Bande Annonce de I FEEL GOODDécouvrez la bande Annonce de I FEEL GOOD sur FilmoTVhttp://
Gustave Kervern
Jana BittnerovaJean DujardinJean-Benoît UgeuxLou CastelYolande MoreauOleg KupchikXavier MathieuJeanne GoupilJoël Seria

I FEEL GOOD

103 mn

Note de SensCritique :

6.1 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Gustave Kervern, Benoît Delépine.

Casting : Jana Bittnerova, Jean Dujardin, Jean-Benoît Ugeux, Lou Castel, Yolande Moreau, Oleg Kupchik, Xavier Mathieu, Jeanne Goupil. Joël Seria

Synopsis : Monique, qui dirige une communauté Emmaüs, a le coeur sur la main et le sens du partage. Tout l'opposé de son frère Jacques, qui veut faire fortune mais enchaîne les échecs. Après une énième déconvenue, sans un sou, en peignoir et après être parti sans payer d'un hôtel, Jacques retrouve Monique...

Scénario : Benoît Delépine, Gustave Kervern.
Musique : Motivés.
Pays : France
Tags : Comédie, Chirurgie faciale, Pauvreté, Avec une relation frère / soeur, Richesses.

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film

De film en film, Gustave Kervern et Benoit Délépine construisent un cinéma militant assez unique. Des comédies de plus en plus tendres pour soulager les déclassés de la violence et l’absurdité du système capitaliste. I feel good se concentre particulièrement sur l’élément humain. Là où les films précédents, d’Aaltra au Grand soir, vociféraient contre le monde de l’entreprise, celui-ci l’évince pour prôner les valeurs du collectif.

En l’occurrence celui d’une communauté Emmaüs où débarque Jacques, le frère de la directrice du lieu. Totalement accro au fantasme de richesse que promet le modèle de la start-up nation, il est probablement encore plus fragile que les habitants du lieu, acquis aux vertus de la décroissance.

Derrière la comédie de situation, Kervern et Délépine, filment à la fois une sorte de convalescence pour ce charlatan prêt à tout au nom de son obsession par la réussite matérielle comme la tentation d’une rechute pour ceux qui ont décidé de compter sur les autres plutôt que leur argent. Que le duo de réalisateurs ait choisi de tourner I feel good dans un lieu dédié au recyclage des objets comme à la réparation des accidentés économiques de la vie est suffisamment éloquent pour deviner de quel côté de la balance ils penchent.

Le point central d’I feel good est donc un lieu singulier : le village Emmaüs de Lescar-Pau. Il endosse sans doute plus que les autres la définition de communauté en étant un endroit qui en plus des préceptes portés par l’Abbé Pierre, il est totalement autogéré. C’est Jules-Edouard Moustic, leur complice de toujours qui a fait découvrir le lieu à Kervern et Délépine, qui réfléchissaient à faire un film dans un lieu aux airs d’utopie sociale mais qui fonctionne pleinement. Ils avaient d’abord pensé aller tourner à Christiania, véritable enclave dans la ville de Copenhague, qui vit en quasi autarcie depuis une quarantaine d’années. Au-delà des valeurs régissant le village Emmaüs, ils ont été séduits par l’endroit et ses maisons de bric et de broc. Le tout étant en parfaite adéquation avec le principe d’une échappatoire possible au système capitaliste qui irrigue I feel good, mais aussi l’envie de pousser leur univers vers un peu plus d’optimisme que dans les films précédents.

Cet environnement authentique permettait aussi de renforcer naturellement la part de crétinerie de Jacques le personnage joué par Jean Dujardin sans faire tomber I feel good dans le cynisme. Kervern et Délépine ont d’ailleurs rapidement abandonné l’idée de n’utiliser que des comédiens confirmés dans leur film. Les rôles secondaires qu’ils avaient pensé confier à Grégory Gadebois, Corinne Masiero ou Jean-François Stevenin ont finalement échu à de véritables compagnons Emmaüs et autres personnalités issu des milieux alternatifs, comme Jo Dahan, un ancien membre de La Mano Negra.

Avoir choisi, le temps de quelque scènes, Joël Seria pour interpréter le père de Jacques et Monique n’est pas anodin non plus : Il y a une évidente filiation entre le réalisateur des Galettes de Pont-Aven ou Comme la lune, les comédies où Jean-Pierre Marielle excellait en VRP hâbleur capable de vendre n’importe quoi à n’importe qui et I feel good, portrait d’un loser se rêvant en chef d’entreprise.

Mickey Emmaüs

Renvoyer dos à dos capitalisme et communisme est assez commun mais le faire avec du style, parfois de la grâce et une bonne rasade de poésie n'est pas donné à tout le monde. A vrai dire, les derniers méfaits du duo Delépine & Kervern n'étaient guère enthousiasmants ...

Lire la suite
7
6nezfil

Ici le lapin s'appelle Seve Jobs et la tortue Abbé Pierre.

Gustave Kervern et Benoît Delépine sont un peu et très bizarrement en train de devenir nos Woody Allen à nous, les casseroles en moins, la bière tiède en plus : un film tous les deux ans depuis 2004, avec un casting de grands acteurs qui se prêtent à l’exercice d’improviser ...

Lire la suite
8
Cinématogrill

Delépine et Kervern sont en marche, eux...

Après le tournage paraît-il chaotique de Saint Amour (ce qui n'a rien d'étonnant quand on emmène Poelvoorde et Depardieu faire la route des vins), Delépine et Kervern reviennent au calme avec I Feel Good. Et ce retour aux sources fait du bien, le duo retrouvant son sens du ...

Lire la suite
8
Bastien Marie
 
le contexte
A voir également
Affiche du film CENDRILLON AU FAR WEST

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film CONTRE-ENQUÊTE

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film Avida

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA PIEL QUE HABITO

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film UN PEUPLE ET SON ROI

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film CLIMAX

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film THE LITTLE STRANGER

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film THE WIFE

à partir de

6.99
 
Affiche du film LES FRÈRES SISTERS

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film L AMOUR EST UNE FETE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés