Bande Annonce de LE REDOUTABLEDécouvrez la bande Annonce de LE REDOUTABLE sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/12446/fond/12446_w_500.jpg
Michel Hazanavicius
Bérénice BéjoLouis GarrelStacy MartinArthur OrcierEmmanuele AitaFélix KysylGrégory GadeboisGuido CaprinoMarc FraizeMicha LescotPhilippe Girard

LE REDOUTABLE

103 mn

Note de SensCritique :

6.6 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Michel Hazanavicius.

Casting : Bérénice Béjo, Louis Garrel, Stacy Martin, Arthur Orcier, Emmanuele Aita, Félix Kysyl, Grégory Gadebois, Guido Caprino, Marc Fraize, Micha Lescot. Philippe Girard

Synopsis : En 1967, Jean-Luc Godard est déjà considéré comme un maître, avec ses chefs-doeuvre «Le Mépris», «Pierrot le fou» et «A bout de souffle». Mais le cinéaste, en couple avec la jeune Anne Wiazemsky, est en pleine remise en question de son art tandis qu'éclate la révolution étudiante...

Scénario : Michel Hazanavicius.
Pays : France
Tags : Comédie, Aventure / Action, Univers du cinéma français, Sélection SoFilm - Jean-Luc Godard, Autour de Mai 68, Réalisateur, cinéaste, metteur, producteur, Nouvelle Nouvelle Vague française, Biopic.

à partir de

11.99
voir ce film

Après Hitchcock, Chaplin, Griffith, Huston et quelques autres cinéastes de quelque envergure, Jean-Luc Godard fait à son tour l’objet d’un biopic. Juste retour des choses pour cet homme qui a construit, parfois à son insu, parfois en connaissance de cause, son propre mythe. Mais après avoir révolutionné les règles de la grammaire et de l’écriture cinématographiques dans les années 60, il a changé son fusil d’épaule, se tournant vers un cinéma résolument militant, à l’écart du grand public, à l’orée des années 68. C’est de ce grand chambardement que parle Le Redoutable, qui brasse les champs artistique, sentimental, social, politique, sans qu’il soit bien souvent facile de les isoler.

Mais Le Redoutable n’est pas pour autant un biopic classique. Signé par Michel Hazanavicius, il ne pouvait pas ne pas traiter de cinéma, et corollairement de la place de l’artiste dans la société. Qui plus est à un moment où celle-ci, trop longtemps momifiée, entre en ébullition. Hazanavicius rejoint Godard dans sa démarche en ce sens qu’il ne trace pas non plus de frontière entre le fond et la forme, qu’il prend à pleines mains le matériau cinéma pour nous offrir un film somme.

D’une très grande liberté formelle, Le Redoutable n’en est pas moins l’adaptation d’un livre d’Anne Wiamzemsky, la très jeune femme du cinéaste pendant ces années de feu, une sorte de journal de bord établi par le témoin privilégié de la métamorphose de Godard.  Parmi plusieurs propositions d’adaptations, c’est celle d’Hazanavicius qu’Anne Wiamzemsky a choisi, intriguée par le désir du cinéaste d’en faire une comédie. A l’arrivée, la comédienne, disparue peu après la sortie du film, a dit ne pas s’être vraiment reconnue sous les traits de Stacy Martin, mais elle a salué la prestation de Louis Garrel, godardissime.

Les thuriféraires de Jean-Luc Godard n’ont pas tous goûté Le Redoutable, le considérant comme un portrait à charge un peu potache. Que l’on permette de dire au contraire l’extrême ambition du film. Quant à la façon dont Godard est brossé, elle n’est au fond que secondaire. Godard ne s’est jamais soucié d’apparaître sympathique ou même un peu consensuel. Mais si le film le montre parfois imbuvable, c’est d’abord parce que le personnage est en état de crise, comme l’incarnation d’un moment profond de doute qui embrase toute une société. Le Godard d’Hazanavicius est une proposition de Godard, d’autres auraient pu être faites qui auraient eu autant de raison d’être.  Mais l’axe central du film, c’est cette fascination du signataire du Redoutable pour le vertige autodestructeur dont est saisi celui de Pierrot le fou. Qui n’a de cesse de vouloir tuer le Godard d’avant, à qui l’on doit pourtant d’avoir écrit certaines des plus belles pages de l’Histoire du cinéma.

Michel Hazanavicius est un cinéphile ardent. Après The Artist, l’hommage que l’on sait au cinéma muet, ses deux OSS 117, brillantissimes parodies des films d’aventure des années 60, The Search, remake inspiré d’un mélodrame historique de Fred Zinnemann, Le Redoutable parle lui aussi de cinéma. Et sous un vernis de comédie, Hazanavicius ne pouvait pas faire autrement que de rendre hommage aux films de Godard. Les emprunts sont des clins d’œil amoureux adressés à un cinéma en liberté, serti au cœur d’une époque riche en couleurs vives. Les citations ciblent parfois une séquence précise, comme ce clin d’œil évident à Une femme mariée. Mais de façon plus globale c’est tout l’univers esthétique du cinéaste qui est ici à l’honneur.

D’aucuns ont fait remarquer à Hazanavicius que Le Redoutable avait en commun avec tous les films qui ont précédé de raconter l’histoire d’un type qui se fait dépasser par son époque. Et qui rencontre un personnage féminin qui tente de lui maintenir la tête hors de l’eau en l’invitant à regarder le monde de façon moins sévère. A vrai dire Hazanavicius et Godard ont beaucoup en commun. Ce sont au départ des fous de cinéma, qui se posent en permanence des questions sur l’écriture cinématographique. Et qui partagent la vie d’une comédienne. Peut-être un jour un cinéaste aura-t-il le désir de raconter de façon plus ou moins amusée la relation entre l’auteur de The Artist et son interprète favorite, sa muse, Bérénice Bejo. Il en est en tous cas un qui a pris les devants, puisqu’il a lui-même réalisé une comédie délirante sur les défauts qu’on lui prête. Il se nomme Guillaume Canet, et c’est peu dire que son Rock’n’roll tourbillonne.

Deux ou trois choses qu'on sait de lui

Après la mauvaise réception de son premier film dramatique, "The search", Michel Hazanavicius revient à la comédie parodique, avec ce biopic adapté du roman autobiographique d'Anne Wiazemsky ("Un an après"), qui fut la compagne de Jean-Luc Godard. Pour les ignares dans mon ...

Lire la suite
7
Val_Cancun

2 ou 3 choses que je sais de lui

OSS... non il ne faut pas, il ne faut plus, il refaudra peut être mais quand ? Michel Hazanavicius = Jean Luc Godard ? Bérénice Bejo = Stacy Martin ? Le Redoutable = The Search ? Compliqué mais réussi, Hazanavicius, venu tout droit du pastiche, de la comédie parodique, ...

Lire la suite
8
мс³

Only God(ard) forgives

Il a fallu une certaine dose de courage à Michel Hazanavicius pour venir affronter la critique internationale, et a fortiori française, sur la Croisette avec son dernier projet. Traiter de Godard, de la Nouvelle Vague, qui plus est sous la forme d’une comédie pastiche, était ...

Lire la suite
7
Sergent Pepper
 
le contexte
A voir également
Affiche du film TAJ MAHAL

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film AU BONHEUR DES OGRES

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film THE ARTIST

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film L assassinat de Jesse James par le lâche Robert Ford

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film MME MILLS, UNE VOISINE SI PARFAITE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film THE DISASTER ARTIST

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film TULIP FEVER

à partir de

6.99
 
Affiche du film HURRICANE- BRAQUAGE EN PLEINE TEMPÊTE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LE JOUR DE MON RETOUR

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA CH TITE FAMILLE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés