ATLANTIQUE

À partir de 3.99 € | -50% avec le Pass Illimité (sous conditions)
Drame - 2019 - France|Sénégal - 101 MIN - VM - HD - Tous publics
Dans une banlieue populaire de Dakar, Souleiman, un jeune ouvrier, est au service d'un contremaître qui ne le paie pas. Ada, sa maîtresse, va bientôt épouser Omar, que sa famille a choisi pour elle. Souleiman disparaît, ce qui oblige Ada à épouser Omar. Les proches d'Ada commencent, un à un, à tomber à malades...
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Alex Masson
Alex Masson
CHRONIQUEUR
Atlantique a pour point de départ une disparition mais il s'agit, en fait, bien plus d'une réapparition. Derrière le récit de l'évaporation soudaine d'un ouvrier dakarois, c'est le renouveau d'un cinéma africain qui s'incarne dans le premier long métrage de Mati Diop. 

Embrassant chronique sociale et semi-fantastique pour évoquer la crise migratoire à travers la présence fantomatique de ceux qui se tentent à l'exil sur leurs proches qui restent, Atlantique se transforme en réflexion sur les nouvelles luttes de classe en Afrique. Diop marchant dans les traces d'une Claire Denis par un même goût pour une atmosphère méditative. Mais pas moins dense, tant Atlantique foisonne de pistes, d'un portrait de jeunesse aux résidus du colonialisme. 

À l'image des scènes qui ouvrent le film sur un colossale tour en construction, qui n'est en fait qu'une création par effets spéciaux, Atlantique manie remarquablement l'art du trompe-l'oeil, que ce soit en passant d'une histoire intime au cinéma de genre ou en faisant investir à cette histoires d'âmes possédées un récit clandestin, sur les libertés que l'Afrique se doit encore de conquérir.

Réalisé par

6.5 / 10

FILMOTV VOUS RECOMMANDE

Pas si éloigné

Le contexte

un autre portrait de jeunesse lointaine, cette fois-ci au Cambodge

Mati Diop

un autre portrait de femme (et de nuit) africaine