SOURCE CODE

À partir de 2.99 €
Un incroyable voyage spatio-temporel, sorte de version mentale de "Retour vers le futur".
Science-fiction - 2011 - Etats-Unis - 93 MIN - VF - HD - Tous publics
Un homme se réveille soudainement dans un train se dirigeant vers Chicago. Totalement amnésique, il ne souvient pas être être monté dans ce train.  Perdu, cet homme apprend par Christina Warren, la passagère qui l'accompagne et qui semble être sa compagne, qu'il s'appelle Coller Stevens. Alors qu'il cherche à comprendre ce qu'il fait là, une bombe explose en tuant tous les passagers...

Réalisé par

6.5 / 10
1MNavant
2MNaprès
Les avis sur Sens Critique
Christophe Lemaire

Vous vous souvenez certainement  d’Un jour sans fin, hilarante comédie fantastique  d’Harold Ramis où Bill Murray est condamné à revivre sans cesse la même journée. Le principe est donc appliqué – mais en version thriller science-fictionnesque - à Source Code ou Jake Gyhenhaal, cobaye d’une étrange expérimentation, est projeté plusieurs fois dans le corps d’un  homme voyageant dans un train vers Chicago. Son but : revivre en boucle les huit dernières minutes du voyage avant que le train n’explose pour  découvrir qui a posé la bombe.

Sur ce pitch – osons le dire – aussi culotté que totalement invraisemblable, le réalisateur Duncan Jones, pourtant parachuté sur le projet au dernier moment, arrive à nous faire croire à son histoire. D’une part grâce à la précision de sa mise en scène, très mathématique, qui permet au spectateur de découvrir de nouveaux éléments dans chaque séquence de huit minutes à chaque fois que le personnage réintègre le corps du voyageur et de l’autre grâce au jeu très impliqué de Jake Gyhenhaal, dont on découvre petit à petit son passé, ses intentions et ses envies pressantes de quitter une bonne fois pour toutes cette foutue boucle statio-temporelle dont il est volontairement prisonnier. Conçu un peu à la manière d’un super épisode de la Quatrième  Dimension sous influence Matrix-ienne, Source Code ne laisse aucun répit sur le spectateur. Et surtout pas sur sa concentration !   

FILMOTV vous recommande

Même casting

Pas si éloigné

Contexte

Une comédie spatio-temporelle désopilante où un homme est condamné à revivre sans cesse la même journée de sa vie. Un de meilleurs rôle de Bill Murray.

Duncan Jones

La meilleure adaptation du célèbre roman de HG Wells, réalisée en 1960.

JARHEAD - LA FIN DE L'INNOCENCE

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité