigneur des Anneaux chez les insectes.

Mais rassurez-vous, si vous ne faites pas partie des fans de la série précitée, ou même si vous n’en avez jamais entendu parler, sachez que les réalisateurs Thomas Szabo et Hélène Giraud ont fait en sorte d’imaginer une histoire qui soit totalement indépendante de cette dernière. Et ce à un tel point qu’au début de l’écriture, le titre que les deux cinéastes avaient inventé n’avait rien à voir avec l’original. Ce n’était plus Minuscule, mais uniquement La Vallée des Fourmis Perdues. Grâce à ses différents niveaux de lecture, Minuscule – La vallée des fourmis perdues s’adresse à toutes les tranches d’âge et se regarde comme un film d’aventures voire même de guerre. La drôlerie en plus.

Minuscule – La vallée des fourmis perdues que vous venez de voir, allie prises de vues réelles et images de synthèse. Les insectes, en images de synthèse donc, sont intégrés de façon photo réaliste dans le décor naturel précédemment filmé. La coréalisatrice Hélène Giraud raconte que comme elle et Thomas Szabo avaient l’intention de raconter une histoire d’aventure aux proportions épiques, il fallait absolument que le décorum soit à la mesure du dépaysement imaginé. Nous savions qu’il existait dans le sud de la France des paysages sauvages, dit-elle. Lorsque nous avons écrit le scénario, nous avions sous les yeux un livre de photos sur l’arrière-pays de la Provence et de la Côte d’Azur. Ces images sont devenues tout naturellement des références importantes au moment des repérages. Sur place, nous avons pris conscience que les espaces protégés des Parcs Nationaux des Écrins et du Mercantour correspondaient parfaitement à notre désir de nature sauvage, nous tenions donc le bon bout. Fin de citation.

Autre élément de taille dans Minuscule – La vallée des fourmis perdues, le son. Une fois le montage et l’animation terminés, c’est le son qui entre en jeu. C’est lui qui donnera vie au film. La composition originale d’Hervé Lavandier apportera le rythme des événements, le bruitage pour sa part, confèrera leur caractère à chaque personnage et aux actions des plans. Certains sons furent enregistrés dans la nature comme le bruit de la rivière, de la cascade ou du vent,  tandis que d’autres ont été totalement recréés en studio.

Vous aurez remarqué que l’ensemble des objets du film, proviennent de la même origine, à savoir la pollution présente dans la nature. La canette rouillée, la boîte d’allumettes, le pesticide Butor, les cotons tiges et les cures-dents, ou encore la multitude de réserves faites par les fourmis et la petite araignée noire. Tous ces éléments traduisent à leur manière et dans un esprit de comédie, le regard que portent les auteurs Thomas Szabo et Hélène Giraud sur la société actuelle de consommation et son impact sur l’environnement.  

le contexte
A voir également
Affiche du film LUCAS, FOURMI MALGRE LUI

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LES DEUX MOUSTIQUES
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film CHICKEN RUN

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film NIKO, LE PETIT RENNE 2

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film LIVE BY NIGHT

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film HARMONIUM

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film IL A DÉJÀ TES YEUX

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film NO WAY OUT

à partir de

6.99
 
Affiche du film LA COMMUNAUTÉ

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film VENDETTA POUR LE SAINT
Inclus danspassillimite