Bande Annonce de MADEMOISELLEDécouvrez la bande Annonce de MADEMOISELLE sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/10624/fond/10624_w_500.jpg
Park Chan-Wook
Ha Jung-WooJo Ji-WoongKim Min-HeeKim Tae-RiKim Hae-SukMoon So-Ri

MADEMOISELLE

144 mn

Note de SensCritique :

7.9 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Park Chan-Wook.

Casting : Ha Jung-Woo, Jo Ji-Woong, Kim Min-Hee, Kim Tae-Ri, Kim Hae-Suk. Moon So-Ri

Synopsis : Dans la Corée du sud occupée, un escroc veut faire main basse sur la fortune d'une princesse japonaise.

Scénario : Chung Seo-Kyung, Park Chan-Wook.
Musique : Jo Yeong-Wook.
Pays : Corée du Sud
Tags : Drame, Policier / Suspense, Secret et confidences, Mensonge et manipulation, Sadisme, Thriller psychologique, Festival de Cannes, Mystère, Escroc, Carte Postale de Corée.

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film

Dans la Corée sous occupation japonaise, dans les années 30, un escroc fomente une tromperie parfaite. Il s’imagine en comte nippon, s’acoquine avec une paysanne et la fait embaucher auprès d’une princesse japonaise comme servante. Une fois le loup dans la bergerie, il n’y aura plus qu’à procéder à un savant jeu de dupe et à lui le gros magot.

Mais nous sommes chez Park Chan-wook, maître sud-coréen du double-jeu et de la perversion. Avec Mademoiselle, il orchestre une magnifique manipulation à double sens et, avec ça, une histoire d’amour lesbienne d’une beauté inouïe. Il s’agit là d’un des plus grands films de l’année 2016.

Présenté en compétition au Festival de Cannes 2016, Mademoiselle, est le dixième film de Park Chan-wook, à qui l’on doit déjà le chef d’œuvre Oldboy. Vous ne résisterez pas à son scénario, démentiel, sa mise en scène, à la précision diabolique, ni à ses acteurs, impressionnants. Romantique, romanesque, un film à ne vraiment pas rater.

Mademoiselle n’est pas un scénario original de Park Chan-wook mais une adaptation d’un roman qui ne se déroule ni dans le même pays, ni à la même époque. En effet, le script est tiré de « Du bout des doigts » de la Britannique Sarah Waters, qui se déroulait dans l’Angleterre victorienne. Le réalisateur explique que le génie du livre est de rendre parfaitement compte de la sensualité de la relation entre les deux protagonistes. L’adapter, c’était une sorte de défi lancé au pouvoir d’évocation de la littérature, mais c’était aussi une manière de changer la fin de l’histoire et de filmer son désir de lecteur. 

La jeune Kim Tae-ri, qui joue Sook-hee, n’était pas très à l’aise avec les scènes de sexe lesbien. Il faut dire que Mademoiselle était son tout premier long métrage et qu’elle avait été choisie parmi 1500 actrices venues auditionner. C’est sa partenaire, Kim Min-hee – qui joue Hideko –, qui a tâché de la rassurer mais Park Chan-wook a également fait preuve de beaucoup de tact et de pudeur. Le jour où l’on tournait ces scènes précises, il a vidé le plateau de tous les hommes. Et il a utilisé une caméra télécommandée pour filmer les séquences, afin que les comédiennes puissent se concentrer au maximum. Par ailleurs, les scènes avaient été chorégraphiées avant le tournage pour que Kim Tae-ri et Kim Min-hee sachent totalement ce que Park Chan-wook attendait d’elles.

Mademoiselle n’est pas le plus grand succès commercial en Corée du sud de Park Chan-wook mais avec 4,3 millions d’entrées sur son territoire, c’est 1 million de plus que OldBoy, le film qui lui a donné une aura internationale. Avant même qu’il ne sorte en salles, Mademoiselle avait été prévendu dans 116 territoires – il faut peut-être y voir le bénéfice du Festival de Cannes en plus de la qualité constante de son metteur en scène. En France, le film a cumulé environ 300000 entrées, ce qui est un très beau score pour un film venant d’Asie.

Lecture sadienne et boules de geisha

Sous couvert d’un jeu de duperie où l’arnaque change constamment de propriétaire (la servante, l’héritière, le prétendant), la nouvelle œuvre de Park Chan Wook se mue en un objet filmique difficile à déchiffrer. Difficile non pas dans son intrigue, qui malgré ses ...

Lire la suite
7
Velvetman

Clinquantes nuances de vrai.

S’il fallait définir l’intensité incommensurable des préliminaires et la supériorité du désir sur son contentement, Mademoiselle en serait un exemple éloquent. Explorant, comme à son habitudes, les sentiers retors de la séduction, de la manipulation et de la vengeance, ...

Lire la suite
8
Sergent Pepper

Édulcorée(s).

Déjà reconnu pour ses incursions dans le domaine du thriller machiavélique diaboliquement érotique, Park Chan-Wook s'aventure avec « Mademoiselle » dans un film de manipulation opulent se déroulant dans la Corée des années 1930, démontrant une fois de plus l'étrange ...

Lire la suite
9
Kiwiwayne Kiwinson
 
le contexte
A voir également
Affiche du film The Murderer

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film The Agent

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film JE SUIS UN CYBORG

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film Sang chaud pour meurtre de sang-froid

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
En image
FilmoTV vous recommande
Affiche du film UN PEUPLE ET SON ROI

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film CLIMAX

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film THE LITTLE STRANGER

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film THE WIFE

à partir de

6.99
 
Affiche du film LES FRÈRES SISTERS

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film L AMOUR EST UNE FETE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés