Bande Annonce de L'échine du diableDécouvrez la bande Annonce de L'échine du diable sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/1204/fond/1204_w_500.jpg
Guillermo Del Toro
Berta OjeaEduardo NoriegaFederico LuppiFernando TielveFrancisco MaestreIñigo GarcésIrene VisedoMarisa ParedesDaniel EsparzaJavier BódaloJosé Manuel LorenzoJunio Valverde

L'échine du diable

106 mn

Note de SensCritique :

7 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Guillermo Del Toro.

Casting : Berta Ojea, Eduardo Noriega, Federico Luppi, Fernando Tielve, Francisco Maestre, Iñigo Garcés, Irene Visedo, Marisa Paredes, Daniel Esparza, Javier Bódalo, José Manuel Lorenzo. Junio Valverde

Synopsis : Pendant la guerre d'Espagne, des enfants qui ont survécu à l'incendie criminel de leur orphelinat, s'organisent pour empêcher l'instigateur du drame, qui les croit morts, de s'emparer d'un magot caché...

Scénario : Antonio Trashorras, David Muñoz, Guillermo Del Toro.
Musique : Javier Navarrete.
Pays : Espagne | Mexique

Film pas encore disponible

Qu’est-ce qui a bien pu conduire un réalisateur comme Guillermo Del Toro, Mexicain âgé seulement de 37 ans, à s’intéresser à de vieilles  histoires de la guerre civile espagnole…? Un cinéaste jeune, surgi dans les années 90 comme son ami et associé Alfonso Cuarón, qui a goûté au succès international dès Cronos, son premier long métrage, primé à Cannes, qui a tourné déjà aux USA, le film fantastique Mimic

Attention, je parle ici de L’échine du diable, film produit en 2001 par les frères Almodóvar, première approche d’un univers qu’il va développer pleinement cinq ans plus tard dans Le Labyrinthe de Pan. En tête du casting, Marisa Paredes, une des égéries de Pedro Almodóvar, Federico Luppi (présent déjà dans Cronos), la jeune Irene Visedo (une star aujourd’hui en Espagne grâce à la série télé Cuéntame), Eduardo Noriega hérite d’un rôle promis d’abord dans la tête de Guillermo Del Toro à Javier Bardem. Déjà ici, des enfants, un garçon de 12 ans, dans un orphelinat isolé, fin des années 30.

Des adultes tout sauf nets, censés s’occuper d’adolescents sans famille. Et bien entendu un secret tragique.

En fait, Guillermo avait en tête l’histoire de L’échine du diable depuis de nombreuses années. Elle s’inspire de sa relation avec un oncle qui lui apparaissait en fantôme, elle reprend ses peurs nocturnes, les couloirs vides de son enfance, les amours en silence…

Au début, le récit devait se passer pendant la Révolution mexicaine. L’Echine du Diable, qui fait allusion à une malformation de l’épine dorsale, est aussi le nom d’une montagne superbe de la Sierra Madre Occidental, au Mexique ! Pour Guillermo Del Toro, la lutte entre le Bien et le Mal n’a pas de pays, n’a pas d’époque ni de contexte précis. Cette lutte ne place pas les bons d’un coté et les méchants de l’autre ! Tout se mélange… Si guerre il y a, n’importe où, tout le monde y perd, et, deuxio, qui dit guerre dit fantômes ! « Toute histoire de guerre est truffée de fantômes », soutient Guillermo. Voilà quelques pistes pour appréhender ce conte gothique fait de peur et de compassion, loin de sursauts faciles, tourné pas loin de Madrid avec la caméra placée à hauteur des yeux d’un enfant par Guillermo Navarro, un chef-op mexicain, parmi les meilleurs au monde.

Le travail de Guillermo avec les enfants est épatant et je vous suggère de chercher sur internet le story-board du film, signé Carlos Giménez, un grand de la BD espagnole. L’échine du diable précède Le Labyrinthe de Pan, les deux films vont ensemble, comme frère aîné et sœur cadette, Guillermo lui-même le veut ainsi. Le film a ouvert une voie, a servi a démontrer qu’il était possible de faire du bon cinéma de genre en Espagne. Le boom international qui a suivi, de ce cinéma espagnol qui fait peur, est toujours bien là pour donner raison à Guillermo Del Toro, le précurseur.

Le mal n'est jamais là où on pense...

Guillermo Del Toro livre ici un subtil conte de terreur avec ce métrage emplie de suspens psychologique. Le film est profondément ancré dans l'histoire espagnole; ainsi, l'action se situe dans une école qui ressemble plus à un orphelinat pendant la guerre civile. Le spectre ...

Lire la suite
9
DivinecomédiedeDante

Mélange entre film d'horreur fantastique et film de guerre, une œuvre riche et profonde, à la mise en scène très soignée, à défaut d'être bouleversante et effrayante. Guillermo Del Toro utilise ici des thèmes qui lui sont chers et qu'il développera plus tard dans le ...

Lire la suite
8
Tinou

Les horreurs de la guerre

Un film qui renouvelle complètement ce qu'on a coutume d'appeler "les films de fantôme", lequel n'est en général qu'un vulgaire ectoplasme destiné à effrayer les vivants. Un lien particulier, fait de peur, bien sûr, mais surtout de fascination et d'empathie va se créer ...

Lire la suite
8
Aurea
 
A voir également
Affiche du film Gigola
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film La piel que habito

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film Le labyrinthe de Pan

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
En image
FilmoTV vous recommande
Affiche du film TELLE MÈRE, TELLE FILLE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film A UNITED KINGDOM

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film GUARDIANS

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film Ascenseur pour l échafaud (VERSION RESTAURÉE)

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film K-SHOP

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film L étoffe des héros

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés