LA MORT DE STALINE

2017
102 mn
À la carte à partir de 2.99 € | -50% pour les abonnés

2017
102 mn
La façon dont le film parvient à nous faire rire en racontant une page tragique de l'Histoire est magistrale
Le 5 mars 1953, Staline meurt d'une attaque cérébrale. Son entourage se bat pour récupérer le pouvoir. Parmi les prétendants, il y a Nikita Khrouchtchev, qui succède finalement à Staline, et Lavrentiy Beria, l'odieux chef de la police secrète...
À la carte à partir de 2.99 € | -50% pour les abonnés
Comédie
Royaume-Uni | France | Belgique
Tous publics
VM - HD

1 min avant
2 min après
Les avis sens critique
Les + de filmo

Iossif Vissarionovitch Djougachvili, plus connu sous le pseudonyme de Staline, reste l’une des figures les plus marquantes de l’Histoire du XXe siècle. On lui doit d’avoir dirigé la Russie et les autres républiques socialistes soviétiques pendant plusieurs décennies, faisant montre d’une brutalité et d’un cynisme sans grand équivalent. Mais aussi d’être celui qui a provoqué in fine la débâcle de la barbarie nazie.

Mais comme le titre du film l’indique ce n’est pas de la vie de Staline qu’il s’agit ici, mais bien de sa disparition. Or sa mort est un véritable chef d’œuvre, comme un pied de nez adressé post-mortem par ceux qu’il avait persécutés. Victime d’une hémorragie cérébrale, le petit père des peuples a en effet attendu plus de dix heures qu’un médecin se penche sur son cas, puisque personne ne voulait le déranger, le dictateur en ayant fait fusiller pour moins que ça.

Mais plus que la disparition du tyran, La Mort de Staline raconte l’incroyable course de vitesse de ses affidés pour s’emparer du pouvoir, un grand coup de pied ayant été donné dans la fourmilière des apparatchiks. Il faudra plusieurs années à Khrouchtchev pour s’imposer à la barbe de ses rivaux, plusieurs années de tensions fatales. Tout cela est évidemment tragique, notamment pour ces cocus de l’Histoire qui ont cru un jour à une nouvelle aube de l’humanité. C’est tragique, mais pourtant soixante ans après les faits, il n’est pas interdit d’en rire. La Mort de Staline est à cet égard un film à la fois glaçant et virevoltant, digne représentant d’un courant peu visité, le vaudeville mortifère.

 
Dans le même genre vous pouvez trouver LE DICTATEUR (C'est le mètre-étalon du film historique qui emploie les armes du rire pour dénoncer l'insoutenable.) ou encore UNE EXÉCUTION ORDINAIRE (Il se situe à la fin de la vie de Staline).

FilmoTV vous recommande

Même casting

Pas si éloigné