T'AS PÉCHO

2020
94 mn
À la carte à partir de 2.99 € | -50% pour les abonnés

2020
94 mn
Pour son premier film, Adeline Picault mêle le rose des amours naissantes au rouge vif de l'univers sans tabou des ados d'aujourd'hui
Arthur, 15 ans, n'a jamais pécho. Il aimerait bien sortir avec Ouassima. Mais c'est la copine de Matt, le beau gosse du collège. Arthur élabore un stratagème pour qu'elle le regarde enfin : il réunit une bande de losers célibataires et propose à Ouassima de leur donner des cours de séduction, à 10€ la séance...
À la carte à partir de 2.99 € | -50% pour les abonnés
Comédie
France
Tous publics
VF - HD

1 min avant
2 min après
Les avis sens critique
Les + de filmo

C’est l’histoire de quatre collégiens qui voudraient bien séduire… Arthur, 15 ans, a un coup de foudre pour Ouassima qui ne le regarde même pas et n’a d’yeux que pour Mati, le beau gosse par excellence. Pour s’approcher d’elle, Arthur rassemble une bande de losers esseulés et lui propose de leur donner des cours de séduction, à 10 euros la leçon et par personne. Dans les vestiaires de la piscine où travaille le père de la jeune file commence alors un long apprentissage qui, à l’instar du film que vous allez voir pourrait s’intituler T’as pécho ?  

Pour son premier long métrage dont elle a également écrit seule le scénario, Adeline Picault a choisi l’univers des collégiens. De son propre aveu, il s’est agi de mettre en scène une obsession qui la hante depuis sa propre adolescence : comment peut-on prétendre que dans le domaine de l’amour et de la séduction, il n’y a qu’une seule et bonne manière de faire. « Comment, dit-elle ainsi, peut-on être aussi affirmatif, alors même que l’amour échappe à toute loi ? » C’est la quête qui motive son personnage principal, Arthur, aussi candide que désireux d’apprendre « comment pécho une fille » comme il le dit lui-même. 

Pour décrire les mécanismes de cette croyance, la scénariste-cinéaste a inventé deux  bandes qui se font face : celle des garçons qui n’ont aucune confiance en eux et celle des filles qui assurent qu’elles ont le bon mode d’emploi capable de transformer les garçons. Il va sans dire que cette belle machinerie ne résistera pas à l’épreuve des faits et de la vie. Pour le plus grand plaisir de ces beaux gosses en herbe.

 

 
Dans le même genre vous pouvez trouver LE MOUTON ENRAGÉ (Dans un monde d'adultes et un registre plus dramatique du coup, , le film de Michel Deville repose lui aussi sur l' interrogation centrale qui parcourt le film d'Adeline Picault : peut-on apprendre à séduire ?) ou encore LES BEAUX GOSSES (Les héros du film de Riad Sattouf sont comme les grands frères des héros imaginés par Adeline Picault dix ans après.).

FilmoTV vous recommande

Même casting

Pas si éloigné