OR NOIR

À partir de 2.99 €
Le cinéma de Jean-Jacques Annaud revisite avec respect et originalité les grands classiques du 7e art. Son "Or noir" rend hommage aux maîtres David Lean ou John Ford.
Aventure / Action - 2011 - France | Italie - 130 MIN - VM - Tous publics
Quelques part en Arabie au début des années 30...Amar et Nesib, deux sultans rivaux s'affrontent une nouvelle fois autour d'une bande de terre, de sable et de rocailles apparemment sans intérêt. Sauf que le pétrole va jaillir de ce sol ingrat, révélant des ambitions nouvelles et déversant un flot de brut et de dollars qui emportera tout sur son passage. Un jeune prince amoureux des beaux textes va devoir faire un choix qui déterminera son propre destin mais aussi celui de son peuple : rester un érudit ou devenir un leader...Jean-Jacques Annaud retrouve le souffle de ses plus grands films pour un pur spectacle de cinéma, traversé par des milliers de figurants, des dizaines de chameaux et quelques comédiens, (Tahar Rahim, Antonio Banderas et Mark Strong en tête), portés par une histoire éternelle qui parle de pouvoir et d'amour...

Réalisé par

6 / 10
1MNavant
2MNaprès
Les avis sur Sens Critique
Stéphane Boudsocq
Stéphane Boudsocq
CHRONIQUEUR
Il y a bien une chose que l’on ne peut pas reprocher à Jean-Jacques Annaud: c’est le manque de diversité des sujets que son cinéma aura abordé...Pour Or noir, le cinéaste nous offre à la fois un voyage dans le temps et l’espace...Direction les années 30, quelque part en Arabie, au cœur d’un sultanat que la rivalité entre deux émirs et la découverte du pétrole vont mettre sens dessus-dessous ...Une histoire de chair et de sable qui suit le destin d’un jeune prince, enlevé à son père par un rival, élevé dans l'amour des livres mais qui va devoir se transformer en guerrier afin d’unir les tribus du désert.

Annaud brasse ici les thèmes du savoir, de la religion, de l’amour et du pouvoir sous la forme d’une fresque qui n’est pas sans rappeler d’immenses classiques comme Lawrence d’Arabie. La force du réalisateur est de convoquer ces références tout en imprimant sa propre marque, celle qui façonne son cinéma. Ampleur de la mise en scène et des décors, grandeur des sentiments, direction d’acteur à l’unisson : voilà un cinéma d’artisan, généreux et simple, renforcé par un casting inédit et solide : Tahar Rahim, Antonio Banderas, Mark Strong ou la sublime Freida Pinto.

Préparez-vous au voyage : les dunes millénaires de l’Afrique du Nord n’attendent plus que vous...

FILMOTV vous recommande

Même réal

Même casting

Pas si éloigné

Contexte

Antonio Banderas

On imagine mal aujourd'hui combien le pétrole a radicalement changé l'histoire. Que ce soit en Arabie dans les années 30 ou au fin fond de la Californie à la fin du 19e siècle, le brut bouleverse les consciences et déboulonne toutes les certitudes...

Jean-Jacques Annaud

L'immensité du désert, sa puissance hypnotique seulement troublés par la folie et l'ambition des hommes. David Lean comme Jean-Jacques Annaud ont le don de transformer un décor aride en un théâtre fascinant...

LA PIEL QUE HABITO

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité