LA PRUNELLE DE MES YEUX

À partir de 2.99 € | -50% avec le Pass Illimité (sous conditions)
On aime les dialogues au vitriol, les situations burlesques et les histoires d'amour singulières.
Comédie - 2016 - France - 84 MIN - VF - HD - Tous publics

Théo rencontre Elise dans l’ascenseur de son nouvel immeuble. Elle est aveugle, il voit parfaitement. Tout de suite, ils échangent moqueries et propos acerbes. Un jour, pour se venger de la jeune femme, Théo décide de lui faire croire qu’il a perdu subitement la vue. Ce qui n’était qu’une mauvaise plaisanterie se transforme peu à peu en piège amoureux. 

Réalisé par

4.9 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Marie-Pauline Mollaret
Marie-Pauline Mollaret
CHRONIQUEUR
C'est en observant une mère aveugle conduire chaque jour sa fille à l'école qu'Axelle Ropert a eu l'idée de La prunelle de mes yeux. La réalisatrice, que l'on avait découverte avec La famille Wolberg puis Tirez la langue mademoiselle, y a ajouté une autre idée classique de cinéma : celle de la mystification. Face à son personnage aveugle, elle place donc un jeune homme voyant qui va prétendre qu'il a subitement perdu la vue.

Elle propose ainsi une comédie romantique reposant sur un mensonge de taille, ce qui lui permet d'en décliner les conséquences avec un humour mordant qui se soucie assez peu du politiquement correct. Les deux protagonistes se lancent des noms d'oiseaux avant de se dire des mots d'amour. Ils tournent en dérision la cécité et la vision et jouent avec gourmandise de tous les clichés sur les aveugles.

On est tout à fait dans la veine de la comédie romantique traditionnelle, où le couple central croit se détester avant de mieux tomber amoureux. Mais également dans le jeu du mensonge dans lequel on s'enfonce, et qui finit forcément par aller trop loin...

FILMOTV VOUS RECOMMANDE

Même casting

Pas si éloigné

Le contexte

Quand un mensonge est à l'origine d'une histoire d'amour singulière...

Axelle Ropert

Deux personnages qui se détestent, bien décidés à pourrir la vie l'un de l'autre. A moins que l'amour ne s'en mêle ?

MARGUERITE ET JULIEN

VOUS AIMEREZ PEUT-ETRE DANS LE PASS