LA ROUE 4 SYMPHONIE BLANCHE

1923
227 mn
À la carte à partir de 2.99 € | -50% pour les abonnés

1923
227 mn
Selon Jean Epstein, La Roue d'Abel Gance est le plus beau film film du monde et qu'il est depuis peu disponible en version restaurée
Au début des années 1920, Sisif, un conducteur de train recueille une petite fille Norma, rescapée d'un accident de chemin de fer. Il l'élève avec son fils, Elie, qui a à peu près le même âge qu'elle. 
Bientôt, Sisif ressent pour sa fille adoptive une affection qui dépasse la raison. Il se résigne.  Norma finit par se marier. 
Quand elle retrouve Elie chez le vieux Sisif...
À la carte à partir de 2.99 € | -50% pour les abonnés
Drame
France
Tous publics
VF - HD

1 min avant
2 min après
Les avis sens critique
Les + de filmo

Sisif vit désormais quasiment reclus dans une pauvre masure isolée à l’arrivée du funiculaire qu’il continue tant bien que mal à faire circuler. Il a perdu la vue et son fils, et n’attend que la mort auprès de son chien qui l’accompagne dans sa vie quotidienne.

Depuis qu’elle a retrouvé la trace de son ancienne famille, Norma ne peut s’en détacher. Elle erre discrète à proximité de la cabane, dans le froid le plus intense. Et même si Sisif la rejette constamment, elle finit par l’amadouer et s’occuper de lui au crépuscule de sa vie.

Cette quatrième et dernière partie, baptisée Symphonie blanche en référence à la cécité de Sisif et à la neige et aux glaciers alentour, est la plus lyrique de toutes, la plus émouvante aussi tout en étant sans doute la moins réaliste. Quand la mort vient frapper le vieux Sisif, Norma et La Roue continuent à tourner.

 
Dans le même genre vous pouvez trouver LES DEUX ORPHELINES (Parce qu'il s'agit d'un film de la même époque et du destin contrarié non pas d'une mais de deux orphelines) ou encore LA BÊTE HUMAINE (Un autre drame lié à l'univers du rail, mis en scène par un autre grand nom du cinéma français : Jean Renoir).

FilmoTV vous recommande

Même réal

Même casting

Pas si éloigné