Bande Annonce de LE PRINCE DE NEW YORKDécouvrez la bande Annonce de LE PRINCE DE NEW YORK sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/2717/fond/2717_w_500.jpg
Sidney Lumet
Don BilletJerry OrbachKenny MarinoRichard ForonjyTreat WilliamsBob BalabanCarmine CaridiNorman ParkerPaul RoeblingTony Page

LE PRINCE DE NEW YORK

161 mn

Note de SensCritique :

7.2 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Sidney Lumet.

Casting : Don Billet, Jerry Orbach, Kenny Marino, Richard Foronjy, Treat Williams, Bob Balaban, Carmine Caridi, Norman Parker, Paul Roebling. Tony Page

Synopsis : Le detective Danny Ciello travaille pour une unité spéciale de la police dont les exceptionnels états de service sont obtenus moyennant des méthodes  très éloignées de la légalité. Après une épineuse affaire de drogues, il se pose des questions sur la façon d’exercer son métier et  pense trouver une solution lorsque le procureur lui propose une mission : mettre à profit ses contacts pour détecter la corruption au sein de la police. Seule condition : il n’aura jamais à dénoncer ses partenaires et évitera autant que possible de causer du tort à des collègues de la police.

Scénario : Jay Presson Allen, Sidney Lumet.
Musique : Paul Chihara.
Pays : Etats-Unis d'Amérique
Tags : Policier / Suspense, Une ville : New York, Film sur la corruption policière.

à partir de

9.99
voir ce film

De tous les films de Sidney Lumet sur la police et New York, celui-ci est probablement l’un des plus réussis, et aussi l’un des plus sous-estimés. Il traite de la nature trompeuse des apparences, de l’impossibilité d’agir avec rectitude dans un monde naturellement tordu et de la difficulté à concilier la théorie et la pratique.

On y suit un flic appartenant à une unité spéciale dont l’efficacité repose beaucoup sur ses méthodes à la limite de la légalité. Arrivé à un degré où il doute de lui-même, il croit trouver une occasion de se racheter lorsqu’on lui confie une enquête interne destinée à détecter la corruption au sein même de la police.

L’affaire est inspirée d’une histoire vraie, et en dépit de son extrême complexité morale et juridique, Sidney Lumet arrive à la rendre simple et limpide. Treat Williams, qui joue le personnage principal, est dans tous les plans et délivre la meilleure performance de toute sa carrière.

Le prince de New York est adapté du livre de Robert Daley, qui racontait l’enquête du policier Robert Leuci pour détecter la corruption au sein de la police. Ce n’est pas la première fois que Sidney Lumet traite ce genre de sujet, mais il ne s’est jamais autant investi que dans ce film, dont l’ambiguité fondamentale a déterminé tous les choix structurels et esthétiques.

A l’origine, Al Pacino devait jouer le rôle principal, mais il a trouvé que le rôle était trop proche de Serpico. Le choix de Treat Wiliams, qui n’avait pas du tout la même notoriété, a probablement beaucoup aidé le film dans la mesure où le public n’a pas été tenté de s’identifier à lui comme il l’aurait fait, même inconsciemment, avec Pacino.

Finalement, le personnage atteint le degré d’ambiguïté voulu, et même Lumet ne savait pas quoi en penser tellement les frontières entre le bien et le mal étaient floues. Le cinéaste raconte qu’il n’a jamais su si le personnage était un héros ou un salaud avant de voir le film fini. Pour accentuer cette sensation d’incertitude, le film adopte le point de vue du personnage, dont l’évolution est extrêmement contrastée : il y a une différence énorme entre l’énergie et l’enthousiasme qu’il manifeste au début et la lassitude qui s’est abattue sur lui à la fin, comme s’il devait supporter le poids de toute la culpabilité accumulée.

Pour exprimer le fait qu’il navigue dans un monde anormal, le cinéaste a délibérément laissé de côté les objectifs qui reproduisent la vision humaine. A la place, il a déformé l’espace, soit en l’allongeant avec des grands angles, soit en raccourcissant les perspectives avec des longues focales.

En plus de refléter l’état mental du personnage, ces procédés expriment aussi son évolution : au début du film, il est conscient de son environnement et il voit tout ce qui l’entoure, même de loin. A mesure que le doute l’envahit, l’éclairage se fait moins intense sur les environs pour se concentrer à la fin sur lui et ses protagonistes immédiats, notamment ceux qu’il va trahir.

Par ailleurs, Lumet avait décidé de ne jamais montrer le ciel, qui pour lui symbolisait la liberté. Le seul plan qui montre le ciel en fin de film arrive au moment où le personnage envisage de se suicider sur le pont de Manhattan. A ce moment, cette perspective représente sa seule liberté, sa seule porte de sortie. C’est une exemple extrême d’adéquation du style au thème.

Itinéraire d’un repentant brisé.

Lorsque commence Le Prince de New York, nous sommes en terrain connu : cette cage d’escalier, ces poursuites, cette ville crasseuse, ces fire escapes et ce grain légèrement orangé des 70’ sont autant de signatures du brillant portraitiste qu’est Lumet. Pourtant, la fluidité ...

Lire la suite
8
Sergent Pepper

Un duc indic ? Indigne !

Sidney Lumet (dans le reportage sur la tournage du film): "C'est un film sur la tromperie. Les bons se révèlent être affreux. Et certains des méchants bons. Ceux qui sont moraux se comportent immoralement. Les immoraux avec une grande noblesse parfois. Mes définitions du bien ...

Lire la suite
8
guyness

New York 911

Pris d'une subite crise de remords, un flic de choc décide de jouer les informateurs pour une commission d'enquête sur la corruption de la police de New-York. Presque 10 ans après Serpico, Sydney Lumet replonge dans les méandres du travail policier, là où la loi se tord au ...

Lire la suite
7
Plug_In_Papa
le contexte
A voir également
Affiche du film 127 HEURES

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film LE VERDICT
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film SIN CITY

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA NUIT NOUS APPARTIENT

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
En image
FilmoTV vous recommande
Affiche du film TOUT POUR ÊTRE HEUREUX

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film RATCHET & CLANK

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film GODS OF EGYPT

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film TRUTH : LE PRIX DE LA VERITE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film BATMAN VS SUPERMAN: L AUBE DE LA JUSTICE (ULTIMATE EDITION)

à partir de

13.99
 
Affiche du film FIVE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés