THELMA

À partir de 7.99 €
Dans le cadre d'un film fantastique, rares sont les films qui nous attachent comme celui-ci le fait au personnage principal
Policier / Suspense - 2017 - Danemark|Norvège|Suède - 112 MIN - VM - HD - Tous publics
Etudiante à Oslo, Thelma est amoureuse de l'une de ses camarades, avec laquelle elle a bientôt une relation. Est-ce le contrecoup d'une éducation religieuse très rigoriste, elle ne tarde pas à être victime de crises d'épilepsie de plus en plus fréquentes, de plus en plus violentes. Il est clair que ces crises ont une dimension surnaturelle. Elle tente d'y échapper en retournant parmi les siens, mais la nature semble elle-même hostile...

Réalisé par

6.7 / 10
1MNavant
2MNaprès
Les avis sur Sens Critique
Yves Alion
Yves Alion
CHRONIQUEUR

Thelma, le rôle-titre du film, est une jeune et timide étudiante de l’université d’Oslo. Amoureuse de l’une de ses camarades, elle tait son inclination, pour ne pas faire de vagues. Jusqu’au jour où elle est victime d’une crise d’épilepsie extrêmement violente. Crise suivie par d’autres, de plus en plus nombreuses. Est-ce le résultat d’un sentiment de culpabilité face à une passion hors des sentiers battus ou le symptôme de facultés surnaturelles,  pour le moins angoissantes… Le long voyage de Thelma au pays de l’étrange ne fait que commencer...

Thelma est clairement un film fantastique. Mais c’est aussi le portrait d’une adolescente gracieuse et sauvage, en tous cas pas comme les autres. Un petit oiseau fragile, qui a quitté le nid familial au demeurant peu accueillant pour tenter de prendre son envol ailleurs. N’en doutons pas, son mal étrange témoigne d’un désir refoulé, d’un mal-être profond. Mais le film reste longtemps opaque à toute explication précise, nous entraînant dans un mystère cotonneux qui nous envoute. Longtemps il suggère plus qu’il n’explique. La sensualité qui s’en dégage est naturellement soyeuse, à l’image de ces baisers furtifs, de ces caresses à peine entamées que Thelma et son amoureuse se prodiguent.

Mais le film dépasse naturellement le portrait, aussi séduisant soit-il pour emprunter sans faux semblants les chemins du fantastique. Joachim Trier, le réalisateur, revendique d’avoir revu nombre de films d’horreur italiens des années 70, mais aussi des classiques anglo-saxons comme L'Echelle de Jacob ou Les Prédateurs avant de tourner ce film, pour mieux se préparer à mêler l’humain et le surnaturel.

FILMOTV vous recommande

Même casting

Pas si éloigné

Contexte

Eili Harboe

Des enfants pâtissent du rigorisme religieux de leurs parents

Joachim Trier

Une jeune fille y est possédée par le démon

THE WAVE

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité