Bande Annonce de Sherlock HolmesDécouvrez la bande Annonce de Sherlock Holmes sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/1779/fond/1779_w_500.jpg
Guy Ritchie
Jude LawRobert Downey JrEddie MarsanGeraldine JamesHans MathesonJames FoxKelly ReillyMark StrongOran GurelRachel McadamsRobert MailletWilliam Hope

Sherlock Holmes

128 mn

Note de SensCritique :

6.6 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Guy Ritchie.

Casting : Jude Law, Robert Downey Jr, Eddie Marsan, Geraldine James, Hans Matheson, James Fox, Kelly Reilly, Mark Strong, Oran Gurel, Rachel Mcadams, Robert Maillet. William Hope

Synopsis : Alors qu'ils pensaient en avoir fini avec Lord Blackwood, Sherlock Holmes et son cher associé, le Dr Watson, se retrouvent confrontés à une série de crimes, tous signés du maléfique baron du crime, adepte de la magie noire. Il semblerait qu'il ait cette fois-ci décidé de s'attaquer à la démocratie même...

Scénario : Anthony Peckham, Michael Robert Johnson, Simon Kinberg.
Musique : Hans Zimmer.
Pays : Allemagne | Etats-Unis
Tags : Empire awards, Irish film and television awards.

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film

Il fallait une certaine audace pour rompre aussi radicalement avec la vieille image de Sherlock Holmes, celle d'un homme entièrement dédié aux choses de l'esprit, mince, excentrique, vêtu d'une redingote et d'un chapeau deerstalker, toujours affublé d'une pipe. Forgé par plus d'un siècle de lecture des romans d'Arthur Conan Doyle, et surtout par 80 années d'adaptations cinématographiques, dont la plus célèbre par Billy Wilder, ce cliché fait ici place à une vision beaucoup plus en phase avec le présent, dans cette nouvelle version réalisée par Guy Ritchie et produite par Joel Silver ; une version qui tient plus du reboot que du remake.

Délaissant son habituelle tendance à l'arabesque gratuite, le réalisateur d'Arnaques, crimes, et botannique et de Snatch signe ainsi un film dense et charpenté, fort sur la distance mais capable de fulgurance ; bref un Sherlock Holmes d'avantage dopé à l'EPO qu'aux amphétamines. A l'heure des Batman et Iron Man, à l'heure des Jack Bauer (héros de la série 24h chrono) et Jason Bourne (héros de la trilogie du même nom), le Sherlock Holmes de 2009 est devenu un quasi superhéros, un action man ultramalin, aussi habile avec ses poings qu'avec ses méninges, toujours porté sur la bouteille et sensible à la dépression, mais totalement irrésistible puisque c'est Robert Downey Jr qui lui donne ses traits.

L'acteur, que tout le monde croyait en chute libre après ses frasques sur les plateaux d'Ally Mc Beal au début des années 2000, confirme là son spectaculaire come-back, entamé avec Zodiac de David Fincher et Iron Man de Jon Favreau. Composant un Holmes débraillé et taquin, il fait une nouvelle fois trembler la fine paroi qui sépare sa vie réelle de celle des personnages qu'il incarne. Avec Johnny Depp et Tom Cruise, il est sans doute le seul acteur américain à ce niveau de célébrité qui parvient à fondre aussi bien la fiction dans la vie réelle, le mythe dans la réalité.

Les aventures du personnage crée par l'écrivain Sir Arthur Conan Doyle, qui s'étirent de 1887 à 1927, ont de nombreuses fois été adaptées au cinéma. Sa première apparition sur grand écran, en 1900, fut des plus brèves : seulement 30 secondes. Le locataire du 221 Downing Street profite de l'arrivée du parlant en 1929 pour revenir très régulièrement hanter les salles obscures. C'est ainsi qu'au cours des années 30 et 40, il s'incarne une dizaine de fois sous les traits du dandy Basil Rathbone, avant que Terence Fisher ne confie le rôle à Peter Cushing pour l'adaptation mythique du Chien des Baskerville, en 1959. Mais c'est certainement Billy Wilder qui, en 1970, a laissé avec La vie privée de Sherlock Holmes la plus célèbre adaptation, à défaut d'être la plus fidèle. Citons également le sympathique Secret de la pyramide, avec Holmes et Watson adolescents, à l'origine de leur amitié, ainsi que le splendide dessin animé réalisé par Hayao Miyazaki.

On pourrait penser que la version de Ritchie trahit la matériau originel, en rompant avec l'iconographie classique du personnage, or il se trouve qu'elle constitue au contraire un retour aux sources. Le Holmes voulu par Conan Doyle était bel et bien débraillé, cocaïnomane et héroïnomane, généralement calme mais capable de coups de sang. Cet aspect là est particulièrement bien rendu par le film, qui suggère en outre – pure facétie de la part des scénaristes – la possibilité d'une relation homosexuelle entre Holmes et Watson. La parole est ici souveraine, et le film s'apparente en souvent à une screwball comedy, avec ses dialogues qui fusent et ses chamailleries entre cats and dogs.

Quant à la mise en scène des combat, avec ses ralentis et sa voix-off surplombante, loin de n'être qu'être que matière à esbroufe, elle rend compte de la capacité du détective à être au dessus de l'évènement, à composer à l'intérieur de son propre espace-temps, à être, d'une certaine façon, son propre metteur en scène. Parole et action ne font qu'un, et, dans leur célérité conjointes, ils illustrent la volonté rafraichissante de faire de Sherlock Holmes un héros contemporain, dépoussiéré d'un folklore encombrant, interrogeant avec facétie la course industrielle galopante.

Black Sheep

Mieux fringué et plus amusant, le Sherlock de Ritchie joue au chien de basse-cour, il réhabilite ses déviances et délaisse l'attitude, parfois ringarde, du gentleman qui avait fait les joies des adaptations depuis plus de cinquante ans et qui, dans mon cas, ne m'avait pas permis ...

Lire la suite
7
Eren

Élémentaire, mais pas que

Sherlock Holmes, ou l'histoire d'un film que j'avais pas envie de voir. Vous savez, c'est l'un de ces films que vous ne sentez pas. Y'a des mecs qui ont bon goût et qui vous ont dit que c'était pas terrible. Y'a des mecs qui ont bien aimé, mais ils trouvent que Transformers ...

Lire la suite
7
SeigneurAo

Iron Sherlock Holmes

C'est en 2009 que Guy Ritchie a pour mission de dépoussiérer le fameux duo créé par Sir Arthur Conan Doyle, et nous emmène en pleine époque victorienne pour y suivre un Holmes qui va devoir partir sur les traces d'un magicien occulte. Je n'ai jamais ouvert un bouquin mettant ...

Lire la suite
7
Docteur_Jivago
 
A voir également
Affiche du film Date limite

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film ZODIAC

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film Sherlock Holmes : jeu d ombres

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film Sherlock Holmes et l arme secrète

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film FAST AND FURIOUS 8

à partir de

4.99
 
Affiche du film PÈRE ET FILLE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film À BRAS OUVERTS

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film ALBERT

à partir de

4.99
 
Affiche du film OSIRIS

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film BELLE DE JOUR (VERSION RESTAURÉE)

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés