SUNSET

2019
142 mn
À la carte à partir de 2.99 € | -50% pour les abonnés

2019
142 mn
Lazlo Nemes affirme un peu plus la singularité de son regard et sa volonté de parti pris esthétique
1913 à Budapest. Une jeune femme Irisz Leiter revient dans la capitale austro-hongroise après avoir passé son enfance dans un orphelinat. Lorsqu'elle apprend qu'elle a un frère dont elle ignore tout, elle cherche à clarifier les mystères de son passé familial...
À la carte à partir de 2.99 € | -50% pour les abonnés
Drame
France | Hongrie
Tous publics
VO - HD

1 min avant
2 min après
Les avis sens critique
Les + de filmo

Nous sommes en 1913, au cœur de l’Empire austro-hongrois. Irisz Leiter revient à Budapest après avoir passé son enfance dans un orphelinat. Lorsqu’elle apprend qu’elle a un frère dont elle ignore tout, elle cherche à clarifier les mystères de son passé familial. A la veille de la guerre, cette quête va entraîner la jeune femme dans les méandres d’un monde qui danse sur un volcan. Tel est le synopsis de Sunset, le second film du réalisateur hongrois Lazlo Nemes dont le premier, Le Fils de Saul avait remporté le Grand Prix au Festival de Cannes en 2015.

Fasciné par l’Histoire et ses soubresauts les plus sombres, Lazlo Nemes a trouvé avec les derniers temps de la monarchie austro-hongroise un objet d’étude particulièrement foisonnant. Entre tradition et modernité, l’Autriche-Hongrie de l’avant-Première Guerre mondiale brasse toutes les idéologies de l’époque, du socialisme au nationalisme. Et toutes les formes d’art, y compris le cinématographe, s’y épanouissent comme jamais. Tout peut advenir dans cette effervescence inédite, la prospérité comme la chute. Et c’est précisément ce qui intéresse le cinéaste.

Né dans l’esprit de Lazlo Nemes avant même le projet dont naîtra Le Fils de Saul, ce film a finalement vu le jour plus tard. Au début, il s’agissait pour le cinéaste de raconter l’histoire d’une jeune femme dont le destin coïnciderait avec celui du siècle nouveau. Et Nemes d’évoquer également la figure de Kafka, centrale selon lui et qui incarne le versant obscur d’une Europe de l’Est qui tranche avec le nouveau monde américain alors en pleine croissance. Sunset est assurément le fruit de ces paradoxes.

 
Dans le même genre vous pouvez trouver RETOUR À L'AUBE (L'héroïne du film de Didier Decoin, incarnée par Danielle Darrieux, se retrouve elle aussi livrée à elle-même dans ce Bucarest dont elle ignore tout.) ou encore MORTELLE RANDONNÉE (Le personnage principal du film de Claude Miller est à la recherche de sa fille disparue, tout comme l'héroïne de "Sunset" recherche son frère).

FilmoTV vous recommande

Même casting

Pas si éloigné