GWENDOLINE

Pour l'incroyable ouverture du film, un port chinois reconstitué dans les locaux désaffectés de la SEITA
Aventure / Action - 1984 - France - 100 MIN - VF - HD - Tous publics
Gwendoline et son amie Beth s'enfuient du couvent où elles ont grandi pour se lancer à la recherche du père de Gwendoline, disparu alors qu'il tentait de capturer un papillon mythique. Les deux ingénues ne tardent pas à se faire enlever par des malfaiteurs et sont sauvées par Willard, un aventurier...
4.7 / 10
4.7 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Perrine Quennesson
Perrine Quennesson
CHRONIQUEUR

Dix ans après l’immense succès d’Emmanuelle, soit en 1984, le photographe et réalisateur Just Jaeckin a sorti Gwendoline. Adapté de la bande dessinée Adventures of Sweet Gwendoline de John Willie, ayant pour thème le bondage, le film réunit notamment deux actrices françaises bien connues : Bernadette Lafont et Zabou Breitman.

Dans cette histoire, Gwendoline, accompagnée de sa demoiselle de compagnie et du mercenaire Willard, part à l'aventure afin de capturer un papillon recherché par son vieux père disparu. Ils vont finir par trouver le royaume souterrain de Yik-Yak, une société essentiellement féminine dirigée par une reine. En danger, ils tombent sur D’Arcy physicien au service de la reine qui cherche à se venger d’elle.

Moins populaire que le premier film de son réalisateur, Gwendoline multiplie pourtant les arguments avec deux musiques de Pierre Bachelet dans la bande originale et deux bédéistes de renom, Claude Renard et François Schuiten pour la création des costumes.

 
Dans le même genre vous pouvez trouver BARBARELLA DE ROGER VADIM (Les deux sont des oeuvres fantastiques et d'aventures tirées de bandes dessinées et légèrement érotiques) ou encore A LA POURSUITE DU DIAMANT VERT DE ROBERT ZEMECKIS (Sortie la même année, les deux films traitent d'aventure, de mondes perdus et d'histoires de coeur).

Réalisé par

Même réal

Même casting

19730