Bande Annonce de LE FIDÈLEDécouvrez la bande Annonce de LE FIDÈLE sur FilmoTVhttp://
Michaël R Roskam
Adèle ExarchopoulosJean-Benoît UgeuxKerem CanMatthias SchoenaertsSam LouwyckCorentin LobetDimitry LoubryGuray NalbantIgor Van DesselStefaan Degand

LE FIDÈLE

130 mn

Note de SensCritique :

5.8 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Michaël R Roskam.

Casting : Adèle Exarchopoulos, Jean-Benoît Ugeux, Kerem Can, Matthias Schoenaerts, Sam Louwyck, Corentin Lobet, Dimitry Loubry, Guray Nalbant, Igor Van Dessel. Stefaan Degand

Synopsis : Entre Gino et Bénédicte, c’est la passion. Ils s'embrassent, ils s'embrasent. Puis apprennent à se connaître. Bénédicte est coureur automobile. Gino est plus discret quant à ses activités. Ce qui est compréhensible: il est braqueur. Ce qui le conduit à disparaître régulièrement pendant plusieurs jours quand il rejoint son gang. Quand Bénédicte se rend compte du péril où Gino met le couple, elle lui en veut, mais ne résoud pas à rompre. Mais la vie ne leur fera pas de cadeau. Gino va se faire serrer lors d'un braquage qui tourne mal... Et Bénédicte va tomber gravement malade...

Scénario : Michaël R Roskam, Noé Debré, Thomas Bidegain.
Musique : Raf Keunen.
Pays : Belgique | France
Tags : Policier / Suspense, Braquage, Amour contrarié / amour impossible, Pilotes de course.

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film

Le Fidèle raconte l’histoire d’amour inattendue, passionnelle et tragique d’un braqueur et d’une femme coureur automobile. D’entrée de jeu, on comprend que nous n’allons pas rester dans le domaine du réalisme et que l’ambition du réalisateur est de nous faire tutoyer les dieux. Parce que lui risque à tout moment de se retrouver en taule ou avec une balle dans la peau. Alors qu’elle n’est pas à l’abri de rater un virage… Mais sans doute le côté fusionnel du couple est-il la contrepartie de la fragilité de son destin…

Ce qui fait le prix du film, c’est paradoxalement d’être bancal. Le Fidèle n’est ni totalement une histoire d’amour, ni vraiment un polar. Ce qui ne l’empêche pas de créer de l’émotion. Nous croyons dur comme fer au couple formé par Matthias Schoenaerts et Adèle Exarchopoulos, qui l’un et l’autre ont su de tous temps et à travers leurs différents personnages faire passer un certain trouble à travers leurs débordements charnels. Ce qui n’empêche pas le film de nous offrir quelques belles scènes d’action : l’attaque du fourgon blindé sur l’autoroute restera dans les annales.

Romantique jusqu’au bout de chacun de ses plans, Le Fidèle n’est pas de ces films tièdes qui fédèrent tous les publics : il est long, et certaines scènes peuvent gêner les esprits frileux. Mais il fait preuve d’une énergie qui ne pourra qu’enflammer les autres. En ce sens il est à la fois en parfaite adéquation avec la personnalité de son auteur, Michael Roskam, que son premier film, Bullhead, avait en son temps immédiatement propulsé sur le devant de la scène. Et aussi avec la noirceur qui prévaut dans un certain cinéma flamand, qui outre Roskam a révélé un Felix Van Groeningen, signataire du superbe Alabama Monroe, ou un Robin Pront, auteur du très crépusculaire Les Ardennes.

Le Fidèle est le troisième long métrage de Michael Roskam, après Bullhead et Quand vient la nuit. Son premier film était parlé flamand, le deuxième anglais, celui-ci est en français. On l’aura compris, le cinéaste n’a que faire des frontières, son pays, c’est le cinéma. Mais il lui aura fallu un peu de temps pour qu’il s’y sente comme chez lui. Son premier souhait était de devenir auteur de BD, ce qui au pays d’Hergé n’est pas forcément un rêve fou. Mais admirateur de Tardi, notre homme l’était également de Scorsese et d’Audiard, ce qui se voit quelque peu dans ses films. Polyvalent, c’est sans effort qu’il a rapidement troqué le pinceau pour la caméra. Mais nous lui ferons volontiers grâce d’ajouter que perdure chez lui une exigence esthétique, un plaisir du cadre et des couleurs qui lui viennent sans doute de son apprentissage du dessin. Mais le cinéma est un art total. Il dit : « Faire un film c’est comme passer dans tous les arts du monde et être réalisateur, c’est se transformer en homme universel ».

L’univers de Roskam est crépusculaire. L’influence de Jacques Audiard n’est pas niable. D’autant moins que les coscénaristes du Fidèle se nomment Noé Debré et Thomas Bidegain, qui sont justement ceux qui ont écrit Dheepan avec Jacques Audiard, Bidegain étant par ailleurs le signataire d’un superbe film, Les Cowboys, mettant en scène un père à la recherche de sa fille disparue, qu’il suspecte de vouloir faire le Jihad. Mais peut-être plus encore qu’Audiard, le cinéaste n’aime rien tant que brouiller les pistes. Le Fidèle démarre comme un triller, se découvre romantique avant de finir sa course en mélo comme on n’en fait plus. Il fallait oser, et nous ne pouvons que nous réjouir que Roskam ait osé.

Le Fidèle, les deux films de Roskam qui ont précédé, et même certains de ses courts métrages de jeunesse, ont tous en commun d’avoir Matthias Schoenaerts en tête d’affiche. C’est un atout fondamental, qui participe à l’identité de ce cinéma si particulier. Celui que beaucoup tiennent pour être le Ryan Gossling belge a l’avantage de parler toutes les langues et d’être à son aise dans nombre de films différents. Il faut dire que le comédien est monté sur les planches dès l’âge de huit ans, qu’il est passé par le Conservatoire Royal d’Anvers et le petit écran, autant d’écoles qui lui ont permis de peaufiner son art. La suite est connue : un petit rôle dans le Black Book de Paul Verhoeven, une prestation superbe dans  De rouille et d'os, d’Audiard, tiens tiens, une autre dans Bloodties, que Guillaume Canet tourne aux Etats-Unis. Sa carrière prend dès lors une dimension clairement internationale… On l’admire dans Loin de la foule déchaînée et d’autres films de belle envergure. Qui ne nous font pas oublier pour autant son interprétation de Bullhead, où il avait subi une transformation physique radicale, acquérant pour les besoins du film quelque 27 kilos de muscles supplémentaires !

Après le choc Bullhead et le plus classique mais non moins réussi Quand vient la nuit, revoici Michaël R.Roskam. Sans changer vraiment de registre le metteur en scène belge nous offre un nouveau film fort où l’action côtoie cette fois le romanesque. Ça part comme un film ...

Lire la suite
8
ffred

Lorsque Gino ( Matthias Schoenaerts ) rencontre Bénédicte ( Adèle Exarchopoulos) c’est la passion. Totale. Incandescente. Mais Gino a un secret. De ceux qui mettent votre vie et votre entourage en danger... Au début on voir un enfant apeuré courir et ensuite c'est, cet ...

Lire la suite
8
peppinacoop

Canard!

Film porté par ses deux acteurs, surtout Matthias Schoenaerts en braqueur, tourmenté et amoureux. Un premiere partie de film basé sur les braquages et l'histoire d'amour entre les deux personnages. Qui je trouve est meilleur que la seconde partie à partir du moment ou il est ...

Lire la suite
7
Adri Feuga
 
le contexte
A voir également
Affiche du film LES ENFANTS DE TIMPELBACH

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LOFT

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film BULLET HEAD

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film POINT BREAK, EXTRÊME LIMITE

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film CINQUANTE NUANCES PLUS CLAIRES

à partir de

4.99
 
Affiche du film CRO MAN

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film BELLE ET SÉBASTIEN 3 : LE DERNIER CHAPITRE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LE 15H17 POUR PARIS

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film L APPARITION

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film BULLET HEAD

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés