Bande Annonce de BLOOD FATHERDécouvrez la bande Annonce de BLOOD FATHER sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/10620/fond/10620_w_500.jpg
Jean-François Richet
Diego LunaErin MoriartyMel GibsonMichael ParksDale DickeyMiguel SandovalThomas MannWilliam H. MacyDaniel MoncadaRichard CabralRyan Dorsey

BLOOD FATHER

85 mn

Note de SensCritique :

5.3 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Jean-François Richet.

Casting : Diego Luna, Erin Moriarty, Mel Gibson, Michael Parks, Dale Dickey, Miguel Sandoval, Thomas Mann, William H. Macy, Daniel Moncada, Richard Cabral. Ryan Dorsey

Synopsis : John Link n’est pas l’homme le plus recommandable du monde. Cet ancien motard a tâté de la prison et de l’alcool avant de se ranger en devenant tatoueur. Il aspire à mener une vie paisible jusqu’au jour où sa fille Lydia, 17 printemps, lui donne signe de vie après un braquage. Les narcotrafiquants qui la poursuivent ignorent qu’ils vont avoir affaire à forte partie. John Link a le sens de la famille et le goût des armes…

Scénario : Andreas Berloff, Peter Craig.
Musique : Sven Falconer.
Pays : France
Tags : Policier / Suspense, de moins de 90 minutes, Avec une moto.

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film

Présenté à Cannes en séance de minuit en 2016, Blood Father marque le grand retour de Mel Gibson sur les plateaux qu’il n’avait plus fréquentés dans un rôle vedette depuis 2011 pour Le complexe du castor de Jodie Foster. Le comédien était enchanté de retrouver un personnage de mauvais garçon auquel il vaut mieux ne pas se frotter. C’est par la violence que ce héros, qui fait penser à Mad Max, motard revanchard que Mel Gibson incarna en 1979 pour George Miller, trouve la rédemption.

Jean-François Richet, connu pour avoir porté à l’écran le diptyque Mesrine qui a valu un César à Vincent Cassel, revient aux Etats-Unis après dix ans d’absence. Il avait déjà tourné à Hollywood pour Assaut sur le Central 13, remake d’un film de John Carpenter avec Ethan Hawke et Laurence Fishburne dans les rôles principaux. Robert Gantz, directeur de la photographie sur ce précédant tournage hollywoodien, a repris du service avec lui. Le cinéaste lui a  annoncé souhaiter un film poussiéreux et terrien où les sillons des visages renvoient à ceux de la terre.

Le scénario est adapté d’un roman de Peter Craig qui s’est chargé lui-même de le porter à l’écran. Jean-François Richet a été séduit par cette histoire parce qu’elle décrivait une Amérique méconnue. Il voulait montrer le pays sous un jour sombre et évoquer une jeunesse qui fuit dans la drogue, loin de ce qui constitue le "rêve américain".

On a vu la jeune Erin Moriarty dans Captain Fantastic de Matt Ross et After the Dark de John Huddles. Elle a été très impressionnée par la façon dont Mel Gibson préparait son personnage et par sa générosité sur le plateau. Celui-ci a tenu à apprendre à tatouer pour être crédible dans son rôle. Il a même réellement tatoué un figurant qui va rester à vie avec une ligne tremblotante sur le bras. L’acteur a également passé des heures à parler de son personnage avec Jean-François Richet, jouant l’intégralité du film devant lui en incarnant tous les personnages.

Jean-François Richet et l’auteur scénariste Peter Craig se sont livrés à de sérieux changements par rapport au livre original. Ils ont notamment décidé de centrer le récit sur le personnage du père alors que le roman consacrait de nombreux passages à l’apprentissage de la violence par l’adolescente. D’un commun accord, ils ont choisi de se concentrer sur la fin du récit pour évoquer la transmission entre la jeune fille et cet homme qu’elle apprend à connaître.

Mel Gibson était très investi dans le tournage allant même jusqu’à demander à changer la dernière scène une heure avant qu’elle soit mise en boîte. Il trouvait que cette séquence ne fonctionnait pas et s’est donc isolé avec Richet et Craig pour essayer des idées et la modifier. Loin d’être agacés, ces derniers ont apprécié sa contribution. Jean-François Richet a déclaré que Mel Gibson lui rappelait Vincent Cassel, son interprète dans Mesrine, par son sens instinctif du cinéma et son besoin de s’appuyer sur une bonne dramaturgie et sur les motivations de son personnage.

A Link to the past

Le titre du dernier Mel Gibson est un peu trompeur. Ne vous attendez pas à un bain de sang, loin de là. Oui, il y a un bon gunfight final, un sicario qui traîne dans les parages et Mad Mel qui joue du fusil, certes. Mais les enjeux de cette très honnête série B qu'est Blood ...

Lire la suite
7
Behind_the_Mask

Critique initialement publiée sur CloneWeb.net Il a incarné des rôles mythiques du cinéma et a ensuite mis en scène lui-même une poignée de chefs d’oeuvres. De Max Rockatansky à Martin Riggs en passant par William Wallace. De Braveheart au futur Hackswaw Ridge en passant ...

Lire la suite
7
cloneweb

Une petite perle de sensibilité perdue dans la poussière et le sang.

Le nouveau film de Jean-François Richet (Mesrine) a su faire une bonne impression cette année au festival de Cannes où il était présenté et il nous tardait vraiment de pouvoir découvrir ce nouveau long-métrage ‘french touch’ sans prétention. Ajoutant une nouvelle cartouche ...

Lire la suite
8
Julien Rockatansky
le contexte
A voir également
Affiche du film CHICKEN RUN

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film PAYBACK

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film LIVE BY NIGHT

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film THE EXTERMINATOR
Inclus danspassillimite
 
En image
FilmoTV vous recommande
Affiche du film LIVE BY NIGHT

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film HARMONIUM

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film IL A DÉJÀ TES YEUX

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film NO WAY OUT

à partir de

6.99
 
Affiche du film LA COMMUNAUTÉ

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film VENDETTA POUR LE SAINT
Inclus danspassillimite