Bande Annonce de SCARAMOUCHEDécouvrez la bande Annonce de SCARAMOUCHE sur FilmoTVhttp://
George Sidney
Eleanor ParkerJanet LeighMel FerrerStewart GrangerHenry WilcoxonJohn DehnerNina FochRichard AndersonRobert CooteHoward FreemanJohn LitelLewis Stone

SCARAMOUCHE

110 mn

Note de SensCritique :

6 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : George Sidney.

Casting : Eleanor Parker, Janet Leigh, Mel Ferrer, Stewart Granger, Henry Wilcoxon, John Dehner, Nina Foch, Richard Anderson, Robert Coote, Howard Freeman, John Litel. Lewis Stone

Synopsis : Le marquis de Maynes, chargé de protéger Aline de Gravillac, tue en duel un écrivain engagé dans la Révolution, Marcus Brutus. André Moreau, l'ami de ce dernier, jure de le venger et, pour retrouver le marquis, prend la place d'un acteur qui joue le rôle de Scaramouche dans une troupe ambulante. Il y fait la connaissance d'Aline dont il tombe amoureux, mais se croyant le fils naturel du comte de Gravillac, il repousse cet amour incestueux...

Scénario : Georges Froeschel, Ronald Millar.
Musique : Victor Young.
Pays : Etats-Unis d'Amérique
Tags : Politique / Histoire.

Film pas encore disponible

Et si « Scaramouche » réalisé par George Sidney en 1952   faisait partie de ces films dont on semble avoir oublié les secrets de fabrication ? Produit par la MGM, mis en scène par le réalisateur du « Bal des sirènes » et incarné par Stewart Granger et Janet Leigh, « Scaramouche », film de cape, d’épée et de brio par excellence semble appartenir à un âge d’or révolu où l’on pouvait filmer une scène de duel durant près de sept minutes sans effets spéciaux ni 3D !   

Nous sommes donc dans la France du XVIIIè siècle, et plus précisément dans la France révolutionnaire, celle de la nuit du 4 août et de l'abolition des privilèges. Un saltimbanque roturier nommé André Moreau, alias Scaramouche, jure de venger la mort de son ami, Marcus Brutus, un écrivain révolutionnaire, tué en duel par le marquis de Maynes… Ainsi commence le scénario de « Scaramouche » concocté par Ronald Millar et George Froeschel, d’après le roman de Rafael Sabatini également auteur de romans d’aventures renommés comme « L’Aigle des mers » et « Le Cygne noir » qui furent eux aussi adaptés au cinéma par Hollywood. 

Certes, on croisera au cours du film les figures très historiques de Marie-Antoinette, reine de France, et de Bonaparte, futur empereur, mais rien ici ne prétend à la vérité historique. Tout  respire un exotisme et un pittoresque propres à séduire un public d’abord américain lequel ne s’étonna guère qu’un écrivain français de 1789 puisse porter un nom digne de la Rome antique parfaitement anachronique. Ici, c’est le spectacle qui l’emporte ! 

 

 

 

 

Revenons un instant sur les protagonistes du film. Stewart Granger est alors au sommet de sa popularité. La même année que «Scaramouche », il triomphe ainsi dans deux films de Richard Thorpe « Le Prisonnier de Zenda » et « La Perle noire » puis, trois ans plus tard, dans « Les Contrebandiers de Moofleet ». Quant à Janet Leigh faisait ici ses premiers pas ou presque avant d’entrer définitivement au panthéon du 7è Art  grâce à ses 45 minutes de présence dans « Psychose » d’Alfred Hitchcock. 

Il convient de mentionner que le film de George Sidney connut avant sa sortie dans les salles américaines quelques problèmes avec une commission de censure à l’époque particulièrement pointilleuse. Les censeurs ne virent pas d’un très bon œil en  effet la possibilité d’un inceste entre les personnages incarnés par Stewart Granger et Janet Leigh, entre Scaramouche et Aline donc. Tout comme d’ailleurs l’éventualité d’une relation sexuelle hors mariage entre le même Scaramouche et Léonore jouée par Eleanor Parker. 

Comme on le sait, le film comporte la scène de duel à l’épée la plus longue de toute l’histoire du cinéma mondial ! Réalisée d’une seule traite, elle dure un peu moins de sept minutes pour cent quinze plans, les gros plans ayant été ajoutés au moment du montage. Il s’agit ni plus ni moins d’un ballet soigneusement chorégraphié, symbole parfait de la virtuosité artistique autant que technique des studios hollywoodiens des années 50.

Je m'attendais pas à grand chose mais cette comédie musicale a énormément plus à apporter que je ne le pensais. Bon, les scènes entre les morceaux musicaux sont des prétextes a montré Elvis Presley qui "fait le malin" et Ann-Margret très sexy en mini-short mais les parties ...

Lire la suite
8
Ygor Parizel
le contexte
  • Egalement interprété par
    Stewart Granger
  • Pas si éloigné
    Dans ce film, le cinéaste italien Ettore Scola se met dans les pas de l'écrivain révolutionnaire Nicolas Restif de la Bretonne pour raconter la France de la fin de la royauté.
  • Egalement realisé par
    George Sidney
  • Dans le même genre
    Un film de genre mais également un film d'auteur signé Fritz Lang et dans lequel on retrouve Stewart Granger en bretteur redoutable.
A voir également
Affiche du film LES MINES DU ROI SALOMON

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film DÉTECTIVE PRIVÉ
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film LES TROIS MOUSQUETAIRES

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film BASTILLE DAY

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film APPRENTICE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film IRREPROCHABLE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film SUICIDE SQUAD

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film GENIUS

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés