A NOUS LA VICTOIRE

À partir de 7.99 €
Pour la rencontre Stallone Pelé, (ou celle de Michael Caine Max Von Sydow ?)
Guerre / Western - 1981 - Etats-Unis - 115 MIN - VM - Tous publics
Pendant la seconde guerre mondiale, des officiers allemands chargés de la propagande montent un match de football où s'affronteront une équipe de Nazis réputés et une de prisonniers alliés. Ces derniers veulent profiter du match comme moyen d'évasion de leur camp.

Réalisé par

5.6 / 10
1MNavant
2MNaprès
Les avis sur Sens Critique
Alex Masson
Alex Masson
CHRONIQUEUR

Le 9 aout 1942, un match de foot très particulier se joua à Kiev, opposant une équipe ukrainienne à une équipe allemande. Dans un contexte pas  comme les autres : l’Allemagne occupait alors l’Ukraine. Le Dynamo de Kiev mit une sérieuse pâtée aux Allemands. Dans les semaines qui suivirent, la grande majorité des joueurs ukrainiens furent interrogés, torturés ou déportés en camp de concentration par les Nazis.

Cette histoire inspira le réalisateur hongrois Zoltan Fabri pour Deux mi-temps en enfer. Son film qui récolta des prix à travers le monde en 1961. Dix-huit ans plus tard, Mario Kassar, un jeune producteur, le redécouvre, et y voit l’opportunité d’un joli coup en faisant un remake qui pourrait être prêt pour la coupe du monde de foot 1982 et célébrer l’esprit sportif face à la barbarie. Le scénario quelque peu modifié (il sera désormais question d’un match entre prisonniers de guerre et nazis), le temps de monter une coproduction internationale et voici A nous la victoire, film des plus inattendus entre la présence de John Huston à la réalisation ou d’acteurs aussi variés que Sylvester Stallone, Carole Laure ou Max Von Sydow.

Un film qui ne marqua toutefois pas le but escompté : si la FIFA accueillit d’un bon œil ce projet, en laissant de nombreuses stars du foot y participer, sa délégation allemande estima qu’il aurait été de très mauvais goût de revenir sur l’Allemagne nazie dans le cadre d’une coupe du monde, appuyée par l’Espagne, accueillant l’événement, estimant qu’une projection aurait été déplacée alors que ce pays, sorti depuis peu du franquisme venait de connaître l’année précédente une tentative de putsch.

FILMOTV vous recommande

Même réal

Même casting

Pas si éloigné

Contexte

Sylvester Stallone

John Huston

ROCKY

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité