Bande Annonce de UN FRANÇAISDécouvrez la bande Annonce de UN FRANÇAIS sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/7873/fond/7873_w_500.jpg
Diastème
Alban LenoirJeanne RosaOlivier ChenillePaul HamySamuel JouyBlandine PelissierLucie DebayPatrick PineauRenaud Le BasAlex MartinFrédéric AndrauMichaël Troude

UN FRANÇAIS

93 mn

Note de SensCritique :

/ 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Diastème.

Casting : Alban Lenoir, Jeanne Rosa, Olivier Chenille, Paul Hamy, Samuel Jouy, Blandine Pelissier, Lucie Debay, Patrick Pineau, Renaud Le Bas, Alex Martin, Frédéric Andrau. Michaël Troude

Synopsis : Marco Lopez est un skinhead, raciste, homophobe et violent, comme ses bons copains : Braguette, Grand-Guy et Marvin. Ensemble, dans cette banlieue parisienne des années 1980, ils tabassent les Arabes et collent les affiches de l’extrême droite. Mais le moment viendra où, au contraire de ceux qui l’entourent, Marco va sentir – un peu malgré lui –, la haine l’abandonner. Commence alors le long chemin d’une rédemption improbable et pourtant bien réelle, abandonnant derrière lui haine, violence, colère, bêtise.

Scénario : Diastème.
Pays : France
Tags : Drame, Cinéma-politique, Gros durs, Sélection noël, Jeunes hommes, Spécial Fêtes.

à partir de

9.99
voir ce film

D’abord intitulé « Colère », Un Français est un film (français !) signé Diastème et dont la sortie, en juin 2015, provoqua débats et polémiques. Inspiré de faits réels, il retrace, sur trois décennies, le parcours de Marco Lopez, skinhead d’une vingtaine d’années, banlieusard désœuvré, entouré d’une bande de « potes », tous aussi racistes, homophobes et violents que lui.

Intituler un tel portrait « Un Français » ne fut pas du goût de tout le monde, certains lançant même de violentes campagnes de dénigrement via internet et les réseaux sociaux. Quoi qu’il en soit, et même si, par mesure de sécurité, une cinquantaine d’avant-premières furent annulées, le film resta quatre semaines consécutives dans les trente premières places du box-office, alors dominé par Jurassic World, sorti le même jour !

Ce deuxième long métrage de Diastème – sept ans après Le Bruit des gens autour – partagea la critique. Si dans Positif, Bernard Génin évoqua « un tract rédigé à la hâte et lourdement explicatif », Olivier De Bruyn, dans les Echos, le jugea « glaçant et pertinent » et Eric Libiot, dans l’Express, « aussi dérangeant qu’émouvant, [et] sans doute trop subtil pour les bulbes mous ». A vous de voir !

En juin 2013, alors qu’il entame la rédaction d’un nouveau roman, Diastème, alias Patrick Asté (romancier, dramaturge, musicien, metteur en scène et cinéaste) apprend la mort de Clément Méric (19 ans), membre du groupe « Action antifasciste Paris-Banlieue », victime d’une bande de skinheads se réclamant des « Jeunesses nationalistes Révolutionnaires », mouvement dissous un mois après le drame. C’est lorsqu’il reconnaît, sur son écran de télévision, parmi les membres de ces sulfureux mouvements extrémistes, plusieurs de ses vieux copains de Colombes, la ville des Hauts-de-Seine où il avait passé une partie de sa jeunesse, qu’il décide de transformer son ébauche de roman et film, écrivant les vingt premières pages du script en deux jours !

C’est au cinéaste, producteur (et ancien ingénieur du son) Philippe Lioret – notamment auteur de l’Equipier et de Je vais bien, ne t’en fais pas – que Diastème adressa ces vingt pages qui enthousiasmèrent leur destinataire, aussitôt décidé à produire le film. Ne supportant ni les postiches, ni les fausses moustaches, le cinéaste imposa un tournage « à l’envers ». Ainsi, deux mois avant le premier tour de manivelle, les comédiens se sont laissé pousser barbes et cheveux, tout en prenant un peu d’embonpoint, afin d’accréditer l’évolution dans le temps de leur personnage. Puis, au fur et à mesure que se déroulait ce tournage « antéchronologique », comme le qualifia, lui-même, Diastème, les cheveux furent rasés et les kilos perdus !

Après deux auditions, le rôle de Marco fut confié à Alban Lenoir, comédien et cascadeur dont les discrets et éclectiques premiers pas au cinéma remontent au début des années 2000. Sans le savoir, vous l’avez aperçu dans le Convoyeur de Nicolas Boukhrief, dans les Aristos de Charlotte de Turckheim ou encore dans Bye Bye Blondie de Virginie Despentes. A la télévision, il fut un très naïf soldat dans Kaamelott, d’Alexandre Astier, et un super héros doué de télékinésie dans Hero corp, qu’il créa avec Simon Astier, le demi-frère d’Alexandre. A propos de son rôle dans Un Français, Alban Lenoir déclara : « Ma force dans ce film, c’est mon anonymat. » Anonymat qui ne durera pas puisque ce premier « premier rôle » attira l’attention d’autres cinéastes. Deux mois après la sortie du film que vous venez de voir, il était, en effet, le partenaire de Jean Reno, flic aux méthodes particulièrement expéditives, dans Antigang de Benjamin Rocher.

le contexte
A voir également
Affiche du film ANTIGANG

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film TOKAREV

à partir de

3.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film THE PRINCE

à partir de

3.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film ROBIN DES BOIS, LA VÉRITABLE HISTOIRE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
En image
FilmoTV vous recommande
Affiche du film COMME DES BETES

à partir de

4.99
 
Affiche du film THE WAVE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DANS L OMBRE DE TEDDY RINER

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film AMERICAN NIGHTMARE 3 : ELECTIONS

à partir de

4.99
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA TORTUE ROUGE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés