PLACE PUBLIQUE

Bientôt disponible
Le film évite le piège des comédies chorales : perdre des personnages en cours de route, notamment les secondaires...
Comédie - 2018 - France - 95 MIN - Tous publics
Castro, qui fut une gloire du petit écran, a bien du mal à se voir vieillir (il est la star des seniors et porte un postiche). Il se rend, de mauvaise humeur, à la pendaison de crémaillère de Nathalie, sa productrice. Hélène, son ex-femme et soeur de Nathalie, est également de la fête. Elle lui demande de venir en aide à une Afghane...

Réalisé par

5.7 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Stéphane Boudsocq
Stéphane Boudsocq
CHRONIQUEUR

Depuis le Moyen-Age, c’est une tradition : à chaque emménagement, il est de coutume de réunir quelques amis et de fêter l’entrée dans une nouvelle habitation. On appelle-ça la pendaison de crémaillère… Sauf que parfois, ce n’est pas si festif que ça et que les choses peuvent même carrément virer au cauchemar !

C’est exactement le principe retenu par Agnès Jaoui et Jean-Pierre Bacri dans Place publique. Ecrit à quatre mains, tourné par la comédienne-réalisatrice et interprété entre autres par eux deux, le film se déroule dans la magnifique maison de campagne d’une productrice télé dont les invités d’un soir ont chacun des comptes à régler : avec eux-mêmes ou avec les autres convives !

Jaoui et Bacri donc, entourés de Léa Drucker, Kevin Azais, Helena Noguerra ou Sarah Suco, livrent une farce cruelle et tendre sur l’amitié, la notoriété, le pouvoir et le temps qui passe. Un film généreux qui porte la marque de ce tandem d’auteurs à la patte et au ton immédiatement reconnaissable…

Le contexte

Jean-Pierre Bacri

Et si Jean-Pierre Bacri était le pilier de ces groupes en apparence soudés mais qui d'un coup partent en vrille ? Deux comédies et deux versions de ce principe...

Agnès Jaoui

Réunissez un groupe d'amis à l'occasion d'un repas, laissez infuser et regardez le résultat : Danièle Thompson comme Agnès Jaoui cernent les contours des petits travers humains...

DIDIER