LE CIEL PEUT ATTENDRE

Bientôt disponible
Parce que le film fut le premier que Lubitsch réalisa en couleurs
Comédie - 1943 - Etats-Unis d'Amérique - 108 MIN - Tous publics
L'heure de dire adieu au monde des vivants vient de sonner pour Henry Van Cleve, grand épicurien et noceur impénitent. Convaincu que le Paradis lui est interdit, le défunt se présente sans hésiter à la porte de l'Enfer. Bien que débordé, l'élégant maître des lieux prend le temps de l'accueillir...
7.5 / 10
7.5 / 10
1 min avant1 min avant
Les avis surSens Critique
Sylvain Angiboust

L'heure de dire adieu au monde des vivants vient de sonner pour le riche Henry Van Cleve, grand épicurien et noceur impénitent. Convaincu que le Paradis lui est interdit, le défunt se présente sans hésiter à la porte de l'Enfer. Bien que débordé, l'élégant maître des lieux prend le temps de l'accueillir.

Henry explique à son hôte qu’il doit aller en enfer car il n’a cessé de courir après les femmes, et cela depuis l’enfance. Il a même volé la fiancée de son cousin, la belle Martha, pour l’épouser lui-même.

Malgré son amour sincère pour Martha, Henry n’a pu s’empêcher de la tromper.

 
Dans le même genre vous pouvez trouver LE CIEL PEUT ATTENDRE (1978) (Ce premier film réalisé par Warren Beatty comporte également des scènes au paradis mais n'est pas un remake du film de Lubitsch. Il s'inspire du "Défunt récalcitrant", un film de 1941.) ou encore LA VIE EST BELLE (1946) (Parce que le héros du film voit lui aussi sa vie défiler devant ses yeux. Il n'est par contre pas question d'aller en enfer, car le personnage a toujours fait le bien autour de lui.).

Réalisé par