LE SEPTIÈME SCEAU (VERSION RESTAURÉE)

À partir de 10.99 €
Parce que le titre du film renvoie au chapitre 8 de l'Apocalypse selon Saint Jean
Drame - 1957 - Suède - 93 MIN - VO - Tous publics
De retour des Croisades, le chevalier Antonius Blok rencontre la Mort sur un rivage. Il lui propose de disputer une partie d'échecs pour repousser l'échéance fatidique et tenter de trouver des réponses à certaines questions. Accompagné par son écuyer Jons, il se met en route et croise un bateleur, Jof, sa femme Mia, leur bébé Mikhaël et le jongleur Skat. Les baladins mènent une vie...

Réalisé par

7.9 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Sylvain Angiboust
Sylvain Angiboust
CHRONIQUEUR

« Au Moyen-âge les gens vivaient dans la terreur de la peste. Aujourd’hui ils vivent dans la peur de la bombe atomique. Le Septième sceau est une allégorie au thème assez simple : l’homme, sa quête éternelle de Dieu, avec la mort pour seule certitude ». C’est ainsi que Ingmar Bergman résumait le propos de ce film qui lui valut le prix spécial du jury au festival de Cannes en 1957.

La mort et l’existence de Dieu sont en effet deux thèmes qui hantaient le cinéaste suédois. Et il choisit de les aborder ici sous la forme d’une fresque médiévale aux images puissantes. Un chevalier de retour des croisades propose à la mort de disputer une partie d’échecs afin de retarder l’échéance fatale et de tenter de découvrir le sens de la vie. Max Von Sydow, l’interprète de ce personnage, dirigé pour la première fois par Bergman, fera ensuite une douzaine de films avec lui dont La Source et L’Heure du loup.

La première scène du Septième sceau, la rencontre du chevalier et de la mort, reste une des plus fameuses de l’histoire du cinéma. A la prise de vues, comme chaque personnage avait le profil éclairé par un projecteur, le directeur de la photo fit remarquer à Bergman que cela signifiait qu’il y avait deux soleils. Ce à quoi le cinéaste répondit :  c’est exact. Mais si vous acceptez de voir la mort jouer aux échecs, vous pouvez bien accepter deux soleils ! »

FILMOTV VOUS RECOMMANDE

Même réal

Même casting

Pas si éloigné

Le contexte

Max Von Sidow

On y voit la Mort du film de Bergman sortir de l'écran et discuter avec Arnold Schwarzenegger. Sous la capuche se trouve Ian "Gandalf et Magneto" McKellen.

Ingmar Bergman

Cette adaptation du conte par Jacques Demy propose une vision du Moyen-âge proche de celle de Bergman. On y retrouve les baladins et la peste.

L'EXORCISTE

VOUS AIMEREZ PEUT-ETRE DANS LE PASS