MADEMOISELLE JULIE

2014
125 mn
Parce que c'était la 15ème fois que la pièce de Strindberg était adaptée au cinéma
Disponible à la carte à partir de 2.99 € | -50% pour les abonnés

La nuit de la Saint-Jean 1890, quelque part en Irlande. Alors que tous festoient autours des feux traditionnellement allumés ce soir-là, la charmante Mademoiselle Julie, fille d'un aristocrate suédois, est courtisée par John, le valet de son père, lui-même fiancé à Kathleen, la cuisinière. Les deux jeunes gens se charment, se jaugent et se manipulent ; elle, par désœuvrement et...

Disponible à la carte à partir de 2.99 € | -50% pour les abonnés
Drame
Grande-Bretagne | Norvège
Tous publics
VO
1 min avant
2 min après
Les avis sens critique
Les + de filmo

C’est en 1982 que la comédienne d’origine norvégienne Liv Ullmann – interprète fétiche, épouse et muse du Suédois Ingmar Bergman depuis Persona en 1966 – commença à s’intéresser à la mise en scène, au théâtre puis au cinéma. 32 ans et cinq films plus tard, elle adapta Mademoiselle Julie, une pièce qu’elle portait en elle depuis toujours et qu’elle regrettait de n’avoir jamais eu l’occasion de jouer sur scène.

C’est lorsque des producteurs lui proposèrent de travailler sur le thème de la femme fatale, qu’elle leur parla de la pièce du Suédois August Strindberg. Nous sommes en Irlande – et non en Suède comme dans la pièce –, au soir de la Saint-Jean 1890. Alors que tous festoient autours des feux traditionnellement allumés ce soir-là, la charmante Mademoiselle Julie, fille d'un riche aristocrate, est courtisée par John, le valet de son père, lui-même fiancé à Kathleen, la cuisinière.

Les deux domestiques sont incarnés par l’Irlandais Colin Farrell et l’Anglaise Samantha Morton, quand au rôle titre, il est tenu par l’Américaine Jessica Chastain, vue la même année dans Interstellar de Christopher Nolan. « Jessica Chastain est au sommet de son art » pouvait-on lire dans la revue Positif, lors de la sortie française du film, en septembre 2014.

 
Dans le même genre vous pouvez trouver LES ADIEUX À LA REINE (2012) (Autres genres de relations ancillaires...) ou encore DÉSIRÉ (1937) (Ce n’est pas de la fille de son patron mais, directement, de sa patronne dont le beau Désiré tombe amoureux.).

FilmoTV vous recommande

Même casting

Pas si éloigné