Bande Annonce de Voyage à travers le cinéma françaisDécouvrez la bande Annonce de Voyage à travers le cinéma français sur FilmoTVhttp://
Bertrand Tavernier

Voyage à travers le cinéma français

190 mn

Note de SensCritique :

7.6 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Bertrand Tavernier.

Casting :

Synopsis : Le réalisateur Bertrand Tavernier nous emmène au cœur du cinéma français, en un voyage ludique, non-chronologique et non-exhaustif à travers les films, les cinéastes, les comédiens, les musiciens qui ont marqué sa vie. De Jacques Becker à Marcel Carné en passant par Jean Renoir et Jean-Pierre Melville, mais aussi Jean Gabin ou Maurice Jaubert, sa cinéphilie est éclectique et joyeuse, ses admirations, profondes et communicatives...

Scénario : Bertrand Tavernier.
Musique : Bruno Coulais.
Pays : France
Tags : Documentaire, Documentaire sur le cinéma, Festival de Cannes, Documentaire français, Univers du cinéma français, Des cinéphiles.

à partir de

9.99
voir ce film

Après avoir beaucoup fait pour le cinéma américain, avec deux ouvrages très denses – 50 Ans de cinéma américain, coécrit avec Jean-Pierre Coursodon (Editions Omnibus), et Amis américains (Institut Lumière/Actes Sud) –, Bertrand Tavernier décida de donner libre court à sa passion du cinéma français en imaginant ce documentaire, passionnante plongée dans le cinéma français des années 30 à 70.

Après six ans de travail, entamés sans idée préconçue ni scénario précis, Tavernier nous propose un voyage ludique, non-chronologique et non-exhaustif à travers les films, les cinéastes, les comédiens, les musiciens qui ont marqué sa vie. De Jacques Becker à Marcel Carné en passant par Jean Renoir et Jean-Pierre Melville, mais aussi Jean Gabin ou Maurice Jaubert, sa cinéphilie est éclectique et joyeuse, ses admirations, profondes et communicatives.

A l’opposé d’un travail universitaire, ce Voyage à travers le cinéma français est brillamment mené par Bertrand Tavernier, présent à l’écran et toujours attentif à la clarté de son récit et à l’intelligence de son propos. Il ne lit pas un commentaire écrit, il s’adresse directement à nous, très simplement et très chaleureusement. « La mémoire réchauffe, déclara-t-il, ce film, c’est un peu de charbon pour les nuits d’hiver. »

Plus de 400 extraits illustrent le voyage que vous venez de faire. 400 extraits, sur les 2.000 et quelques visionnés par Bertrand Tavernier et ses complices, Stéphane Lerouge, spécialiste de la musique de films, et Jean-Ollé Laprune, cinéphile et historien du cinéma, bien connu des habitués de FilmoTV.fr. Le visionnage de ces kilomètres de pellicule orienta parfois le voyage vers des cinéastes ou des films auxquels, de prime abord, son promoteur n’avait pas pensé. Ainsi, il « réévalua » René Clair, « qui ne [l]’intéressait pas trop », comme il le déclara à Pierre Murat dans Télérama.

Au cours de cet entretien, il admit avoir été « sidéré – c’est le mot qu’il emploie – par les mouvements de caméra de Macao, l'enfer du jeu, de Jean Delannoy ». De même, il n’avait pas imaginé intégrer à son voyage, l’oublié Jean Sacha, jusqu’au jour où il redécouvrit Cet homme est dangereux, avec Eddie Constantine : « Une bouffée d'air frais dans les polars engoncés de l'époque ». « Je l’avoue humblement, écrira-t-il, également, à l’occasion de la sortie du film, j’ai exploré, revu, découvert et j’ai laissé les films et les cinéastes s’imposer, trouver leur espace. Un nom en a entraîné un autre. Carné a fait surgir Jaubert et Renoir, Kosma. [...] Je veux montrer que l’exigence, on la trouve chez des cinéastes très différents, chez le Carné du Jour se lève mais aussi chez le Delannoy de Macao ou du Garçon sauvage [et aussi] dans certains plans de Cet homme est dangereux. »

Contrairement à ce qu’il avait imaginé – « dans [sa] candeur naïve », comme il le précisera plus tard –, Tavernier eut beaucoup de mal à financer son film. Studio Canal fit la sourde oreille et l’avance sur recettes lui fut refusée à deux reprises. Ce n’est que lorsque Gaumont et Pathé décidèrent de s’associer que l’aventure put, enfin, commencer. Présenté en avant-première mondiale à Cannes, dans le cadre de Cannes Classics 2016, Voyage à travers le cinéma français n’y fut pas le seul documentaire consacré au 7e art. On put, également, y voir un film sur la famille Coppola, un autre sur le cinéma brésilien des années 50 et 60 ainsi que le portrait croisé de Debbie Reynolds et de sa fille Carrie Fisher. Lorsqu’on l’interrogea sur les véritables raisons qui l’avaient amené à se plonger dans l’histoire du cinéma français, Bertrand Tavernier évoqua son goût pour la transmission : « Tout le monde a renoncé à transmettre. Surtout à la télé [...] C'est lamentable. » Mais, surtout, il rappela une formule de Victor Hugo qu’il a, définitivement, fait sienne : « Il y a, dans l'admiration, quelque chose de réconfortant. »

Le cinéma (français) retrouvé

Bertrand Tavernier a vraiment beaucoup de talent pour parler du cinéma (français, en l'occurrence) qu'il affectionne. On pouvait déjà en avoir une petite idée, au détour d'une présentation de film dans laquelle il intervenait l'espace de quelques minutes, mais c'est une ...

Lire la suite
7
Morrinson

L'homme qui aimait les films

A la fin de la projection, la salle applaudissait. Les spectateurs applaudissaient un jeune homme de soixante-quinze ans qui venait de partager avec eux, pendant plus de trois heures, son amour du cinéma, mieux, de les accompagner dans une longue promenade, avec ses haltes, ...

Lire la suite
8
pphf

Il se souvient.

Il était temps : après les volets américains et italiens par le maître archiviste Scorsese, Tavernier reprend le flambeau pour éclairer notre patrimoine national. Son Voyage à travers le cinéma français, fleuve de 3 heures et quart, opte pour une subjectivité qui désactive ...

Lire la suite
8
Sergent Pepper
 
le contexte
A voir également
Affiche du film Capitaine Conan

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film BONOBOS

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LE PEUPLE DES OCEANS

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film MICROCOSMOS, LE PEUPLE DE L HERBE

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film GUEULE D ANGE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film TAMARA VOL.2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film UNE PRIÈRE AVANT L AUBE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film PUR-SANG

à partir de

4.99
 
Affiche du film BUDAPEST

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film CONTES AUX LIMITES DE LA FOLIE

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés