Bande Annonce de Last NightDécouvrez la bande Annonce de Last Night sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/5941/fond/5941_w_500.jpg
Massy Tadjedin
Anson MountEva MendesGuillaume CanetKeira KnightleySam WorthingtonGriffin DunneScott AdsitStephanie Romanov

Last Night

90 mn

Note de SensCritique :

5.3 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Massy Tadjedin.

Casting : Anson Mount, Eva Mendes, Guillaume Canet, Keira Knightley, Sam Worthington, Griffin Dunne, Scott Adsit. Stephanie Romanov

Synopsis : Joanna et Michael habitent New York et jouissent d'une situation sociale enviable. Ils sont par ailleurs heureux en ménage. Mais le hasard fait que le même soir l'une et l'autre sont soumis à la tentation de l'adultère. Michael doit en effet partir en déplacement professionnel avec une collègue qui manifestement lui fait du gringue. Quant à Joanna, c'est avec beaucoup d'émotion qu'elle retrouve un romancier français en déplacement à New York, dont elle a été jadis amoureuse. La nuit est longue pour les quatre jeunes gens... 

Scénario : Massy Tadjedin.
Musique : Clint Mansell.
Pays : Etats-Unis | France
Tags : Chassé-croisé amoureux.

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film

Billy Wilder avait en son temps parlé de la démangeaison des sept ans, titre original de son fameux Sept ans de réflexion, cette tentation d’aller voir ailleurs qui saisit les couples mariés après sept années de vie commune. Tout ayant tendance à s’accélérer, la période des sept ans s’est naturellement raccourcie. Last night met ainsi une jeune femme et son conjoint en lumière au moment où, astuce du scénario, l’une et l’autre sont soumis la même nuit à la tentation adultérine. Le film est digne des suspenses hitchcockiens les plus tendus, mais ici l’enjeu n’est pas la mort des personnages. Coucher ou ne pas coucher, telle est la question. Une bonne question, mais je dirai rien avant que vous n’ayez visionné le film… Ce serait inconvenant. 

On plaisante, mais le sujet est beaucoup moins futile qu’il n’y parait. Cela fait plus d’un siècle que les cinéastes, et plus de deux millénaires que les dramaturges et romanciers avant eux, tentent de saisir les différences du regard que la femme et l’homme portent sur la relation amoureuse. Un travail de Sisyphe tant la réponse varie, selon les époques et les lieux. D’autant que les différents sexes n’ont pas une position univoque sur le sujet. Sans même aborder la question du genre… Si l’on s’en tient au début de ce XXIe siècle qui nous réunit, il est clair que les préoccupations ne sont pas les mêmes dans les pays où l’on ouvre des boites échangistes et dans ceux où l’on lapide les femmes adultères.

La remarque n’est pas fortuite, car Last night est signé par une cinéaste d’origine iranienne. Raison pour laquelle son regard sur le monde est persan. Cela dit, bien malin qui pourrait le remarquer à la vision du film, même si au finale l’ensemble est plutôt prude. En tous cas le film se veut universel : le décor et les personnages indiquent que nous frayons dans la upper middle class new-yorkaise mondialisée. De façon symbolique d’ailleurs les quatre comédiens principaux possèdent un passeport d’un pays différent : Guillaume Canet est français, Keira Knightley anglaise, Eva Mendes américaine, d’origine cubaine, et Sam Worthington australien… 

Last night est donc un premier film. Mais sa signataire, Massy Tadjedin n’est pas pour autant une inconnue. On lui doit en effet plusieurs scénarios, dont celui de The Jacket, ce qui l’a entre autres conduit à rencontrer Keira Knightley. Sa capacité à réunir un casting tel que celui-ci lui a permis en tous cas de bénéficier d’un budget confortable. Tout n’est ici que luxe et volupté, et la problématique aurait été sans doute un peu différente si les protagonistes avaient appartenu à des classes sociales moins favorisées. Pas sur le fond, bien sûr. Mais si nos séduisants jouvenceaux avaient dû pointer à l’usine le lendemain, sans doute leur façon de passer la nuit aurait-elle été différente. Car au-delà des enjeux amoureux, le film vaut aussi par cette dérive nocturne qui brouille les lignes et permet que survienne l’inattendu. Martin Scorsese a consacré un film à l’attrait de l’opaque nuit new-yorkaise, After hours. Nul doute que Massy Tadjedin lui ait rendu hommage en invitant le héros du film, Griffin Dunne, à incarner un personnage secondaire de son propre film. 

Un film qui reste centré sur les relations qui se nouent et se dénouent entre quatre personnages, sur les glissements progressifs du désir, sur la fragilité des serments que l’on se fait à soi-même, sur la notion de fidélité, communément rattachée à l’acte sexuel. Comme s’il suffisait de garder sa culotte pour s’empêcher d’avoir la tête ailleurs. La réussite du film reposait beaucoup dans ces conditions sur la qualité des relations entre les quatre comédiens. La réalisatrice a veillé à instaurer une certaine complicité d’entrée de jeu. "Nous avons commencé par des répétitions étalées sur une semaine. J’ai travaillé avec chaque comédien individuellement puis avec chaque couple. Durant cette période, ils ont développé une familiarité, une connivence qui sert le film et son propos."

En tous cas, et même si l’on a quelques réserves sur certains points, le film est un peu bavard, on aurait aimé que les sentiments passent aussi par l’image, un peu puritain aussi, le désir aurait pu être décrit comme plus brûlant, même si l’on affiche certaines réserves donc, rien à redire de la prestation du quatuor de choc concocté par la réalisatrice. Ni sur Guillaume Canet, décidément à l’aise dans le cinéma américain, n’a-t-il pas été dirigé par Jerry Schatzberg, n’a-t-il pas lui-même sauté le pas en mettant en scène un Bloodties beaucoup plus intrigant que ce que l’on a bien voulu dire, hommage direct au polar yankee des années 70. Ni sur Keira Knightley, qui sait heureusement dépasser son statut de belle plante acquis avec la série du Pirate des Caraïbes. Elle le prouvera une nouvelle fois en se glissant dans la peau d’une patiente de Freud et Jung dans A Dangerous Method de David Cronenberg. Ni sur Eva Mendes qui donne un peu de profondeur à son personnage de bombe sexuelle, dépassant les clichés sans avoir à forcer son tempérament. Ni même sur le bellâtre Sam Worthington, qui délaisse pour une fois les films musclés et apporte une fragilité qui ne lui était pas coutumière. Tant et si bien que l’on a définitivement envie de passer la nuit avec ces quatre-là… Non ?

Deuxième film de ma trilogie (commencée hier avec Le discours d'un roi, demain je ne sais pas encore^^), c'est encore une belle surprise! Au début j'avais des doutes quand à Sam Worthington qui se sont assez vite envolés alors que la première scène avec Guillaume Canet ...

Lire la suite
8
Matom

Ode à Miss Knightley

Alors bien sûr je ne suis pas objective, j'aime Keira Knightley, je jalouse sa beauté, et le film la sublime, donc si les chats sont mortels, et que Socrate est mortel... C'était l'avant-première, je ne savais pas ce que j'allais voir si ce n'est le nom des quatre acteurs, ...

Lire la suite
7
pancakos

:'(

oui, encore un qui m'a fait versé ma petite larme... il est très simple dans la construction : un parallèle au premier degré d'un mari et d'une femme passant une soirée loin de l'autre... le jeu des acteurs est parfait, l'émotion est là, on plonge direct dans l'histoire... c'est ...

Lire la suite
8
buckwell
 
le contexte
A voir également
Affiche du film Tous les garçons aiment Mandy Lane

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film Jusqu à ce que la fin du monde nous sépare

à partir de

9.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film Happy New Year

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film Valentine s Day

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film SALES GOSSES

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film CRASH TEST AGLAÉ

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA PLANETE DES VAMPIRES

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film CHOUQUETTE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film TRAHISONS

à partir de

4.99
 
Affiche du film I WISH - FAITES UN VOEU

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés