Bande Annonce de THE QUEENDécouvrez la bande Annonce de THE QUEEN sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/881/fond/881_w_500.jpg
Stephen Frears
Helen MirrenMichael SheenAlex JenningsJames CromwellSylvia SymsDash BarberHelen Mccrory

THE QUEEN

99 mn

Note de SensCritique :

6.6 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Stephen Frears.

Casting : Helen Mirren, Michael Sheen, Alex Jennings, James Cromwell, Sylvia Syms, Dash Barber. Helen Mccrory

Synopsis : Dimanche 31 août 1997. La princesse Diana meurt dans un accident de voiture survenu sous le pont de l'Alma, à Paris. L'émotion est immense dans le monde entier et la Grande-Bretagne est plongée dans un désarroi sans précédent. Tony Blair,  le premier ministre travailliste, nouvellement élu, prend toute la mesure de ce qui est ressenti par la population anglaise comme un drame national. La reine Elizabeth II et son entourage ne sont pas au diapason de l'émotion collective. La souveraine reste distante, silencieuse, indifférente en apparence. Tony Blair comprend qu'il lui faut trouver les moyens de réparer la fracture qui s'instaure entre Elizabeth et ses sujets éplorés. 

Scénario : Peter Morgan.
Musique : Alexandre Desplat.
Pays : Royaume-Uni
Tags : Politique / Histoire, Femmes, femmes, Des dirigeants, Votre altesse, Biopic, Oscars, Les aristos, L'Angleterre actuelle, Des histoires vraies, Au pouvoir, Femmes mûres, Le discours d'un roi, Des anglaises.

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film

En d’autres temps heureusement révolus, le cinéaste Stephen Frears aurait pu être accusé de crime de lèse-Majesté ! Son portrait de la Reine Elizabeth, juste après la mort accidentelle à Paris de la princesse Diana, n’épargne guère la royauté pas plus d’ailleurs que le pouvoir exécutif de l’époque en la personne du Premier ministre Tony Blair.

Un grand nombre de films de Frears se sont employés à dépeindre le climat social de l’Angleterre, à l’instar de Sammy et Rosie s’envoient en l’air ou bien encore The Van. Avec The Queen, il délaisse les milieux populaires pour s’intéresser à l’aristocratie et aux classes dirigeantes mais conserve l’ironie et la pertinence critique qui ont fait le succès de ses films précédents.
Mais la réussite indéniable du film tient également à l’incroyable performance d’actrice d’Helen Mirren qui reçut d’ailleurs pour sa royale interprétation la fameuse Coupe Volpi à la Mostra de Venise. Hasard des castings, elle avait déjà incarné pour la télévision et le cinéma deux autres reines d’Angleterre.

Pour camper cette fois Elisabeth II, elle a travaillé avec une répétitrice pour maîtriser et la voix et les tics de son personnage. Le résultat est criant d’authenticité. Jugez plutôt !

« Le fait de parler de la reine comme une femme, plutôt que comme une icône, en choquera sans doute certains. » Dès avant la sortie du film et les réactions de la presse et du public, Stephen Frears avait judicieusement anticipé l’état d’esprit d’une partie de l’opinion anglaise peu habituée à voir sa souveraine ainsi représentée. Il faut bien avouer que les dirigeants en exercice font assez peu souvent l’objet de films de cinéma, a fortiori quand il s’agit de têtes couronnées.

Pour un Oliver Stone qui avec W. fait le portrait du président américain George W. Bush avant même la fin de son second mandat, on compte bien plus de films qui, à l’instar du Promeneur du champ de mars évocation de François Mitterrand réalisé par Robert Guédiguian, ont attendu la disparition de leur source d’inspiration pour exister sur les écrans.
Ce qui intéresse d’ailleurs en priorité Stephen Frears, ce n’est pas l’éventuel aspect scandaleux ou spectaculaire de son film, mais bien la possibilité de raconter une histoire hors du commun. Ce que décrit le cinéaste, c’est la confrontation de deux mondes qui ont du mal à communiquer : la monarchie d’un côté, le reste de la société de l’autre. La Reine face au Premier ministre, mais également face à son peuple.

Frears met ainsi en scène ses différents face à face au cours desquels se joue l’avenir même de la royauté, sa respectabilité et sa pérennité. Le cinéaste se fait alors le conteur incisif d’une Histoire immédiate, entre documentaire et fiction, création et recréation.

Un film qui revisite quelques jours clés de l'année 1997 (l'arrivée au pouvoir de Blair et la mort de Diana) pour nous présenter un portrait du (très restreint) cercle royal. Le film est d'ailleurs parsemé d'images d'archive. Le but du film n'est pas de dénoncer ou d'encenser, ...

Lire la suite
8
screamie

Diana et Dodi Al Fayed sont de passage à Paris ce samedi 30 août 1997 et résident à l'hôtel Ritz, place Vendôme à Paris. Ils décident de quitter l'établissement en fin de soirée et s'engouffrent à bord d'une Mercedes-Benz. Aussitôt, la voiture est suivie par une dizaine ...

Lire la suite
8
Gérard Rocher

Dieu et mon droit

Avec le jubilé de la reine, on a été servi en documentaires sur sa vie et ce qui est impressionnant c'est de voir le nombre d'évènements politiques qu'elle a traversé. Pourtant j'étais un peu sceptique sur son rôle et c'est aussi ce qui arriva à Tony Blair et ce film ...

Lire la suite
7
Altharil
A voir également
Affiche du film BLOOD DIAMOND

à partir de

1.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film THE PLEDGE

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LES LIAISONS DANGEREUSES

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film MARIE ANTOINETTE

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
En image
FilmoTV vous recommande
Affiche du film COMME DES BETES

à partir de

4.99
 
Affiche du film THE WAVE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DANS L OMBRE DE TEDDY RINER

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film AMERICAN NIGHTMARE 3 : ELECTIONS

à partir de

4.99
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA TORTUE ROUGE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés