POUR LA PEAU D'UN FLIC

Parce que c'est la 2ème fois (sur 3) que l'univers de Delon fait appel à celui de Manchette
Policier / Suspense - 1981 - France - 103 MIN - VF - Tous publics

Ancien flic devenu détective privé, Choucas est appelé au secours par Madame Pigot, persuadée que sa fille, aveugle, a été kidnappée. D’abord agressé chez lui, Choucas ne peut empêcher que sa cliente soit assassinée sous ses yeux, alors qu’en état de légitime défense, il tue un certain Pradier puis le commissaire Madrier, venu lui tendre un piège. A présent recherché par l...

Réalisé par

5 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Laurent Bourdon
Laurent Bourdon
CHRONIQUEUR

Pendant que François Mitterrand est élu 21e président de la République française, Alain Delon réalise, de fin avril à fin juin 1981, son premier film : Pour la peau d’un flic. 25 ans après ses débuts, c’est, en effet, la première fois que le comédien se met en scène, lui-même, sur un scénario qu’il a écrit, lui-même, en compagnie de Christopher Frank, d’après un roman de Jean-Patrick Manchette. Scénariste, interprète, réalisateur, Delon est aussi, bien sûr, le producteur de ce film, sorti à Paris en septembre 1981 et dédié à Jean-Pierre Melville qui l’avait dirigé dans le Samouraï, le Cercle rouge et Un flic.

Pour l’accompagner dans ses premiers pas de cinéaste, la star fait appel à quelques comédiens qu’il connaît bien : Daniel Ceccaldi, vu dans Mort d’un pourri de Georges Lautner ; Jean-Pierre Darras, vu dans 3 hommes à abattre de Jacques Deray, ainsi que Pascale Roberts et Michel Auclair vus, l’une et l’autre, dans Mort d’un pourri et 3 hommes à abattre

Il choisit, également, parmi une vingtaine de jeunes postulantes, une (presque) débutante de 21 ans, Anne Parillaud, remarquée, deux ans plus tôt, grâce à l’Hôtel de la plage de Michel Lang. Dans le magazine Playboy d’octobre 1981, Delon expliquait : « Je l’ai choisie parce qu’elle vibre, parce qu’elle vit, parce qu’elle est. » Elle vibra si bien que, deux ans plus tard, elle se retrouvera dans le Battant, la seconde réalisation d’Alain Delon.

FILMOTV VOUS RECOMMANDE

Même réal

Même casting

Pas si éloigné

Le contexte

Alain Delon

Le détective Slim Callaghan ne saurait mener une enquête sans l’efficace participation de sa charmante secrétaire, qui ne le laisse pas indifférent.

Alain Delon

Il n’est pas détective (il est agent immobilier) mais, c’est aussi avec sa fidèle secrétaire que Jean-Louis Trintignant, accusé à tort, mène l’enquête.

3 HOMMES À ABATTRE (1980)

VOUS AIMEREZ PEUT-ETRE DANS LE PASS