L'ÉCOLE BUISSONNIÈRE

À partir de 7.99 €
On peut aussi voir ce film comme l'hommage d'un immense amoureux de la nature à un monde qui peu à peu s'efface, rattrapé par la folie des hommes...
Jeunesse - 2017 - France - 111 MIN - VF - HD - Tous publics
A Paris, en 1930, Célestine, une employée de maison douce et gentille, prend sous aile Paul, un orphelin. Ensemble, ils partent rejoindre Borel, le mari de Célestine, un garde-chasse bougon qui officie dans un vaste domaine en Sologne. Au grand dam de Borel, Paul devient ami avec Totoche, un braconnier...
6.5 / 10
6.5 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Stéphane Boudsocq
Stéphane Boudsocq
CHRONIQUEUR

C’est l’histoire d’un petit orphelin parisien des années 30 qui va soudainement devoir quitter la capitale pour découvrir la nature sauvage de la Sologne. Au contact d’un château perdu dans les bois, de ses habitants et des animaux qui peuplent les alentours, l’enfant va grandir un peu plus vite que prévu...

Je sais : dit comme ça, vous pouvez penser que le scénario de « L’école buissonnière » ressemble à des tas d’autres films que vous avez déjà eu l’occasion de voir. Eh bien détrompez-vous car son réalisateur, Nicolas Vanier a choisi de privilégier la faune et la flore pour mieux nous raconter son histoire, à la fois intime et universelle.

Vous allez le voir, son conte naturaliste renoue avec la belle tradition du cinéma de patrimoine, autrefois pratiqué avec tendresse et bonheur chez nous, porté par des acteurs épatants, au premier rang desquels François Cluzet, Eric Elmosnino et le jeune Jean Scandel…

 
Dans le même genre vous pouvez trouver LE GRAND CHEMIN (Deux petits garçons de la ville qui découvrent la campagne : ses trésors, ses règles et ses figures... Ces enfants en sortiront grandis, au propre comme au figuré...) ou encore BELLE ET SEBASTIEN (Nicolas Vanier a ce talent pour évoquer l'enfance et la confronter aux animaux mais aussi aux réalités de la vie : montagne ou campagne, il mène avec talent cette quête de vérité intime...).

Réalisé par

Même réal

Même casting

Pas si éloigné