LA VIE RÊVÉE DES ANGES

Bientôt disponible
Parce qu'Elodie Bouchez et Natacha Règnier furent récompensées en leur temps à Cannes
Drame - 1998 - France - 109 MIN - Tous publics

Deux jeunes filles paumées se lient d’amitié à Lille mais vivent différemment leur marginalité : l'une avec douceur et naïveté, l'autre avec rage. Leur relation va se heurter à la relation amoureuse que l'une va vivre avec un garçon qui n'est pas de son monde. 

Réalisé par

6.6 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Véronique Le Bris
Véronique Le Bris
CHRONIQUEUR

Toutes les fées semblent s’être penchées sur le berceau de La Vie rêvée des anges, conte réaliste au titre poétique. Quand il s’attèle à ce premier long métrage, à la fin des années 1990, Erick Zonca a derrière lui plusieurs années de galère en France et aux Etats-Unis mais aussi une belle réputation acquise dans le court-métrage.

Ses trois films courts ont chacun eu les honneurs du milieu. Le premier, Rives, a été présenté dans une sélection du Festival de Cannes, le second, Eternelles, a reçu le Grand Prix du Festival de Clermont-Ferrand, le troisième, Seule, a été nommé aux César.

C’est d’ailleurs un producteur de courts-métrages réputé, François Marquis, qui permettra à Erick Zonca de passer au long métrage. Avec sa société Bagheera Productions, il en profite lui aussi pour s’essayer au format long. Un coup de maître car rares sont les premiers films à avoir concentré autant l’attention du public, des critiques et du milieu du cinéma.

Tags

Le contexte

Elodie Bouchez

Parce qu'il décrit avec un autre du sens du réalisme la vie de jeunes gens d'un milieu populaire dans une petite ville du Nord

Erick Zonca

Parce qu'il raconte lui aussi l'amitié forte de deux jeunes filles que la vie sépare

BRICE DE NICE

VOUS AIMEREZ PEUT-ETRE DANS LE PASS