LUCKY LUKE

2009
99 mn
À la carte à partir de 2.99 € | -50% pour les abonnés

2009
99 mn
Parce qu’avec Jean Dujardin au centre, vous allez retrouver aves des vraies images Calamity Jane, Billy the Kid, Jesse James, Pat Poker. Si les Dalton vous manquent, vous pouvez toujours leur rendre visite - en dessin animé - avec « Tous à l’Ouest une aventure de Lucky Luke »
Le jeune John Luke est témoin de l'assassinat de son père, un blanc, et de sa mère une indienne. Des années plus tard, il est devenu un cow-boy légendaire pour la rapidité de ses tirs. Le président des USA lui demande de revenir à Daisy town, sa ville natale pour contrecarrer les plans de Pat Poker, un cupide joueur professionnel, qui veut s'en emparer, alors que l'endroit doit devenir...
À la carte à partir de 2.99 € | -50% pour les abonnés
Guerre / Western
France
Tous publics
VF

1 min avant
2 min après
Les avis sens critique
Les + de filmo

Qui ne connaît pas Lucky Luke, le cow-boy de BD inventé par Goscinny et Morris ? Personne n’aurait pu cependant deviner la relecture qu’en donnent James Huth et Jean Dujardin. Elle est des plus  audacieuse quand elle veut superposer aux aventures du héros de papier, une inattendue dimension psychanalytique.

Revue par le tandem à l’origine de Brice de Nice, son histoire élargit le cadre des cases des albums :  le petit John Luke a échappé par miracle à la mort. Pas ses parents. Rebaptisé Lucky Luke, le cow-boy est devenu un héros, portant en lui un profond traumatisme, l’idée de tuer quelqu’un le terrorisant au plus haut point. Huth et Dujardin, qui a participé activement à l’écriture du film, ne s’arrêtent pas à ces ambitions scénaristiques. Leur Lucky Luke affiche de grandes ambitions formelles. Au point de faire rapidement oublier les précédentes tentatives d’adaptations, gommées par une incroyable stylisation et un vrai sens de l’espace. Les deux confirment que l’influence prégnante ici n’est pas la BD mais le Western. De préférence Spaghetti. Sont, entre autres cités, Sergio Leone et surtout Mon nom est Personne, dont est repris le propos sur les désillusions de l’héroïsme ou le climat semi-fantastique.

A croire que le patrimoine western de la BD française inspire les cinéastes : après le Blueberry de Giraud et Charlier cuisiné à l’écran par Jan Kounen, le Lucky Luke d’Huth et Dujardin propose une version aussi gonflée que personnelle, d’un héros à qui est offert de nouveaux horizons, inattendus pour le célèbre "poor lonesome cowboy".

 
Dans le même genre vous pouvez trouver BRICE DE NICE ou encore LUCKY LUKE .

FilmoTV vous recommande

Même réal

Même casting

Pas si éloigné