LE PORT DE L'ANGOISSE

Bientôt disponible
Pour entendre, encore et toujours, Lauren Bacall face à Bogart:"May be just whistle?"
Policier / Suspense - 1947 - Etats-Unis d'Amérique - 96 MIN - Tous publics
1942, Fort de France, sous la tutelle du Gouvernement de Vichy. Harry Morgan gagne sa vie en promenant de riches pêcheurs. L'un de ses clients tente de l'escroquer. Une fusillade, opposant la milice française aux résistants, empêche Harry de récupérer son argent. Il est contraint d'accepter un travail pour les clandestins. Parallèlement, il fait la connaissance de Mary. Peu à peu...

Réalisé par

7.5 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Laurent Delmas
Laurent Delmas
CHRONIQUEUR

Les historiens du cinéma débattent encore des véritables origines du Port de l’angoisse qu’Howard Hawks réalisa entre 1944 et 1945 avec Lauren Bacall et Humphrey Bogart dans les rôles principaux. Pour les uns, le cinéaste souhaitait convaincre son ami Hemingway d’écrire pour le cinéma mais ce dernier s’y refusant absolument, Hawks se serait résigné à acheter les droits d’adaptation de l’un de ses livres. Son choix se serait porté sur le roman En avoir… ou pas, en prétendant qu’il pouvait tirer un bon film du plus mauvais des romans de l’écrivain à cette date.

D’autres sources en revanche rapportent que c’est Hemingway lui-même qui aurait défié son compagnon de chasse et de pêche de parvenir à transformer celui qu’il jugeait comme son plus mauvais roman en un succès cinématographique. Cette seconde version paraît la plus plausible. Une chose est certaine : il ne reste rien du roman d’aventures écrit par Hemingway après l’adaptation qu’en font successivement Hawks et ses deux scénaristes, Jules Furthman puis William Faulkner !

Si Hawks fait appel à Faulkner en seconde lecture, c’est parce que la censure américaine a notamment tiqué sur l’érotisme présent dans la première mouture, ainsi que sur la façon dont sont présentés les alliés cubains. Le grand romancier américain décide alors de transposer l’intrigue dans les Antilles françaises en 1940, entre miliciens du gouvernement de Vichy et résistants gaullistes et le film se transforme ainsi au premier degré en un film de propagande pour l’effort de guerre américain.

Le contexte

Bogart est le point commun de ces deux films qui se déroulent également durant la seconde guerre mondiale, hors d'Europe.

Howard Hawks

Le film de John Sturges est, comme celui de Hawks, l'adaptation d'un roman d'Hemingway

COMMENT ÉPOUSER UN MILLIONNAIRE

VOUS AIMEREZ PEUT-ETRE DANS LE PASS