UN WEEK-END SUR DEUX

À partir de 2.99 €
Pour l'ombre de Romy Schneider qui plane sur le film
Drame - 1990 - France - 100 MIN - VF - Tous publics
Camille est une actrice qui connaît des difficultés professionnelles. Après son divorce, son mari a obtenu la garde de leurs deux enfants. Elle ne les voit qu'un week-end sur deux. C'est le cas cette semaine, mais elle a également un engagement à honorer à Vichy, pour animer un gala du Rotary local. Pas d'autre solution donc que d'emmener sa petite fille et son fils avec elle. Son mari l'apprend et, furieux, il décide de venir les rechercher. Mais Camille décide de prendre la fuite avec eux, vers le Sud. Tentant de renouer le contact avec son fils notamment, elle lui propose d'aller en Espagne observer une pluie de météorites, lui qui est passionné d'astronomie....

Réalisé par

6 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Laurent Delmas
Laurent Delmas
CHRONIQUEUR

Quand en 1990, Nicole Garcia réalise son premier film, « Un week end sur deux », c'est une actrice reconnue qui a travaillé sous la direction de cinéastes aussi différents que Tavernier, Rivette, Deray, de Broca, Lelouch, Heynemann, Sautet, Resnais et Deville, entre autres. Mais, contrairement à d’autres acteurs qui, en passant derrière la caméra, se mettent eux-mêmes en scène, Nicole Garcia confie à Nathalie Baye le soin d’incarner son héroïne, Camille.
Or, cette dernière est une actrice, selon le scénario coécrit par Nicole Garcia avec Jacques Fieschi, Philippe Le Guay et Anne-Marie Etienne.. Pour son premier film en qualité de réalisatrice, Nicole Garcia choisit donc d’assumer l’effet de miroir : c’est de son métier dont elle veut aussi parler, sans complaisance ni tabou, avec un personnage d’actrice en crise. A propos de ce choix narratif, la cinéaste dira plus tard, je cite : « J’ai fait alors confiance à mon récit : une fille à qui l’on retire son carnet de chèques dès la première image et qui part faire un gala minable pour le Rotary, une actrice qui n’a plus de succès et qui anime des congrès à Vichy. Et, en sous-main, quelque chose de plus intime : une femme qui n’a pas été la mère qu’elle souhaitait être. » Fin de citation. 

FILMOTV VOUS RECOMMANDE

Même réal

Même casting

Pas si éloigné

Le contexte

Ivan Calbérac s'intéresse à la façon dont un couple gère la garde alternée de leur petite fille

Nicole Garcia

Wim Wenders, comme le fera Nicole Garcia, fait ici rimer le rythme du road movie avec celui de la redécouverte entre un parent et son enfant, ici entre un père et sa fille.

LE PETIT LIEUTENANT