C'EST LA TANGENTE QUE JE PRÉFÈRE

À partir de 2.99 €
Parce que les films capables de transformer les maths en spectacles sont peu nombreux
Drame - 1998 - Belgique|Suisse|France - 99 MIN - VF - Tous publics

Sabine, lycéenne lilloise est une élève surdouée, particulièrement brillante en mathématiques, mais elle vient d’un milieu défavorisé. Pour apporter un peu d’argent à ses parents, elle se fait payer par ses camarades de classe pour faire leurs devoirs.

Elle rencontre Jiri, un metteur en scène d’une quarantaine d’années. C’est le coup de foudre. Vierge, elle couche avec lui à l’hôtel en se faisant passer pour une prostituée. Fasciné par l’intelligence de la jeune fille, Jiri entame avec elle une relation difficile et surtout illégale.

Sabine doit également se préparer à un concours de mathématique auquel l’a inscrite son professeur.

Réalisé par

5.5 / 10
1MNavant
2MNaprès
Laurent Bourdon
Laurent Bourdon
CHRONIQUEUR

Après Louise... l’insoumise, un premier long métrage qui puisait allègrement dans ses propres souvenirs de petite fille pas heureuse face à une mère détestée, et après Prisonnières, consacré au monde carcéral côté femmes, la cinéaste Charlotte Silvera s’intéressa  à l’adolescence et à l’argent avec C’est la tangente que je préfère.

Vous allez faire la connaissance de Sabine, une jeune Lilloise, super matheuse de 15 ans, qui s’éprend de Jiri, un acteur tchèque de 25 ans son aîné. Alliant bosse des maths et bosse du commerce, la jeune fille aide ses parents RMiste en monnayant ses lumières, auprès de camarades allergiques aux équations, et ses charmes, auprès du bel étranger.  

Cette jeune et fière héroïne est incarnée par Julie Delarme, qui poursuivra sa carrière au cinéma, à la télévision et au théâtre. Son amant, c’est Georges Corraface, acteur d’origine grecque né à Paris et longtemps pensionnaire de la compagnie Peter Brook. En fait, il remplace au pied levé Miki Manojlovic, l’acteur fétiche d’Emir Kusturika retenu sur un tournage plus longuement que prévu. Christophe Malavoy et Agnès Soral sont les étonnants parents de Sabine et Marie-Christine Barrault, sa lumineuse prof de math. Les plus attentifs apercevront – également mais brièvement – Marie Laforêt, Anna Prucnal et Rufus.

FILMOTV vous recommande

Même réal

Même casting

Pas si éloigné

Contexte

L'adaptation cinématographique du roman de Patrick Cauvin "E = mc2 mon amour". Il y est question d'amour, d'enfants surdoués et de mathématiques.

Charlotte Silvera

La rencontre troublante d'une adolescente et d'un homme qui a le triple de son âge. L'amour selon Breillat : cru et ambigu.

CHRISTOPHE COLOMB: LA DÉCOUVERTE

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité

Pas si éloigné