Bande Annonce de PEUT-ÊTREDécouvrez la bande Annonce de PEUT-ÊTRE sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/1745/fond/1745_w_500.jpg
Cédric Klapisch
Emmanuelle DevosGéraldine PailhasJean-Paul BelmondoJulie DepardieuRomain DurisBass DhemElisa ServierHélène FillièresJean-Pierre BacriLorànt DeutschCédric KlapischLéa DruckerOlivier GourmetOlivier PyVincent ElbazZinedine Soualem

PEUT-ÊTRE

106 mn

Note de SensCritique :

/ 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Cédric Klapisch.

Casting : Emmanuelle Devos, Géraldine Pailhas, Jean-Paul Belmondo, Julie Depardieu, Romain Duris, Bass Dhem, Elisa Servier, Hélène Fillières, Jean-Pierre Bacri, Lorànt Deutsch, Cédric Klapisch, Léa Drucker, Olivier Gourmet, Olivier Py, Vincent Elbaz. Zinedine Soualem

Synopsis : Le 31 décembre 1999, à Paris, alors qu'ils fêtent le réveillon de l'an 2000 chez des amis, Alice et Arthur se rendent compte qu'ils n'envisagent pas l'avenir de la même façon. Alice veut un enfant. Arthur, encore immature, fêtard, préfère attendre. En s'isolant dans les toilettes pour réfléchir, le jeune homme trouve un passage temporel qui le conduit directement en 2070. Il y rencontre son fils, âgé de 70 ans. Ce fils qu'il hésite à créer...

Scénario : Cédric Klapisch, Santiago Amigorena.
Musique : Loïc Dury.
Pays : France
Tags : Comédie de science-fiction, Monde post-apocalyptique‎, Sur le thème du nouvel an‎ , Science-fiction français, Science-fiction.

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film

Plus connu pour ses chroniques générationnelles et parisiennes telles que Le Péril Jeune ou L’Auberge Espagnole, Cédric Klapisch a pourtant tenté une incursion dans le fantastique avec Peut-être. Projet dont il avait entamé l’écriture des années plus tôt, ce dernier a eu du mal à se monter notamment à cause de son coût et de son aspect film d’anticipation, un genre qui n’est pas le fort du cinéma français.

L’histoire se passe lors du réveillon de l’an 2000 où Arthur et sa copine Lucie s’isolent afin de faire l’amour. Dans l’excitation du moment, celle-ci lui demande de lui faire un enfant. Ce qu’il refuse catégoriquement. Mais à minuit, notre héros se retrouve propulsé, via une entrée dans les toilettes, dans un Paris futuriste où il va rencontrer Ako, son futur fils qui va tenter de le convaincre de le mettre au monde.

En restant dans ses thématiques de prédilection, à savoir Paris et la crise existentielle de ses personnages, Cédric Klapisch se permet tout de même une sortie en dehors de ses sentiers battus. Avec Peut-être, il offre ainsi un film gentiment loufoque mais attachant constellé d’une pleïade d’acteurs allant du fidèle Romain Duris au grand Belmondo.

Paris, la belle, Paris, la ville lumière, Paris, le champ de bataille de Cédric Klapisch. Et cette fois, les faubourgs haussmanniens sont recouverts de sable et les ânes ont remplacé les voitures. Dans Peut-être, on a l’occasion de découvrir une capitale futuriste -  nous sommes en 2070 - mais pas pour autant déshumanisée, ni totalement technologique. Au contraire, sans que l’on ne sache pourquoi, Paris a repris un aspect village à cause de ce désert qui l’a envahie où seul le haut des immeubles est visible. Ce décor proche d’un Star Wars, d’ailleurs le film a été tourné au même endroit que certaines scènes du classique de George Lucas, est aussi le symbole des années qui passent.

Un peu comme dans un sablier, le temps s’est écoulé dans ce futur où le personnage de Romain Duris atterrit. Cet Arthur, si effrayé par la paternité, est alors confronté à son angoisse : son fils. Un fils désormais plus âgé que lui, incarné par le grand Jean-Paul Belmondo. A travers ce pitch proche d’un Retour vers le futur inversé, Cédric Klaspisch fait de nouveau face à son autre obsession : le passage à l’âge adulte, ici symbolisé par le fait d’avoir un enfant. Le réalisateur des Poupées Russes questionne ici le champ des possibles. Ce moment où le destin entre en jeu.

Dans Peut-être, il offre au personnage de Romain Duris l’occasion de découvrir une alternative possible à son futur qu’il peut faire le choix d’accepter ou de refuser. D’ailleurs cette idée de l’ouverture d’esprit est même présente dans la mise en scène. Le film alterne les séquences de jours et de nuits. Celles de nuit, où le personnage ignore où il va, où il est dans le noir, se déroulent lors du réveillon de l’an 2000, tandis que celles de jours se passent dans le Paris futuriste où le protagoniste entrevoit un avenir possible. Klapisch livre ici une fable un tantinet fantastique qui, tout en restant dans la continuité de sa filmographie, s’avère être une véritable exception. 

le contexte
A voir également
Affiche du film L ADVERSAIRE

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film ITINÉRAIRE D UN ENFANT GÂTÉ

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LE PÉRIL JEUNE

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film JE SUIS UNE LÉGENDE

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
En image
FilmoTV vous recommande
Affiche du film LA GRANDE MURAILLE

à partir de

4.99
 
Affiche du film DALIDA

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film OUVERT LA NUIT

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film NOCTURNAL ANIMALS

à partir de

4.99
 
Affiche du film TOUT SUR MA MÈRE

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film MES TRÉSORS

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés