WE ARE X

À partir de 3.99 €
Parce qu'avec plus de 30 millions de disques vendus, X Japan est de loin le groupe de musique japonais le plus célèbre au monde.
Documentaire - 2016 - Royaume-Uni|Japon|Etats-Unis d'Amérique - 95 MIN - VO - HD - Tous publics
We are X célèbre le grand retour du groupe mythique japonais X Japan et conte le destin extraordinaire du leader du groupe, Yoshiki. Sous la direction énigmatique de ce musicien, batteur et pianiste, mais aussi compositeur et producteur, X Japan a conquis des millions de fans dans le monde...

Réalisé par

7.3 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Sylvain Angiboust
Sylvain Angiboust
CHRONIQUEUR

We are X est un documentaire sur un groupe de rock, X Japan, mal connu en Occident mais qui chavire les foules en son pays natal, le Japon. A travers des interviews de ses membres, mais aussi de personnalités qui goutent la musique du groupe, à travers certaines archives, mais aussi des images contemporaines, notamment celles du concert au Madison Square Garden de 2014, c’est un tableau assez détaillé du groupe, de sa gloire et de ses blessures qui nous est proposé. Le leader, Yoshiki, batteur, pianiste, compositeur et producteur de son état, bénéficiant d’un traitement de faveur, puisqu’il est présent à l’image plus que tous les autres réunis. Ce dont certains se sont offusqués…

Mais il est vrai que le but du réalisateur, Stephen Kijak, était manifestement de mettre les musiciens à nu et ne rien cacher des crises qui ont parcouru le groupe. Et de ce point de vue, la personnalité de Yoshiki vaut vraiment le détour. Kijack le décrit volontiers comme un être vulnérable et vénéré, difficile et déterminé, énigmatique et étonnamment ouvert. L’occasion était belle d’effectuer des va-et-vient permanents entre l’intime et l’universel. Les coulisses n’en sont pas moins dignes du mélodrame : Yoshiki doit être suivi en permanence par un médecin pour ses mains et son dos, il n’a jamais en outre digéré le suicide de son père quand il était enfant. Son meilleur ami, Toshi, le chanteur a subi quant à lui un nettoyage de cerveau en entrant dans une secte, ce qui a précipité la dislocation du groupe. Elle-même menant au suicide de Hide, le guitariste. N’en jettez plus !

Mais le film n’en est pas pour autant malsain, faisant œuvre de voyeurisme. Kijack, qui avait réalisé auparavant plusieurs autres documentaires musicaux, reconnait n’avoir jamais entendu parler de X Japan avant qu’il lui soit proposé de les mettre en lumière. Mais il l’a fait avec allant et sincérité et cela se sent. Il a visiblement bénéficié de la bienveillance de Yoshiki, et cela se sent aussi. Présenté à Sundance en 2016, le film est sorti en salle dans le monde entier. Mais c’est naturellement au Japon que son impact a été le plus grand, le groupe provoquant encore aujourd’hui au pays du soleil levant un engouement comparable à celui des Beatles en leur temps.

FILMOTV VOUS RECOMMANDE

Même casting

Pas si éloigné

Le contexte

X Japan

Les producteurs de "We Are X" sont également derrière cet autre documentaire musical (récompensé par un Oscar). Le film est consacré au parcours hors-normes du rockeur Sixto Rodríguez.

Stephen Kijak

Rien ne va plus entre les membres du célèbre groupe de metal. Ce documentaire montre leur long travail pour retrouver le plaisir de jouer ensemble.

TOKYO POP

VOUS AIMEREZ PEUT-ETRE DANS LE PASS