HERCULE À LA CONQUÊTE DE L'ATLANTIDE

Disponible dans l'abonnement
Parce que si le titre fait bas de gamme, le film ne l’est vraiment pas
Politique / Histoire - 1961 - France|Italie - 100 MIN - VF - Tous publics
Antinéa, la toute puissante reine de l'Atlantide, fait de l'ombre aux cités grecques. La cité de Thèbes et son roi Androclès décident de faire appel au héros Hercule pour mettre le holà aux ambitions du tyran en jupons. Evidemment l'expédition jusqu'au continent mythique et le débarquement sur la terre mystérieuse vont être riches en émotion et en rencontres...
6.2 / 10
6.2 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Denis Parent
Denis Parent
CHRONIQUEUR

Au cinéma, ce brave Hercule a eu bien plus que 12 travaux. Il fut même un travailleur de force et notamment en Italie dans les années 60 où, au panthéon des surhommes, il n’eut guère de rival direct si l’on excepte Maciste, sorte de mastodonte latin né avec le fascisme, ou encore Ulysse qui était plus malin, voire Samson et ses délicats soins capillaires, et sans parler de Goliath ou Ursus. Hercule à la conquète de l’Atlantide est millésimé 1961 et signé Vittorio Cottafavi.

Le musclé est incarné par Reg Park qui la même année et avec le même pagne affrontait des Nosferatu dans Hercule contre les vampires un film éclairé par Bava et fréquenté par Christopher Lee. Ce bon Reg Park était anglais, avait été trois fois Mr Univers en 51, 58 et 65, et devint le modèle de qui ? D'Arnold Schwarzenegger bien sûr. Nous voici donc dans une antiquité peplumisante pleine de charme, de monstres et de héros aux muscles huileux. De l'huile d’olive bien sûr.

 
Dans le même genre vous pouvez trouver LE CHOC DES TITANS DE DESMOND DAVIS (1980) ou encore 300 DE ZACK SNYDER (2006) .

Réalisé par

Même réal

Même casting

Pas si éloigné

20064