Bande Annonce de LA COMTESSEDécouvrez la bande Annonce de LA COMTESSE sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/2158/fond/2158_w_500.jpg
Julie Delpy
Julie DelpyAnamaria MarincaDaniel BruhlWilliam HurtSebastian Blomberg

LA COMTESSE

96 mn

Note de SensCritique :

6.6 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Julie Delpy.

Casting : Julie Delpy, Anamaria Marinca, Daniel Bruhl, William Hurt. Sebastian Blomberg

Synopsis : Au 17ème siècle, après le décès de son mari, la comtesse Erszebet Bathory devient la femme la plus puissante de Hongrie. Son pouvoir impressionne alors autant qu’il inquiète, y compris à la cour du roi. Malgré (ou à cause de) sa stature, la comtesse connaît une profonde blessure amoureuse à la suite de quoi elle devient obsédée par l’idée de rester jeune. Elle s’adonne alors à la sorcellerie et sombre peu à peu dans la folie sous le regard attentif et convoiteur de ses détracteurs…

Scénario : Julie Delpy.
Musique : Julie Delpy.
Pays : Allemagne | France
Tags : Fantastique / Horreur, En costume, en déplacement, Des femmes historiques, Morts en série, Festival du film de Cabourg.

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film

La comtesse est le troisième long métrage réalisé par Julie Delpy, qui porte aussi pour l’occasion les casquettes de scénariste, productrice, actrice et même compositrice de la musique de son film. Ce dernier ayant par ailleurs été financé dans le circuit indépendant, loin du système des studios, il en résulte une œuvre forcément personnelle où l’intégrité artistique pallie le manque occasionnel de moyens.

En effet, en dépit de quelques scènes de bataille qui auraient sans doute mérité un peu plus d’ampleur, le sentiment qui l’emporte, c’est que Julie Delpy est arrivée à transformer la relative modestie de son budget en atout. On peut le voir au niveau des décors, qu’il aurait été tellement plus facile de construire en studio avant de les baigner dans une lumière maîtrisée et confortable avec un budget à rallonge, comme dans le Dracula de Francis Coppola par exemple. Eh bien là, l’obligation de tourner dans un véritable château dans le Sud de l’Allemagne a apporté une véritable authenticité à l’action notamment, mais aussi un aspect brut à l’image qui perd en sophistication ce qu’elle gagne en âpreté.

A propos de Dracula que je viens de citer : on peut aisément supposer que, au moment de créer le célèbre vampire, le romancier Bram Stoker s’est autant inspiré du personnage de Vlad l’empalleur que de l’histoire de la comtesse Bathory qui, selon la légende, pensait trouver une source de jouvence éternelle dans le sang des vierges.

Film après film, Julie Delpy s’impose de plus en plus comme une réalisatrice qui compte, avec des choses à dire et à défendre. Pourtant, ce n’était pas franchement gagné avec la sortie inaperçue de son premier effort, Looking for Jimmy.

Il a donc fallu attendre 2007 et 2 Days in Paris pour que la critique et le publique acceptent qu’elle puisse sortir du moule « sois belle et tais-toi » dans lequel on enferme volontiers les actrices. Elle a ensuite transformé l’essai avec La comtesse, donc, qui malgré un box-office pour le moins timide (moins de 100 000 entrées !) lui a au moins valu de gagner définitivement ses galons de réalisatrice.
Il est toutefois vraiment dommage que le film ait raté à ce point son rendez-vous avec le public lors de sa sortie en salles, et pourtant, on ne voit pas bien comment il aurait pu en être autrement ! Au-delà d’une promotion discrète, pour ne pas dire inexistante, il faut en effet noter que, rétrospectivement, le bras de fer avec Camping 2 de Fabien Onteniente et Mammuth du duo Kervern/Delépine ne lui laissait pas beaucoup de chances d’autant que, la semaine suivante, c’est Iron man 2 qui débarquait sur les écrans !

Au-delà de la mésaventure de Julie Delpy, c’est Erszebet Bathory la véritable victime dans cette histoire, puisque ce grand personnage romanesque attend toujours le film qui lui rendra justice. Cela dit, c’est peut-être déjà le cas puisque le réalisateur slovaque Juraj Jakubisko a réalisé en 2008 un film sobrement intitulé Bathory, avec l’actrice anglaise Anna Friel dans le rôle-titre, qui a rapporté plus de 3 millions de dollars au box-office en République Tchèque !

Le pouvoir des femmes

Julie Delpy est une femme qu'on aimerait avoir comme copine. Même si elle est très chiante dans la vraie vie. Elle est belle, brillante, talentueuse... n'a pas sa langue dans sa poche et n'hésite jamais à dire les choses comme elle les pense. A rendre verte de jalousie les ...

Lire la suite
9
Rawi

Un mythe éternel

Mythe de la jeunesse et de la beauté éternelles, oui sans doute, mais ce qui m'a séduite avant tout dans ce film c'est le romantisme du personnage, cette grande amoureuse aveuglée par sa passion pour un jeune homme de 20 ans son cadet, fascinée qu'elle est par la douceur et ...

Lire la suite
8
Aurea

La Comtesse est un film unique. Unique parce qu'il aborde une histoire que l'on a déjà vu dans les rayons gore, voire X, mais avec une froideur et une intelligence rare. Unique parce qu'il parle de la femme à une époque où elle ne vaut rien. Unique parce qu'il va loin — ...

Lire la suite
9
LeYéti
A voir également
Affiche du film BEFORE SUNSET

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film BEFORE SUNRISE

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film 2 DAYS IN NEW YORK

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LE DERNIER SAMOURAÏ

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
En image
FilmoTV vous recommande
Affiche du film COMME DES BETES

à partir de

4.99
 
Affiche du film THE WAVE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DANS L OMBRE DE TEDDY RINER

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film AMERICAN NIGHTMARE 3 : ELECTIONS

à partir de

4.99
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA TORTUE ROUGE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés