VIC LE VIKING

À partir de 4.99 € | -50% avec le Pass Illimité (sous conditions)
C'est un film d'animation qui privilégie la narration plutôt que les acrobaties graphiques
Jeunesse - 2019 - Belgique|Allemagne|France - 79 MIN - VF - HD - Tous publics
Les Vikings sont des êtres forts et courageux mais Vic, un petit garçon timide et introverti, fait exception. Cependant, Vic a une qualité, et de taille :, il est très intelligent. Un jour, le village de Vic est la proie d'hommes qui volent tous les enfants du village. Seul Vic échappe au rapt...

Réalisé par

4.3 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Yves Alion
Yves Alion
CHRONIQUEUR

Ce n’est pas toujours le cas, mais cette fois-ci, il n’y a pas à redire : Vic le Viking porte parfaitement son titre puisque nous nous intéressons à un Viking qui s’appelle Vic. Mais ce n’est pas un Viking qui ressemble aux autres. C’est un petit garçon, qui plus est un gringalet, ce qui colle assez mal à l’image que l’on se fait des fiers guerriers embarqués sur des drakkars à la conquête du monde. Mais Vic est particulièrement malin, c’est une belle compensation. C’est lui qui parvient à desceller l’épée magique, un clin d’œil aux chevaliers de la table ronde et à Merlin l’enchanteur, qui ont jadis inspiré les studios Disney.

De l’univers viking, le film retient évidemment le pittoresque. Un efficace carburant pour alimenter une aventure épique et fantastique où une épée transforme en or tout ce qu’elle touche, à commencer par la mère de notre héros, et où les vagues sont hautes comme des montagnes. On pense bien sûr à plus d’une reprise à notre Astérix national, qui avait d’ailleurs en son temps croisé la route des Vikings. En a résulté en 2006 un long métrage d’animation où les Gaulois étaient confrontés à l’invasion des guerriers scandinaves.

C’est Eric Cazes qui réalise ce nouveau film autour d’un héros qui n’est pourtant pas un nouveau-né, ni même en enfant au royaume de l’animation. Cette version de 2019 est faite en images de synthèse, qui met son point d’honneur à traiter les différents personnages en tenant compte de leurs disparités physiques, et même à ne pas mépriser la matière des différents objets. Du bon travail, assurément, même si, c’est une évidence, les moyens financiers ne sont pas à la hauteur de ceux qui président à la naissance des blockbusters hollywoodiens.

FILMOTV VOUS RECOMMANDE

Pas si éloigné

Le contexte

L'animation rend visite aux Vikings

Eric Cazes

C'est aussi un film d'animation situé dans le passé dont le héros est un jeune garçon

VOUS AIMEREZ PEUT-ETRE DANS LE PASS