UN CONDAMNÉ À MORT S'EST ÉCHAPPÉ (VERSION RESTAURÉE)

À partir de 2.99 € | -50% avec le Pass Illimité (sous conditions)
Parce que ce sera le seul film comme acteur de François Leterrier qui deviendra réalisateur
Drame - 1956 - France - 95 MIN - VF - HD - Tous publics
Le résistant Fontaine est emprisonné à Lyon, il n'a qu'une seule obsession: s'évader. Pour cela, il a besoin d'un peu d'aide des autres prisonniers et beaucoup de chance.
7.9 / 10
7.9 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Iris Brey
Iris Brey
CHRONIQUEUR

Robert Bresson a reçu le prix de la mise en scène pour Un condamné à mort s’est échappé en 1957 au Festival de Cannes. Ce film en noir et blanc, adapté du roman autobiographique d’André Devigny, retrace l’itinéraire de Fontaine, un résistant emprisonné à Montluc à Lyon, qui tente de s’évader.

Bresson choisit une esthétique minimaliste, où chaque geste de Fontaine est filmé au millimètre près, tenant le spectateur en haleine. Bresson préfère un style austère où chaque image compte, où chaque son prend du sens pour amplifier le suspense de l’intrigue. Le lieutenant Fontaine n’a pas besoin de parler, toutes ses pensées sont traduites dans son regard.

Le réalisateur ne réduit pas le personnage de Fontaine à un héros de la résistance, il en fait un homme qui questionne la morale et la religion. Sa détermination est son seul atout pour survivre. Robert Bresson a lui-même été prisonnier dans un camp allemand pendant plus d’un an pendant la Seconde Guerre Mondiale, il a voulu faire un film aussi réaliste que possible.

 
Dans le même genre vous pouvez trouver HIROSHIMA MON AMOUR (Une autre vision de la seconde guerre mondiale) ou encore NUIT ET BROUILLARD (Un film documentaire d'Alain Resnais sur les camps de concentration).

Réalisé par

Même réal

Pas si éloigné