JOSÉPHINE S'ARRONDIT

À partir de 2.99 €
Finie l’adulescente attachiante, Joséphine est désormais casée et attend un bébé. Quelle angoisse !
Comédie - 2016 - France - 94 MIN - VF - HD - Tous publics

Voilà deux ans que Joséphine et Gilles partagent leur appartement et leur vie. Un bonheur sans nuage que vient brutalement assombrir la grossesse de Joséphine. Est-elle assez responsable pour devenir mère ? Gilles est-il assez patient pour répondre à ses angoisses et à ses propres peurs ? Bref, leur couple peut-il survivre à l’arrivée de cet enfant ? 

Réalisé par

5.5 / 10
1MNavant
2MNaprès
Les avis sur Sens Critique
Véronique Le Bris
Véronique Le Bris
CHRONIQUEUR

Qu’est donc devenue Joséphine, la trentenaire célibataire aux grosses fesses, qui enchaînait les histoires de cœur impossibles et finissait au lit avec Brad Pitt, son chat adoré ?  Elle file le parfait amour avec Gilles, l’homme idéal c’est-à-dire pas féminin mais bon cuisinier, qui aime les chats et baise comme un dieu (même s’il ne le sait pas). En plus, il adore Joséphine.    

Après deux ans d’un amour sans nuage, il fallait bien que ça arrive : Joséphine tombe enceinte… et c’est le début de la fin ! Comment va-t-elle affronter ses amis qui s’éloignent, sa mère qui n’entend rien, ses angoisses qui la hantent, les kilos qui l’envahissent et les hormones qui la provoquent ? Gilles est-il assez fort pour endurer tout ça ? 

Joséphine s’arrondit est la suite logique de Joséphine, une comédie réalisée par Agnès Obadia et adaptée de la bande dessinée à succès de Pénélope Bagieu. Elle y mettait en scène une Bridget Jones à la française, trentenaire comme elle, pas trop pressée d’assumer sa vie mais tout de même lassée des galères amoureuses. Un rôle taillé sur mesure pour Marilou Berry.

FILMOTV vous recommande

Même réal

Même casting

Pas si éloigné

Contexte

Marilou Berry

Même si elle est désirée, la venue d’un enfant est dans la vie d’un couple une révolution dont parfois il n’arrive pas à se remettre.

Marilou Berry

L’homme n’a peut-être pas à subir les kilos, les hormones et les douleurs de l’accouchement, mais devenir père n’est pas un long fleuve tranquille. Neuf mois pour s’y préparer ne sont donc pas de trop.

JOSÉPHINE D’AGNÈS OBADIA

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité