Bande Annonce de La 317e sectionDécouvrez la bande Annonce de La 317e section sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/1258/fond/1258_w_500.jpg
Pierre Schoendoerffer
Bruno CrémerJacques PerrinPierre FabreBoramy TioulongManuel ZarzoSaksi Sbong

La 317e section

90 mn

Note de SensCritique :

7.7 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Pierre Schoendoerffer.

Casting : Bruno Crémer, Jacques Perrin, Pierre Fabre, Boramy Tioulong, Manuel Zarzo. Saksi Sbong

Synopsis : Alors que les troupes françaises résistent jusqu'au boût à Diên Biên Phu la 317e section entame un repli périlleux. Essentiellement constituée de supplétifs laotiens elle est commandée par un jeune officier, le lieutenant Torrens, et son adjoint plus expérimenté, l'adjudant Willsdorf. Pendant la tragique retraite la section est décimée et les deux européens tentent jusqu'au bout d'assumer leur mission.

Scénario : Pierre Schoendoerffer.
Musique : Gregorio García Segura, Pierre Jansen.
Pays : France

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film

Avec le film de guerre du Vietnam l’Amérique a carrément créé un sous-genre à son cinéma comptant au moins deux chef d’œuvres, « Apocalypse now » de Coppola et « Voyage au bout de l’enfer » de Cimino. La France qui avait fait la guerre d’avant n’en a vraiment ramené qu’un grand film, celui que vous allez voir et c’est « La 317e section » de Pierre Shoendorffer en 1965 . 
Dimensionné à la fois à l’échelle de l’armée et du cinéma français il s’agit d’un film de patrouille qui n’a oublié ni « La patrouille perdue » de John Ford ni « Cote 465 » d’Anthony Mann. L’action commence le 4 mai 1954 à la fin de la bataille de Dien Bien Phu quand une colonne de l’armée française est contrainte de se replier en territoire hostile. Jacques Perrin et Bruno Cremer, jeune sous-lieutenant et adjudant baroudeur  commandent la section. Pour le meilleur et pour le pire.

Pierre Shoendorffer est déjà un aventurier dans sa tête quand au lycée il lit Joseph Kessel. Cela lui donne envie de courir le monde, d’écrire et de prendre des risques. Bref sans le savoir il est déjà cinéaste. Hélas il vit au 20e siècle et se retrouve en pleine décolonisation comme caméraman au service cinématographique des armées. Du coup il filme la débâcle de Dien Bien Phu avec sur l’épaule les sardines de caporal chef. Mais quand il est fait prisonnier ses négatifs sont confisqués par le Viet Minh. On peut considérer que toute son œuvre depuis a été de courir derrière ses images perdues. En 1963, il entame sa catharsis avec l’écriture du roman « La 317e section ».
Deux ans plus tard il tourne le film au Cambodge. A la caméra un autre grand baroudeur, Raoul Coutard qui fut correspondant de guerre au Vietnam pour Paris Match où comme c’est étrange il y rencontra le soldat Shoendorffer. Les prises de vue du film ont été faites caméra à l’épaule ce qui lui donne sa puissance documentaire et son vérisme. A l’époque Coutard est devenu le grand chef opérateur français, celui de la Nouvelle vague. L’image d’ « A bout de souffle » de Godard, de « Jules et Jim » de Truffaut, de « Lola » de Demy, c’est lui. Excusez du peu. Côté acteur, Jacques Perrin avec sa tête de bébé a tout de même 24 ans et il débarque du Conservatoire. Douze ans plus tard il produira et interprétera un autre grand film de Shoendorffer  « Le crabe-tambour » où la plaie de l’indo continue de suppurer. Perrin y incarnera le lieutenant de vaisseau Willsdorf, frère du personnage incarné par Bruno Cremer dans « La 317e section ». Ainsi, bien que faisant des films sur la guerre, les ponts entre les films de Shoendorffer ne sautent jamais.

"Le blanc part mais le jaune reste" !!!

Ce serait un très gros euphémisme d'écrire que le cinéma ne croule pas sous les films évoquant le Guerre d'Indochine. Et la majeure partie d'entre eux, ou du moins les plus célèbres d'entre eux, viennent du même réalisateur Pierre Schoendoerffer, ancien engagé volontaire ...

Lire la suite
8
Plume231

La preuve par l'oeuf.

La guerre, c'est ça: Pas de super-héros, la souffrance, la fatigue, la dysenterie, les copains qui meurent, la peur qu'on cache derrière un baroud d'honneur...la mort. En marge de la bataille de Diên Biên Phu, une section essaie de rejoindre une zone sure à travers la jungle ...

Lire la suite
9
-Marc-

« Qu’est-ce que ça veut dire, dégueulasse ? C’est la guerre. »

Un film de guerre français ? Un film réaliste de guerre français ? Oui, et un très grand film. Caméra à l’épaule, dans un noir et blanc somptueux, alternant les plans sur une nature carcérale et les portraits d’hommes en souffrance et en marche, le film nous embarque ...

Lire la suite
9
Sergent Pepper
 
A voir également
Affiche du film Paris brûle-t-il ?
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film Une histoire simple

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film TROIE

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film MARIE ANTOINETTE

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
En image
FilmoTV vous recommande
Affiche du film SALES GOSSES

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film CRASH TEST AGLAÉ

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA PLANETE DES VAMPIRES

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film CHOUQUETTE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film TRAHISONS

à partir de

4.99
 
Affiche du film I WISH - FAITES UN VOEU

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés