Bande Annonce de SwaggerDécouvrez la bande Annonce de Swagger sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/10873/fond/10873_w_500.jpg
Olivier Babinet
Aaron Jr. N'kiambiAbou FofanaAissatou DiaAstan GonleElvis ZannouMariyama DialloNaïla HanafiNazario GiordanoPaul TurgotRégis Marvin Merveille N'KissiSalimata Gonle

Swagger

84 mn

Note de SensCritique :

6.9 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Olivier Babinet.

Casting : Aaron Jr. N'kiambi, Abou Fofana, Aissatou Dia, Astan Gonle, Elvis Zannou, Mariyama Diallo, Naïla Hanafi, Nazario Giordano, Paul Turgot, Régis Marvin Merveille N'Kissi. Salimata Gonle

Synopsis : En déployant une mosaïque de rencontres et en mélangeant les genres, jusqu'à la comédie musicale et à la science-fiction, le film donne vie aux propos et aux fantasmes de onze adolescents d'Aulnay et de Sevran, en Seine-Saint-Denis. Car, malgré les duretés de leur vie au jour le jour, ils ont tous des rêves et de l'ambition à revendre.

Scénario : Olivier Babinet.
Musique : Jean-Benoît Dunckel.
Pays : France
Tags : Adolescents, Banlieue, Documentaire français.

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film

"Encore un film sur la banlieue française" pourraient crier certains mauvais esprits en songeant que oui, décidément, c’est un sujet et un environnement qui n’en finit pas d’inspirer les scénaristes et les cinéastes et ce dans les genres les plus divers. De fait, sans remonter jusqu’à 1994 au film de Mathieu Kassovitz, La Haine, on peut citer, et parmi bien d’autres, La Désintégration  de Philippe Faucon, Paulette de Jérôme Enrico, Bande de filles  de Céline Sciamma, sans oublier évidemment Dheepan la Palme d’or signée Jacques Audiard. Autant d’œuvres fort différentes dont l’action se situe en effet dans une banlieue française.

Mais il serait assurément injuste de faire un procès en répétition à tous ces films. Chacun d’entre eux tend en effet un miroir différent et par conséquent pertinent. C’est bien le cas de Swagger, le film qu’Olivier Babinet a réalisé en 2016. Le verbe "swagger" signifie "rouler des mécaniques", "faire le fier", "parader". Bien au-delà du parler actuel des banlieues, on le trouve chez Shakespeare dans Songe d’une nuit d’été où l’on peut lire ces mots : "Quels sont ces rustiques personnages qui font ici les fanfarons, Si près du lit de la reine des fées ?". Ici, les fanfarons dénichés par Olivier Babinet habitent Aulnay et Sevran en banlieue parisienne et se prénomment Régis, Aissatou, Abou, Salimata, Nazario, Naïla, Elvis ou Paul.

Son origine, ce documentaire la trouve donc au collège Claude Debussy d’Aulnay-sous-Bois. Venu y présenter un court métrage, Olivier Babinet fait la connaissance de Sarah Logereau, professeur de Lettres et de Cinéma au dynamisme à toute épreuve. C’est elle qui lui propose d’animer un atelier avec des élèves d’une classe de 4e et de les faire raconter leur trajet du matin puis leurs rêves et leurs cauchemars. De cette immersion complète dans l’univers quotidien des collégiens va naître progressivement l’idée d’un documentaire qui leur serait intégralement consacré : Swagger est né de cette première approche.

Swagger, comme vous l’avez vu, n’est pas un documentaire tout à fait comme les autres. Sa singularité assumée lui vient de la volonté d’Olivier Babinet de rendre compte de son expérience auprès des élèves concernés, véritables héros du film. C’est leur parole et elle seule qui est ici mise en scène. D’où la rencontre entre des récits concrets de la vie de tous les jours et des incursions dans l’imaginaire, la science-fiction et même la comédie musicale sans oublier l’évocation des drones du futur. Le spectateur est ainsi transporté dans la tête de onze enfants et adolescents aux personnalités surprenantes qui grandissent au cœur des cités les plus défavorisées de France.

Si le propos du film est indéniablement artistique et poétique, il pose tout autant des questions politiques autour du fameux "Vivre ensemble" comme l’explique Olivier Babinet : "Quand je suis allé là-bas, ce qui m’a frappé, c’est qu’il n’y a pas de blancs, sauf dans le corps enseignant. C’était ma première observation et du coup je voulais voir ce qu’ils en pensaient, comment ils le vivaient. On glisse alors du mot "français" à "blanc" car pour eux et dans leurs mots, c’est la même chose.". De ce premier questionnement sont nées les réactions les plus variées, certaines problématiques, d’autres encourageantes.

La spécificité du film d’Olivier Babinet repose en outre sur le soin extrême apporté au montage. Pour faire passer ce "mentir-vrai" comme aurait dit Aragon, ce mélange de réalité et d’imaginaire, il faut en effet travailler avec soin le passage de l’un à l’autre dans une  sorte de fluidité presque invisible qui renforce et l’un et l’autre. C’est à Isabelle Devinck, la monteuse attitrée des talentueuses comédies douces-amères de Pierre Salvadori que l’on doit le résultat final d’un film qui sans aucun doute sait… swagger !

Pas fanfaron (swagger) pour deux sous !

Je sens déjà quelques réticences quand on voit l'affiche du film et quand on en comprend le thème ; " Oh encore un truc sur les banlieues ! Et en plus c'est un doc !..." Les questions vont être : Comment donner envie de faire prendre un billet de cinéma à des personnes pour ...

Lire la suite
7
pilyen

La jeunesse qui se dresse fièrement

« What hempen homespuns have we swaggering here, So near the cradle of the fairy queen?» «Quels sont ces rustiques personnages qui font ici les fanfarons, Si près du lit de la reine des fées?» Une citation qui donne immédiatement le ton de SWAGGER, afin de donner la parole ...

Lire la suite
7
Captain Blake

Des fanfarons filmés comme jamais...

SWAGGER (15,5) (Olivier Babinet, FRA, 2016, 84min) : Ce documentaire atypique rafraîchissant dépeint à travers le portait de onze collégiens de la ville d’Aulnay-sous-bois (en banlieue parisienne) les ressentis et les aspirations des adolescents vivant dans ces quartiers ...

Lire la suite
7
seb2046
 
le contexte
  • Egalement interprété par
  • Pas si éloigné
    Oeuvre de fiction adapté d'un récit de vie, le film de Philippe Faucon démontre comme Swagger la nécessite de déposer les clichés et les fantasmes engendrés par la vie quotidienne dans les banlieues.
  • Egalement realisé par
    Olivier Babinet
  • Dans le même genre
    Comme Olivier Babinet, ce qui intéresse Raymond Depardon, c'est de capter la parole la plus libre, celle du coin de la rue.
A voir également
Affiche du film La sociologue et l ourson

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film Tout est permis

à partir de

2.99
 
Affiche du film RETOUR À FORBACH

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film MA MÈRE ET MON PÈRE (ANNEM VE BABAM)

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
En image
FilmoTV vous recommande
Affiche du film SALES GOSSES

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film CRASH TEST AGLAÉ

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA PLANETE DES VAMPIRES

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film CHOUQUETTE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film TRAHISONS

à partir de

6.99
 
Affiche du film I WISH - FAITES UN VOEU

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés