Bande Annonce de LÉONDécouvrez la bande Annonce de LÉON sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/4454/fond/4454_w_500.jpg
Luc Besson
Danny AielloGary OldmanJean RenoNatalie PortmanPeter AppelCarl MatusovichElizabeth RegenEllen GreeneFrank SengerMichael BadaluccoEric ChalierOuin-Ouin

LÉON

127 mn

Note de SensCritique :

7.5 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Luc Besson.

Casting : Danny Aiello, Gary Oldman, Jean Reno, Natalie Portman, Peter Appel, Carl Matusovich, Elizabeth Regen, Ellen Greene, Frank Senger, Michael Badalucco, Eric Chalier. Ouin-Ouin

Synopsis : Une adolescente new-yorkaise assiste au massacre de sa famille par une bande de flics véreux. Elle frappe à la porte de son voisin pour chercher refuge. Celui-ci est un tueur à gages, qui n’a que faire d’une gamine. Mais celle-ci se montre attachante, elle finit par convaincre le tueur de lui enseigner quelques rudiments de son métier afin qu’elle puisse venger les siens. Ils cherchent un autre refuge de concert. Mais les flics retrouvent leurs traces. Un combat homérique s’engage…  

Scénario : Luc Besson.
Musique : Eric Serra.
Pays : France
Tags : Policier / Suspense, A l'américaine, Les flingueurs, Des couples américains, Jeunes américain(e)s, Films tournés aux studios d'Épinay, Aventure / Action.

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film

Léon, c’est d’abord un personnage, un personnage surgi de nulle part, un archétype, trop beau, ou trop laid, pour être vrai. Un jour Luc Besson a aperçu Léon, ou en tous cas quelqu’un qui lui ressemblait, avec ce look improbable. Il attendait sous une porte cochère, avec un grand sac posé à ses pieds. Un type normal n’aurait pas forcément conclu qu’il s’agissait d’un tueur professionnel. Mais Luc Besson n’est pas un type normal, c’est un cinéaste. Son imagination a fait le reste. Il s’en est en tous cas souvenu quand il a écrit Nikita. Aux côtés d’Anne Parillaud, qui incarnait le rôle-titre, Besson avait besoin d’un tueur, un vrai, un nettoyeur. Il a pensé à Jean Reno pour l’incarner. Mais à l’époque Léon s’appelait encore Victor. Et il n’avait qu’une semaine de tournage.

Nikita a fait des petits. D’abord un remake américain, la blonde Briget Fonda remplaçant la brune Anne Parillaud de l’autre côté de l’Atlantique. Parallèlement Besson a l’idée de développer le personnage de Victor pour lui donner le rôle principal dans un nouveau long métrage, qu’il ne prévoit pas de mettre en scène lui-même. Reno sera bien entendu le tueur. Immobilisé par les lenteurs de la production du Cinquième Elément, Besson se jette dans l’écriture de Léon avec fougue. Tant et si bien qu’il se persuade qu’il devra le mettre en scène lui-même. En Amérique de préférence. Quitte à chercher une star yankee et bankable. Exit Jean Reno. Jusqu’à ce que le réalisateur se rende compte qu’il a fait fausse route et que personne ne peut remplacer son vieux complice – Reno est quand même de tous ses films depuis le début de sa carrière. Reste à compléter le casting avec des stars du cru…

Pour le rôle, capital, de Mathilda, il voit des centaines de candidates. Dont Liv Tyler, qui n’a pas encore tourné, mais elle est trop vieille, elle a 15 ans. Natalie Portman est quant à elle trop jeune, puisqu’elle n’a que 11 ans. Mais c’est le coup de foudre. Reste à convaincre les parents de la gamine que celle-ci ne risque rien à s’embarquer dans une histoire où elle sera amoureuse d’un type de 40 ans pendant qu’autour d’eux les cadavres s’amoncèlent. Ca s’arrange… Personne ne le regrettera, et Natalie Portman ne lâchera plus jamais le cinéma, imposant sa silhouette tant dans le cinéma d’auteur, Black Swan, que dans les blockbusters. Star Wars, bien sûr. Qui s’en serait douté en la voyant, dans Léon, imiter Madonna, Charlot ou Marilyn ?

Comment s’est passé le tournage du film ? Bien. Le premier tour de manivelle a été donné le 1er juin 1993. C’est une image : je ne suis pas certain qu’il y ait encore beaucoup de manivelles sur les caméras, même sur celles d’il y a vingt ans. Le 1er juin, il faisait déjà très chaud à New York. Jean Reno ne devait pas avoir froid sous son bonnet de laine… Besson a démarré par la scène du déménagement, quand Léon et Mathilda embarquent leur plante verte et déambulent dans les rues de New York. Pour la petite histoire, c’est une scène volée, car personne n’avait demandé les autorisations de tournage. Besson était un peu plus loin, dans le car-régie.
La partie américaine du tournage a duré jusqu’au 23 juillet, toujours sous le même soleil de plomb. Puis tout le monde a fait ses valises, et s’est retrouvé à Paris pour les scènes d’intérieur. Soit du 28 juillet au 7 octobre. Au final, ça fait quand même 18 semaines de tournage, ce qui est largement supérieur à ce qui se pratique d’ordinaire. Besson avait un peu peur des faux raccords tant les lieux de tournage sont imbriqués. Quand Mathilda gratte à la porte de Léon, on est aux Etats-Unis. Quand Léon lui ouvre, on est à Paris. Mais la porte a pris l’avion avec les comédiens… 

Le film était au départ un peu plus long qu’il ne l’est aujourd’hui. Besson avait prévu une scène entre Léon et Mathilda où l’amour, très chaste au demeurant, qui les liait devenait un peu tangible. Mais Léon n’est pas un film purement français. Si la Gaumont est restée fidèle au réalisateur du Grand Bleu, il a quand même fallu trouver un cofinancement. Les Américains et les Japonais ont répondu présent. Plus précisément la Columbia et JVC. Les Américains ont ainsi organisé des projections test, pour voir comment le public réagissait avant de distribuer le film à l’échelle nationale. Or les premiers screen tests se sont révélés très décevants, le public sifflant les élans amoureux des deux protagonistes après avoir applaudi les massacres dont le film n’est pas avare. Venant d’un pays qui a mieux supporté les mensonges de Bush sur les armes de destruction massive que les mignardises amoureuses de Clinton, cela n’avait rien d’étonnant. 

C’est donc la version courte qui a prévalu. Y compris en France. Ce qui n’a pas empêché le film de rencontrer le succès. Le vrai. 3,5 millions d’entrées. Loin du carton historique du Grand bleu, mais c’est assurément un joli score. Curieusement, le film a signé la fin de la collaboration entre Besson et Reno. Il est vrai que le film suivant du cinéaste, le 5ème élément, était tout aussi new-yorkais, tout en étant infiniment plus cher. Il fallait une star internationale. Ce sera Bruce Willis.

OK

Luc Besson de nos jours, c'est quasi-exclusivement Europa Corp, société quasi-caritative qui donne de l'argent pour que des films de daube puissent finir la lobotomie entamée par TF1 sur nos chères futures générations. Il fut un temps où Luc Besson faisait des films (avant ...

Lire la suite
10
SeigneurAo

Mon premier choc cinématographique

Léon, c'est un film à part dans ma cosmogonie pelliculaire toute personnelle. Pour bien saisir l'impact qu'il a pu avoir sur mon insignifiante existence, il est nécessaire de replacer son premier visionnage dans son contexte. 1995. J'ai 10 ans. Le temps d'un après midi chez ...

Lire la suite
8
Hypérion

Vu, vu et revu, depuis ma plus tendre enfance : ) Bercé par les coups de feu étouffés du silencieux, les grands verres de lait et le magique, beau et drôle, et toxico Stansfield ! Et Mathilda, évidemment, elle était si belle, avec ses jambes au-dessus du vide, sa cigarette ...

Lire la suite
8
J. Z. D.
le contexte
A voir également
Affiche du film THE DARK KNIGHT, LE CHEVALIER NOIR

à partir de

1.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film BATMAN BEGINS

à partir de

1.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film NIKITA

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film L EFFACEUR

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film BASTILLE DAY

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film APPRENTICE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film IRREPROCHABLE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film SUICIDE SQUAD

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film GENIUS

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés