CÉSAR ET ROSALIE

1972
106 mn
César aime Rosalie qui aime David. Mais aussi César. Dans les sujets les plus délicats Claude Sautet savait toujours trouver le ton juste.
Disponible à la carte à partir de 2.99 € | -50% pour les abonnés
Rosalie vit avec César, elle a eu un enfant de sa liaison avec Antoine, et elle a aussi beaucoup aimé David. Ce dernier revenu, Rosalie s'aperçoit qu'elle l'aime toujours... sans vouloir renoncer à César, prêt à défendre son bien ....
Disponible à la carte à partir de 2.99 € | -50% pour les abonnés
Drame
Allemagne|France
Tous publics
VF
1 min avant
2 min après
Les avis sens critique
Les + de filmo

Parce qu’il met en scène un triangle amoureux, on a souvent dit de Cesar et Rosalie qu’il était le Jules et Jim de Claude Sautet. Le film repose pourtant sur une version plus paradoxale du ménage à trois, dans lequel la jalousie n’a pas raison de la relation.

Cinquième long métrage de Claude Sautet, Cesar et Rosale est tourné en 1972, soit huit ans après que le réalisateur a écrit la première version du scénario, qui sera finalement bouclé avec la complicité de l’écrivain Claude Neron - dont il vient d’adapter le roman Max et les Ferrailleurs - et de Jean-Loup Dabadie, dialoguiste fétiche depuis Les choses de la vie. Cesar, personnage pivot du film, est né le premier dans l’imagination de Claude Sautet à l’époque où il commence à développer son histoire, le réalisateur pense confier le rôle à Paul Douglas, vu dans Chaines conjugales de Mankiewicz, avant d’envisager Vittorio Gassman, l’acteur fétiche de Dino Risi, notamment dans Le fanfaron et Les monstres. Le  projet tardant à se monter, Claude Sautet l’abandonne au fond d’un tiroir, dont il le ressort après Max et les Ferrailleurs. Au même moment, il fait la rencontre d’Yves Montand, dont la fantaisie et la part d’enfance, selon ses propres termes, le convainquent qu’il a trouvé son Cesar. A l’époque, Yves Montand compte déjà vingt ans de carrière, depuis que Clouzot lui a offert son premier rôle marquant dans Le Salaire de la peur. Acteur fétiche de Costa Gavras, il sort de deux succès aux antipodes l’un de l’autre : Le cercle rouge de Jean-pierre Melville et La folie des grandeurs de Gerars Oury. En tournant pour Claude Sautet, il a conscience d’apporter de nouvelles nuances à sa carrière, cachant le désarroi de Cesar derrière un bagout très méridional.

La critique ne s’y trompera pas, saluant la finesse de son interprétation et celle de ses compagnons de jeu : la fidèle de Claude Sautet, Romy Schneider, et un autre nouveau venu dans son univers : Sami Frey. Tous trois s’imposent aujourd’hui encore comme l’un des plus beaux triangles amoureux du cinéma français….

 
Dans le même genre vous pouvez trouver JULES ET JIM ou encore LES CHOSES DE LA VIE .

FilmoTV vous recommande

Même réal

Même casting

Pas si éloigné