SWAGGER

À partir de 2.99 €
Le réalisateur a su créer les conditions d'une parole libre où réalité et imaginaire se côtoient.
Documentaire - 2016 - France - 84 MIN - VF - HD - Tous publics
En déployant une mosaïque de rencontres et en mélangeant les genres, jusqu'à la comédie musicale et à la science-fiction, le film donne vie aux propos et aux fantasmes de onze adolescents d'Aulnay et de Sevran, en Seine-Saint-Denis. Car, malgré les duretés de leur vie au jour le jour, ils ont tous des rêves et de l'ambition à revendre.

Réalisé par

6.8 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Laurent Delmas
Laurent Delmas
CHRONIQUEUR

"Encore un film sur la banlieue française" pourraient crier certains mauvais esprits en songeant que oui, décidément, c’est un sujet et un environnement qui n’en finit pas d’inspirer les scénaristes et les cinéastes et ce dans les genres les plus divers. De fait, sans remonter jusqu’à 1994 au film de Mathieu Kassovitz, La Haine, on peut citer, et parmi bien d’autres, La Désintégration  de Philippe Faucon, Paulette de Jérôme Enrico, Bande de filles  de Céline Sciamma, sans oublier évidemment Dheepan la Palme d’or signée Jacques Audiard. Autant d’œuvres fort différentes dont l’action se situe en effet dans une banlieue française.

Mais il serait assurément injuste de faire un procès en répétition à tous ces films. Chacun d’entre eux tend en effet un miroir différent et par conséquent pertinent. C’est bien le cas de Swagger, le film qu’Olivier Babinet a réalisé en 2016. Le verbe "swagger" signifie "rouler des mécaniques", "faire le fier", "parader". Bien au-delà du parler actuel des banlieues, on le trouve chez Shakespeare dans Songe d’une nuit d’été où l’on peut lire ces mots : "Quels sont ces rustiques personnages qui font ici les fanfarons, Si près du lit de la reine des fées ?". Ici, les fanfarons dénichés par Olivier Babinet habitent Aulnay et Sevran en banlieue parisienne et se prénomment Régis, Aissatou, Abou, Salimata, Nazario, Naïla, Elvis ou Paul.

Son origine, ce documentaire la trouve donc au collège Claude Debussy d’Aulnay-sous-Bois. Venu y présenter un court métrage, Olivier Babinet fait la connaissance de Sarah Logereau, professeur de Lettres et de Cinéma au dynamisme à toute épreuve. C’est elle qui lui propose d’animer un atelier avec des élèves d’une classe de 4e et de les faire raconter leur trajet du matin puis leurs rêves et leurs cauchemars. De cette immersion complète dans l’univers quotidien des collégiens va naître progressivement l’idée d’un documentaire qui leur serait intégralement consacré : Swagger est né de cette première approche.

Le contexte

Oeuvre de fiction adapté d'un récit de vie, le film de Philippe Faucon démontre comme Swagger la nécessite de déposer les clichés et les fantasmes engendrés par la vie quotidienne dans les banlieues.

Olivier Babinet

Comme Olivier Babinet, ce qui intéresse Raymond Depardon, c'est de capter la parole la plus libre, celle du coin de la rue.

VOUS AIMEREZ PEUT-ETRE DANS LE PASS