LA PLANETE DES VAMPIRES

À partir de 2.99 € | -50% avec le Pass Illimité (sous conditions)
Fantastique / Horreur - 1965 - Espagne|Italie - 86 MIN - VM - HD - Tous publics
Le commandant Mark, à la tête d'une expédition spatiale, capte d'étranges signaux en provenance d'une planète que survolent ses deux vaisseaux. Attirés par la gravitation de l'astéroïde, les appareils se posent en catastrophe. Le chef de l'expédition constate un étrange changement au sein de son équipage...

Réalisé par

5.7 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Gérard Delorme
Gérard Delorme
CHRONIQUEUR

En 1964, après avoir réalisé dix longs métrages dans des genres variés, Mario Bava a trouvé dans une nouvelle de science-fiction spatiale le sujet de son prochain film. Mais sous la pression des multiples coproducteurs internationaux, le script a beaucoup évolué avant de trouver sa forme définitive.

Il raconte l'histoire de deux vaisseaux spatiaux attirés par un mystérieux appel sur une planète inconnue. Sur place, l'équipage du second vaisseau découvre que leurs prédécesseurs se sont entretués, tandis qu'une présence menaçante et invisible les empêche de repartir.

En dépit d'un budget ridicule, Mario Bava s'est appuyé sur son expérience des trucages et des effets spéciaux pour donner une allure visuellement somptueuse à ce space opéra qui fait le lien entre les classiques de la science-fiction américaine des années 50 et ceux de la génération à venir. Il a notamment inspiré Alien. Aujourd’hui, l'héritage de La planète des vampires est revendiqué par des cinéastes aussi variés que Martin Scorsese, Tim Burton, Quentin Tarantino, ou Nicolas Winding Refn.

FILMOTV VOUS RECOMMANDE

Même réal

Même casting

Pas si éloigné

Le contexte

Barry Sullivan

Même situation d'un équipage de vaisseau spatial attiré sur une planète inconnue habitée par une entité hostile.

Mario Bava

L'exploration d'une planète révèle un sombre secret. Un modèle du genre version années 50.

QUARANTE TUEURS

VOUS AIMEREZ PEUT-ETRE DANS LE PASS