Bande Annonce de L'ARNAQUEDécouvrez la bande Annonce de L'ARNAQUE sur FilmoTVhttp://
George Roy Hill
Charles DurningPaul NewmanRay WalstonRobert RedfordRobert ShawDana ElcarDimitra ArlissEileen BrennanHarold GouldJack KehoeJohn HeffernanRobert Earl Jones

L'ARNAQUE

124 mn

Note de SensCritique :

7.7 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : George Roy Hill.

Casting : Charles Durning, Paul Newman, Ray Walston, Robert Redford, Robert Shaw, Dana Elcar, Dimitra Arliss, Eileen Brennan, Harold Gould, Jack Kehoe, John Heffernan. Robert Earl Jones

Synopsis : Au début des années 30. Johnny Hooker et Luther Coleman, deux petits escrocs, volent une importante somme d'argent à un individu travaillant pour Lonneghan, un des caïds de Chicago. Lonneghan fait assassiner Luther. Hooker va alors s'associer à un truand pour monter une arnaque et ruiner le parrain...

Scénario : David S Ward.
Musique : Marvin Hamlisch, Scott Joplin.
Pays : Etats-Unis d'Amérique
Tags : Policier / Suspense, Comédie, Duo.

à partir de

2.99
voir ce film

C’est le hasard plus que le calcul qui a réuni Paul Newman, Robert Redford et le réalisateur George Roy Hill pour L’arnaque, quatre ans après le succès de Butch Cassidy et le kid. Mais les ingrédients des deux films sont suffisamment similaires pour que le second ressemble presque à une suite théorique du premier.

Le contexte change, passant du Far-west au Chicago de la Prohibition, et cette fois, les protagonistes sont des arnaqueurs qui cherchent à plumer un dangereux gangster incarné par Robert Shaw. Le coup en lui-même est d’une extrême complexité, et le principe du film consiste à nous promener au fil de cette préparation minutieuse, rythmée par les gags, la désinvolture des personnages et les coups de théâtre.  

George Roy Hill s’amuse à recréer les années 30 en les exagérant juste ce qu’il faut, avec l’aide de collaborateurs doués qui recevront leur lot mérité de récompenses à l’heure des oscars. Cette année-là, le succès phénoménal de L’arnaque l’a propulsé à la quatrième place des films les plus rentables de l’histoire.

Alors qu’il travaillait sur le script d’un film impliquant une scène de pickpocket, le scénariste David Ward s’est documenté sur l’univers des arnaqueurs. Leur façon d’opérer lui a inspiré l’idée de L’arnaque et il a aussitôt entrepris d’écrire un script en pensant à Robert Redford dans le rôle de Johnny Hooker. Redford a d’abord décliné l’offre avant de se raviser. Le réalisateur George Roy Hill est ensuite tombé sur le script par hasard et a demandé à le réaliser.  Par habitude, il l’a fait lire à son ami Paul Newman, qui s’est montré intéressé. C’est ainsi que l’équipe de Butch Cassidy s’est trouvée réunie.

Le réalisateur voulait que le style du film soit fidèle non seulement à la ville de Chicago dans les années 30, mais aussi aux films de gangsters hollywoodiens de la même époque. Avec l’aide du directeur artistique Henry Bumstead et du directeur de la photo Robert Surtees (qui deviendront tous les deux des fidèles de Clint Eastwood), ils ont élaboré une charte de couleurs à base de marrons et bruns clairs. Quant à l’éclairage, il était obtenu en utilisant aussi bien des artifices de l’époque que les technologies les plus avancées. De son côté, la costumière Edith Head a créé une quantité de costumes assez spectaculaires, qui ont suscité à la sortie du film un regain d’intérêt pour la mode rétro.

En quête d’extérieurs utilisables, c’est-à-dire dépourvus de panneaux de signalisation, lampadaires ou autres marqueurs modernes, la production en a trouvé quelques-uns à Chicago et à Los Angeles. Le tournage sur ces mêmes décors a été compliquée à cause des foules attirées par la présence de Redford et surtout de Paul Newman, qui provoquait une hystérie comparable à celle qui avait accueilli les Beatles dans les années 60. Le film a été un succès énorme, et il a aussi obtenu sept Oscar dans les catégories film, réalisateur, scenario, direction artistique, montage, musique et costume : c’était la huitième fois qu’Edith Head obtenait la récompense. Quant à la productrice Julia Philips, elle a été la première femme à recevoir le prix du meilleur film.

Escrocs blancs

Après le succès de Butch Cassidy & le Kid réunissant les deux stars Newman et Redford, George Roy Hill reprend la même équipe pour un film situé cette fois dans l’Amérique de la Grande Dépression. Dès son introduction, l’artificiel de la reconstitution est assumé ...

Lire la suite
7
Sergent Pepper

Faire croire quelque chose à quelqu'un, le faire évoluer dans un lieu qu'il pense être réel mais est en fait monté de toutes pièces et dont toutes les personnes présentes sont des acteurs, tout ceci dans le seul objectif de le duper. Plusieurs scènes du film sont magnifiques,celles ...

Lire la suite
9
raisin_ver

Entourloupe à tiroirs

Mise en scène et réalisation impeccable, musique emblématique, scénario mitonné aux petits oignons, tandem d'acteurs à son sommet, L'arnaque est un cocktail parfait de divertissement débordant de bonne humeur, sans temps morts, doté d'un tempo en constante accélération ...

Lire la suite
8
Hypérion
 
le contexte
A voir également
Affiche du film BUTCH CASSIDY ET LE KID
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film LES SENTIERS DE LA PERDITION
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film DIVERSION

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film INCEPTION

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film NEUILLY SA MÈRE, SA MÈRE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film UNDER THE SILVER LAKE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DETECTIVE DEE : LA LÉGENDE DES ROIS CÉLESTES

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film CONTRÔLE PARENTAL

à partir de

4.99
 
Affiche du film READY PLAYER ONE

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film PRINCE DES TÉNÈBRES (VERSION RESTAURÉE)

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés