Bande Annonce de LOUISE L'INSOUMISEDécouvrez la bande Annonce de LOUISE L'INSOUMISE sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/4208/fond/4208_w_500.jpg
Charlotte Silvera
Deborah CohenEdithJoelle TamiMyriam SternRoland BertinDominique BernardLucia BensassonMarie-Christine BarraultLaurence MercierNathalie HanrionPierre Baillot

LOUISE L'INSOUMISE

94 mn

Note de SensCritique :

/ 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Charlotte Silvera.

Casting : Deborah Cohen, Edith, Joelle Tami, Myriam Stern, Roland Bertin, Dominique Bernard, Lucia Bensasson, Marie-Christine Barrault, Laurence Mercier, Nathalie Hanrion. Pierre Baillot

Synopsis : Une cité de la banlieue parisienne en 1961. Louise, adolescente juive d'origine tunisienne, vit là avec sa famille depuis l'indépendance de la Tunisie. C'est sa mère qui règne sur la famille, imposant des règles strictes et un rigoureux respect de la religion. Louise et ses soeurs Gisèle et Viviane se sentent à l'étroit dans ce cocon en forme de carcan. L'école et la télévision leur servent d'échappatoire...Jusqu'au moment où Louise, moins soumise que les autres, osera dire tout haut ce que son coeur pense tout bas...

Scénario : Charlotte Silvera, Josée Constantin.
Musique : Jean-Marie Sénia.
Pays : France
Tags : Comédie, Drame, En banlieue, Des mamans, Des jeunes filles.

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film

Le film de Charlotte Silvera que vous allez regarder dans un instant date de 1984 et son récit se base sur des événements survenus au début des années 60. Vous allez pourtant  vite comprendre que son thème et sa démonstration résonnent encore de façon très actuelle.

Le scénario raconte comment, en 1961, une jeune fille appartenant à une famille juive traditionaliste va se révolter contre l’autorité d’une mère toute puissante. Discipline, éducation, religion, trois fondements remis en question par la soif de liberté et le désir de connaissance. Louise est certes insoumise mais c’est aussi une adolescente en quête de sensations, une « presque femme » qui annonce le combat de celles qui se retrouveront sur les barricades de mai 68 quelques années plus tard...

C’est Myriam Stern qui campe cette pionnière,  personnage attachant, énervant et émouvant. Face à elle, Catherine Rouvel, dans la peau d’une maman exigeante et intransigeante, et Marie-Christine Barrault...

Même si son nom est moins connu que ceux de Claude Miller ou Jean Becker par exemple, Charlotte Silvera est une réalisatrice elle aussi passionnée par le monde très particulier de l’adolescence. Cette époque où les corps et les esprits changent, période troublée de non-dits, de révoltes, de conflits et d’apprentissages est un formidable terreau de cinéma. François Truffaut, Agnès Varda en ont eux aussi par le passé emprunté les chemins tortueux : « Les 400 coups », ou « Sans toit ni loi » conservent des années après leur sortie sur les écrans la force incandescente des passions juvéniles.

Charlotte Silvera, passée par le documentaire avant ce premier film en 1984, y a consacré quasiment toute sa filmographie. Après « Louise l’insoumise » que vous venez de découvrir, elle a également signé « Prisonnières » en 1988 qui se déroulait dans l’univers pervers et violent d’une maison d’arrêt pour femmes, puis « C’est la tangente que je préfère », racontant les mésaventures d’une lyçéenne surdouée, fille de RMIstes bifurquant vers une carrière de comédienne. Elle enchaînera ensuite avec « Les filles personne s’en méfie », contant la course éperdue de deux enfants dans les rues de Paris...Un parcours, une marque de fabrique, une réputation. Si aucun de ces films n’est devenu un succès de box-office, ils n’en restent pas moins les témoignages d’une parole, d’un discours tout entier dédié à ces garçons et surtout ces filles qui passent de l’enfant à l’adulte.

Vous aurez reconnu celle qui incarne Mme Royer : Marie-Christine Barrault. Comédienne élevée dans le sillage de ses prestigieux oncles et tantes, (Jean-Louis Barrault et Madeleine Renaud), elle s’affranchit vite de cette encombrante tutelle pour s’affirmer comme une des stars féminines des années 60 et 70 : « Ma nuit chez Maud » d’Eric Rohmer, « Le distrait » de Pierre Richard, « Cousin, cousine » de Jean-Charles Tachella. On la verra même chez Woody Allen en 1980 dans « Stardust memories »
le contexte
  • Egalement interprété par
    Marie-Christine Barrault
  • Pas si éloigné
    La religion et la politique : deux univers de vie qui marquent forcément une enfance ! Les deux films jettent un oeil à la fois amusé et consterné sur ces contraintes liées à l'éducation et à l'héritage familial...
  • Egalement realisé par
    Charlotte Silvera
  • Dans le même genre
    Le passage de l'adolescente à l'adulte : moment important, difficile, voire critique. Si Claude Pinoteau l'aborde par le biais de la comédie, Charlotte Silvera choisi elle une voie plus rugueuse et dramatique...
A voir également
Affiche du film LE GANG

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film UN PAPILLON SUR L ÉPAULE

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LES FILLES, PERSONNE NE S EN MÉFIE

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film JUST A KISS

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
En image
FilmoTV vous recommande
Affiche du film COMME DES BETES

à partir de

4.99
 
Affiche du film THE WAVE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DANS L OMBRE DE TEDDY RINER

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film AMERICAN NIGHTMARE 3 : ELECTIONS

à partir de

4.99
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA TORTUE ROUGE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés